Votre panier est vide

Catégories :
Tutorials

Les amplificateurs full digital

Par Philippe Daussin |

Nos lecteurs sont des fans de technique puisque l'un de ceux-ci nous révèle la toute récente percée des amplificateurs tout numérique en provenance de l'Empire du Milieu.

Bonjour Qobuz !

Nouvel abonné "qobuz hifi", je compte bien prolonger au delà de la période d'essai. Il est dommage que l'abonnement "sublime" ne puisse pas être mensualisé, je comprends bien la problématique du téléchargement, mais si les opérateurs de téléphonie y arrivent, il n'y a pas de raison...

Je ne sais pas si le plugin qobuz sur LMS est votre travail ou celui d'un développeur tiers, mais il est d'une fluidité exemplaire, bravo !

J'en viens au sujet qui m'interpelle et qui pourrait faire l'objet d'un banc d'essai (à moindre frais) ou d'une analyse dans les cinglés de la Hi-Fi :

Il ne vous a sans doute pas échappé qu'une folie s'est emparée du monde audiophile depuis le début de l'été, celle des Amplificateurs Full Digital (FDA) chinois (FX Audio D802, I AM D V200 etc...), qui pour 100$ mettent à genoux nos combos DAC + ampli analogique à plusieurs milliers d'euros.

Ces ampli numériques, souvent uniquement connectable en USB, idéaux pour le dématérialisé, sont une aubaine pour un site comme le votre, du son de haute qualité pour toutes les bourses !

Mais comment fonctionnent ces jouets de Schenzen ? Comment nos enceintes peuvent elles interpréter un signal sans conversion analogique ?

Cordialement


Notre réponse

Bonjour et merci pour votre courrier.

Venons-en directement à le deuxième partie de votre courrier, car la première partie de celui-ci n?est pas vraiment du ressort de la Rédaction du Hi-Res Guide.

A vrai dire, nous n?avions pas remarqué la folie qui s?est emparée depuis le début de l?été du monde audiophile concernant les amplificateurs full digital et nous sommes heureux que vous nous l?appreniez.

Nous avons donc, grâce à vos informations, procédé au téléchargement de la photo du circuit de l?amplificateur full digital FX Audio D802, mais commençons, si vous le voulez bien, par la dernière partie de votre courrier qui pose les questions du fonctionnement de ces appareils et de l?absence de conversion analogique.

Le fait est que ces appareils n?utilisent pas de conversion numérique analogique avant l?amplification, la puce d?amplification traitant directement les données numériques et sortant un signal à modulation de largeur d?impulsion (PWM) qui va être filtré par un réseau self condensateur afin d?obtenir un signal analogique. C?est donc à ce niveau que s?effectue la conversion en signal analogique, comme dans tout amplificateur numérique, même si celui-ci dispose d?entrées analogiques, le module d?amplification pouvant généralement dans ce cas accepter ces signaux analogiques en entrée.

Revenons maintenant à l?amplificateur full digital FX Audio D802 et scrutons un peu son anatomie. Nous ne pourrons malheureusement pas voir les composants utilisés, de plus certains ont leur marquage effacé, mais ce genre d?électronique ne semble quasiment être qu?un assemblage de fonctions dont les schémas d?application sont fournis par les constructeurs des circuits intégrés et n?a probablement pas demandé un temps immense en recherche et développement.


Cela n?est pas un mal en soi et ces amplificateurs fonctionnent, mais si l?on compare à des électroniques analogiques ou numériques marquées par l?empreinte de leur créateur (la marque française Devialet en est sans doute le plus bel exemple en ce qui concerne le mariage entre l'amplification numérique et l'amplification analogique avec son amplification ADH pour Analog Digital Hybrid), c?est un peu le préfabriqué versus la belle maison de maçon.

Certes, le ticket à l?arrivée n?est pas le même et la fierté de posséder l?objet non plus. Mais comme vous le dites, ces petites bestioles affichent des performantes arrogantes et, sans que nous ayons eu l?occasion d?en tester (mais ça va venir, nous attendons un SMSL Q5), les résultats sonores sont très certainement bluffants, mais cela nous le verrons quand nous testerons un de ces engins.

De plus, il est fort probable que l?utilisation par des constructeurs différents de puces d?amplification identiques mène à des résultats sonores identiques si les constructeurs s?en tiennent aux schémas d?application qui doivent quasiment être suivis à la lettre, les seuls domaines où les constructeurs peuvent faire preuve d?initiative étant le choix de la qualité des composants passifs et de l?alimentation, et encore nous ne sommes pas persuadés que cela influence le résultat sonore de manière considérable.

Nous pouvons aussi dire, pour avoir eu l?occasion de visualiser les signaux en sortie d?amplificateurs numériques, que ces signaux sont loin d?être nickel-chrome comme ceux que l?on peut observer à la sortie d?un amplificateur analogique et sont entachés de résidus de découpage qui empêchent toute mesure de distorsion si on ne les filtre pas énergiquement au préalable, les cellules de filtrage en sortie de ces amplis se contentant de procéder à un lissage donnant une allure analogique à ces signaux mais n?éliminent que très peu les résidus de fréquence de découpage. Ceux-ci sont heureusement situés à des fréquences inaudibles pour l?oreille humaine et qui sont d?autre part beaucoup trop hautes pour être reproduites par les tweeters des enceintes, même les modèles de type ruban.

Aussi, pour terminer, s'il est vrai que ces amplificateurs sont capables de fournir des puissances sans rapport avec leur taille grâce à leur excellent rendement et aussi d'avoir un sacré punch, ce qui nous gène le plus serait d'ordre intellectuel (si ce n'est psychologique) et en rapport avec ce qui précède, car même si on ne les entend pas, ces résidus existent et nous trouvons que c'est quand même plus beau un signal bien propre en sortie d'ampli.

D'ailleurs, on ne comprend pas très bien les positions antagonistes qui font que les constructeurs n'hésitent pas à user de tous les moyens pour afficher des taux de distorsion à la limite du mesurable en sortie des DAC autonomes alors que par ailleurs ils fabriquent des amplificateurs numériques qui sortent des signaux pollués par les résidus de découpage.

Bien cordialement.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com