Diana Damrau mozartienne !

Aux côtés du baryton Nicolas Testé et des Talens Lyriques dirigés par Christophe Rousset, la soprano allemande Diana Damrau chantera Mozart au Théâtre des Champs-Élysées le 25 mai.

Par Max Dembo | Concerts, festivals et tournées | 2 mai 2012
Réagir
Qobuz

Vendredi 25 mai, le public parisien du Théâtre des Champs-Élysées passera la soirée entre Diana Damrau et Wolfgang Amadeus Mozart. Pour cette escale parisienne, la soprano bavaroise interprètera en effet des airs et des duos extraits de La Flûte enchantée, des Noces de Figaro et de Don Giovanni. A ses côtés, le baryton Nicolas Testé ainsi que les Talens Lyriques dirigés par Christophe Rousset.

Née le 31 mai 1971 en Bavière sur les bords du Danube, Diana Damrau navigue aujourd’hui de l’Opéra de Vienne au Met de New York, de Covent Garden à la Scala. Le chant mozartien certes mais aussi le lied romantique et l’opéra contemporain (elle a participé à des créations de Friedrich Cerha) peuvent compter sur elle. Quelques apparitions sur la scène parisienne et ces albums pour Virgin Classics, (Arie di bravura, Mozart Donna, COLORaturaS, ainsi qu’un recueil de Lieder de Richard Strauss->https://www.qobuz.com/album/diana-damrau-munchner-philharmoniker-christian-thielemann-strauss-lieder/5099962866453] et un de Lieder de Liszt), ont familiarisés le public avec cette voix au charme très prenant.

Diana Damrau a tout d’abord étudié avec Carmen Hanganu à l'École de musique de Wurtzbourg, puis avec Hanna Ludwig à Salzbourg. Elle fait ses débuts sur scène en 1995 à Wurtzbourg dans le rôle de Barberina dans Les Noces de Figaro de Mozart. Elle passe ensuite par le Nationalheater de Mannheim, puis l'Opéra de Francfort, ce qui lui permet d'élargir son répertoire. En 2002, elle participe à Vienne à la première mondiale de l'opéra de Friedrich Cerha Der Riese vom Steinfeld, puis figure dans la distribution de Europa riconosciuta, opéra d'Antonio Salieri donné lors de la réouverture de la Scala de Milan, sous la baguette de Riccardo Muti.

A Londres, Damrau débute à Covent Garden en 2003 dans le rôle de la Reine de la nuit de La Flûte enchantée. Deux ans plus tard, elle foule pour la première fois la scène du Metropolitan de New York en Zerbinetta d'Ariadne auf Naxos. Certains critiques musicaux rapprochent sa voix de celle d'Edita Gruberova, dont elle partage le répertoire (Eliza Doolittle, la Reine de la Nuit, Konstanze, Gilda, Norina, Lucia di Lammermoor, Zerbinetta, Fiakermilli, Sophie von Faninal, la Voix de l'Oiseau dans Siegfried mais aussi des récitals de lieder) : une grande facilité et virtuosité dans le suraigu, un timbre clair, une technique lui permettant de chanter des rôles lyriques nécessitant une voix suffisamment puissante dans le médium.

Le site de Diana Damrau

Le site du Théâtre des Champs-Élysées

Le site des Grandes Voix

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters