Les viennoiseries de Kirchschlager et Keenlyside

Avec les Musiciens du Louvre de Minkowski, la mezzo autrichienne Angelika Kirchschlager et le baryton britannique Simon Keenlyside offriront au public du Théâtre des Champs-Elysées le 5 novembre un bel ensemble d’opérettes viennoises.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 27 octobre 2008
Réagir
Qobuz

Le Théâtre des Champs-Élysées et le Barbican Center s’associent pour accueillir deux voix de rêve, mercredi 5 novembre, dans la salle de l’avenue Montaigne. Après leur Pelléas et Mélisande à Covent Garden sous la baguette de Simon Rattle, la mezzo autrichienne Angelika Kirchschlager et le baryton britannique Simon Keenlyside se retrouvent pour un duo d’opérettes viennoises.

Un véritable mariage vocal pour ces deux personnalités de la scène musicale réunis autour de Kálmáan, Leháar, von Suppé, ou encore Strauss père et fils, le tout porté par les Musiciens du Louvre dirigés par le grand Marc Minkowski.

Séduisante et envoûtante, Kirchschlager emmènera Keenlyside vers le chemin de l’émotion et de la juste sensualité. Eux deux possèdent cette couleur et souplesse de la voix qui leur permettront de puiser dans un réservoir de nuances subtiles et légères.

Plébiscitée par les plus grandes scènes, Kirchschlager distille partout où elle passe les grâces rondes et charnues de son timbre de mezzo. Keenlyside a quant à lui la réputation d’être un véritable acteur sur scène. Après ses incarnations mémorables d’Orphée dans l’Orfeo de Monteverdi, de Billy Budd de Britten ou encore de Pelléas de Debussy on ne peut qu’être impatient de le retrouver auprès de la sublime Autrichienne.

Le site officiel de Simon Keenlyside

Le site officiel du Théâtre des Champs-Elysées

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters