Marin Alsop, une chef aux Champs

Barber, Chostakovitch et Haydn au programme du concert de l’Orchestre National de France sous la baguette de la chef new-yorkaise Marin Alsop, le 18 octobre au Théâtre des Champs-Élysées.

Par Max Dembo | Concerts, festivals et tournées | 18 septembre 2012
Réagir
Qobuz

Jeudi 18 octobre, Marin Alsop dirigera l’Orchestre National de France, à 20h au Théâtre des Champs-Elysées, dans un programme Barber (Essay, pour orchestre (n°2)), Chostakovitch (Symphonie n°5) et Haydn (Concerto pour violoncelle n°1), avec en invité au violoncelle, Sol Gabetta. Un concert coïncidant avec la sortie, chez Naxos, du nouvel album de la chef américaine avec une Symphonie n°1 de Mahler. Une œuvre d'une remarquable intensité délivrée ici avec maestria par la directrice musicale du Baltimore Symphony Orchestra.

Pour certains, Marin Alsop possède le charisme et l’enthousiasme de Bernstein. C’est d’ailleurs en voyant diriger le mythique maestro que cette petite fille Américaine de neuf ans décida de devenir chef d’orchestre. Elle s’est faite toute seule et à grandes enjambées, montant sa propre phalange, décrochant le prix Koussevitski pour la direction, créant des festivals, favorisant la création…

Née le 16 octobre 1956 à New York, elle étudie à l'université Yale puis à la Juilliard School. Ses professeurs ont pour nom Leonard Bernstein, Seiji Ozawa et Gustav Meier. Elle a succédé à Philippe Entremont à la direction musicale de l'Orchestre symphonique du Colorado de 1993 à 2005. De 2002 à 2008, elle dirige l'orchestre symphonique de Bournemouth. À 50 ans, Marin Alsop écrit l’Histoire : elle est la première femme à prendre la direction musicale d’un des grands orchestres symphoniques américains, celui de Baltimore, succédant à Iouri Temirkanov en 2007.

Elle a été désignée artiste de l'année 2003 par le magazine musical Gramophone et a reçu le prix de chef d'orchestre de la Royal Philharmonic Society au cours de la même saison. Le 20 septembre 2005, elle devint le premier chef d'orchestre à recevoir le Prix MacArthur. En mai 2010, elle dirige l'Orchestre National de Belgique pour les six soirées de la Finale du Concours International Reine-Élisabeth-de-Belgique. Son répertoire s'étend de Brahms à Takemitsu, Philip Glass et John Adams, en passant par Tchaïkovski, Béla Bartók, Samuel Barber ou Leonard Bernstein.

En Europe, elle travaille chaque année avec les deux principaux orchestres de Londres, le LSO (Symphony) et le LPO (Philharmonic), elle est directrice musicale du Bournemouth Symphony Orchestra depuis 2002. Pour les auditeurs de Radio 3, la station classique de la BBC, elle apporte « un souffle d’air frais dans le monde du classique »

Le site de Marin Alsop

Le site de l’Orchestre National de France

Le site du Théâtre des Champs-Élysées

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters