Jonas Kaufmann, mélodies et lieder

Le ténor bavarois Jonas Kaufmann chantera Liszt, Mahler, Duparc et Strauss aux côtés de son pianiste Helmut Deutsch, le 20 février au Théâtre des Champs-Elysées.

Par Max Dembo | Concerts, festivals et tournées | 24 janvier 2012
Réagir
Qobuz

Lundi 20 février, Jonas Kaufmann offrira un récital de mélodies et de lieder signés Liszt, Mahler, Duparc et Strauss, au public parisien du Théâtre des Champs-Elysées, dans le cadre du cycle Les Grandes Voix. L'impressionnant ténor bavarois sera accompagné par son complice pianiste attitré dans cet exercice, Helmut Deutsch. Un tandem ayant déjà signé deux superbes albums, un Strauss en 2006 chez harmonia mundi et un Schubert en 2009 chez Decca.

Né le 10 juillet 1969, étudiant à la Hochschule für Musik à Munich, lauréat en 1993 du concours "Meistersinger" à Nuremberg, il a travaillé avec des chefs comme Riccardo Muti, Wolfgang Sawallisch, Nikolaus Harnoncourt, Ivor Bolton, Frieder Bernius, Sir Jeffrey Tate, Christoph Eschenbach, Edo de Waart et Antonio Pappano.

Le ténor bavarois a achevé ses études de musique à Munich, sa ville natale, et a également participé à des master-classes avec James King, Hans Hotter et Joseph Metternich. Il a débuté sa carrière professionnelle au Staatstheater de Saarbrücken en 1994, chantant Berg, Bizet, Mozart, Offenbach, Ramírez, Strauss et Verdi, et n'a pas tardé à être invité à débuter dans d'importants théâtres allemands tels que l'Opéra de Stuttgart, l'Opéra d'état de Hambourg ainsi que le Lyric Opera de Chicago, l'Opéra de Paris et le Teatro alla Scala pour ses débuts internationaux. Il a effectué ses débuts au Festival de Salzbourg en août 1999 dans une nouvelle production du Doktor Faust de Busoni et y est retourné en 2003 dans le rôle de Belmonte et pour des concerts de la Neuvième de Beethoven avec le Philharmonique de Berlin.

Dès lors, sa carrière connaît un essor rapide et Kaufmann chante sur les principales scènes lyriques : Concertgebouw à Amsterdam, Monnaie à Bruxelles, Opéra d'État de Hambourg, Royal Opera House à Londres, Metropolitan Opera à New York, Scala à Milan, Opéra Bastille à Paris, Teatro Regio à Turin, Staatsoper de Vienne, etc. Depuis 2001, il est tout particulièrement lié à l'Opéra de Zurich, ville où il vit avec sa femme, la mezzo-soprano Margarete Joswig et ses trois enfants.

En 2006, Kaufmann a chanté ses premières représentations du rôle-titre de Parsifal de Wagner à Zurich et au cours de cette même saison, il a également chanté son premier Walther von Stolzing pour une version en concert de Die Meistersinger au Festival d'Edimbourg sous la baguette de David Robertson. On l'avait déjà entendu là-bas dans le rôle de Max de Der Freischütz sous la direction de Sir Charles Mackerras.

Tout aussi acclamé au concert, Jonas Kaufmann s'est produit avec quelques-uns des plus éminents chefs et orchestres du monde, parmi lesquels le Philharmonique de Berlin dirigé par Sir Simon Rattle et par Nikolaus Harnoncourt, l'Orchestre symphonique de Cleveland sous la baguette de Franz Welser-Most et le Philharmonique de Vienne dirigé par Helmut Rilling. Le ténor munichois a également été salué comme un excellent interprète du répertoire de lied, avec son pianiste Helmut Deutsch, il a donné des récitals dans toute l'Europe ainsi qu'au Japon.

Côté répertoire, Jonas Kaufmann affiche un impressionnant palmarès incluant notamment Manon, Fidelio, La Damnation de Faust, Carmen, Doktor Faust, Les Enfants du roi, Le Couronnement de Poppée, La Clémence de Titus, L'Enlèvement au sérail, La Flûte enchantée, Idomeneo, La Fiancée vendue, Otello, Rigoletto, La Traviata, Les Maîtres Chanteurs, Parsifal, Der Freischütz, Lohengrin, Werther, Tosca, Adriana Lecouvreur ou bien encore La Walkyrie.

Le site officiel de Jonas Kaufmann

Le site du Théâtre des Champs-Elysée

Le site des Grandes Voix

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters