Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Yamaha RX-V681 : belle musicalité pour cet amplificateur Home Cinema compatible Qobuz grâce à l'application MusicCast !

Par Philippe Daussin |

Qobuz vient d'être intégré à l'application MusciCast Yamaha avec laquelle un certain nombre d'appareils récents du constructeur nippon sont compatibles, en particulier cet amplificateur Home Cinema RX-V681, doté de nombreux perfectionnements et décodages multicanal liés à ce type d'appareil et aux bandes son cinématographiques, mais également capable de fournir une restitution sonore de qualité en stéréo.

En la personne de Yamaha, c'est donc un géant réputé de l'électronique qui vient de faire l'honneur à Qobuz en l'intégrant à certains de ses appareils récents compatibles avec son application MusicCast et via une mise à jour de leur firmware.

Nous allons donc vous proposer le banc d'essai de l'amplificateur Home Cinema RX-V681 de la nouvelle gamme Yamaha et qui offre donc la compatibilité MusicCast et, partant, permet le streaming Qobuz en Hi-Res.

Il s'agit bien sûr d'un amplificateur destiné en premier lieu au cinéma domestique et disposant pour ce de nombreux canaux d'amplification (sept principaux plus deux pouvant être assignés à une seconde zone d'écoute) ainsi que d'un système de calibrage automatique des enceintes (système YPAO).

Il dispose de nombreuses entrées, dont plusieurs HDMI et peut décoder les formats audio en multicanal accompagnant les DVD et Blu Ray, et aussi d'entrées analogiques (dont une entrée phono) et d'une entrée USB A pour lire les fichiers audio numérique sur un périphérique de stockage USB. Il peut bien sûr se connecter au réseau ou encore recevoir des signaux audio numérique via une liaison Airplay ou encore en Bluetooth, y compris avec le codage aptX offrant une qualité sonore proche de celle du CD

Découverte en dehors et en dedans de ce couteau suisse multi canal dont les fort bonnes qualité sonores se mettent sans problème au service de musique en stéréo.


Présentation

La présentation de l’amplificateur Yamaha RX-V681 reste dans la lignée de ce type d'appareil avec une haute façade parsemée d’un certain nombre de touches, celles donnant directement accès aux sources et aux fonctions le plus utilisé, quatre touches Scene déclenchant des macro instructions (sélection de l’entrée, mise en service d’une ambiance DSP…), une touche permettant de lancer une connexion au réseau WiFi et une autre pour activer le mode Pure Direct, ainsi qu’un afficheur en position centrale dans la partie supérieure, la prise Jack 3,5 mm pour le microphone de calibrage automatique des enceintes du système YPAO (Yamaha Parametric Room Acoustic Optimizer), celle pour le casque au standard Jack 6,35 mm, ainsi qu’un gros bouton de volume situé tout à droite.


Cette façade accueille également une prise HDMI offrant la possibilité de brancher temporairement une source audio-vidéo disposant d’une connectique adaptée, de même qu’une prise USB A permettra de connecter un support de stockage USB pour y lire les fichiers audio numérique.

Connectique

On peut dire merci à la connexion HDMI qui a permis d'alléger considérablement les faces arrières des amplificateurs Home Cinema comme ce Yamaha RX-V681 qui accueille parmi ses nombreuses entrées et sorties six connecteurs de ce type (sans compter celle de la face avant).


Le constructeur propose néanmoins deux entrées et une sortie audio-vidéo tout analogique avec des entrées et une sortie audio stéréo sur Cinch, et la vidéo de type composantes (Y, Cr, Cb), sur prises Cinch également. Des entrées et une sortie composite antidéluviennes sont également de la partie. On trouve également deux entrées stéréo de type auxiliaire et une entrée phono sur prises Cinch et la liaison réseau standard et son connecteur RJ45 qui sont doublés par une liaison WiFi dont on peut voir la prise pour l'antenne.

Deux sorties pour subwoofer jouxtent les prises pour les enceintes, des modèles isolés acceptant les fiches banane ou des fils dénudés, hormis celles destinées aux enceintes de présence ou à la zone 2, qui sont de type à pince.

Réalisation

L'intérieur de l'amplificateur Yamaha RX-V681 est bien rempli mais cela reste aéré bien que de nombreuses nappes de fils et autres limandes assurent les interconnexions entre les différentes cartes.


L’alimentation principale, ainsi que son transformateur, un modèle carré standard imprégné, de même que l'alimentation de veille, prennent place dans la partie gauche du boîtier (vu de l'avant). Le filtrage des alimentations des amplificateurs est assuré par deux condensateurs électrochimiques, estampillés Yamaha, de 8200 µF/71V, une valeur courante et qui sans être extraordinaire par rapport aux puissances annoncées, s'avère suffisante en pratique pour un usage domestique.


La carte numérique rassemble toutes les puces stratégiques permettant de gérer le réseau ainsi que les entrées HDMI, mais on y trouve également une puce permettant de numériser les entrées analogiques (en l'occurrence un PCM9211 de Burr-Brown) en vue de leur traitement par les processeurs numérique de signal (DSP), ainsi que les convertisseurs numérique analogique, des PCM5101 de Burr-Brown (version identique au PCM5102 mais offrant un rapport signal/bruit légèrement moins élevé), ceux-ci étant au nombre de six (visibles complétement sur la gauche de la photo, alignés comme à la parade (le PCM9211 se trouvant un peu plus haut) et utilisés sans post filtrage (ce que nous apprécions), les signaux de ces PCM5101 allant directement vers la carte d'amplification, les étage de puissance de celle-ci utilisant des transistors Sanken 2SA1695 et 2SC4468, chacun d'eux pouvant délivrer une puissance de 100W.


Pour la gestion des entrées HDMI, on trouve une puce Silicon Image Sil9589 compatible avec les images 4k disposant de cinq entrées (dont deux seulement sont utilisées), ainsi qu'un chip Panasonic MN864787 HDMI 2.0 (Transmitter/Scaler), lui aussi compatible 4k gérant les autres entrées HDMI (dont celle de la façade) ainsi que la sortie HDMI.

On remarquera aussi la présence de deux processeurs Cinema DSP de Texas Instruments assurant les décodages Dolby Digital et DTS ainsi que d'un réseau de portes logiques programmable Altera Cyclone lV. La carte WiFi, munie comme il se doit d'un blindage, est un modèle à faible consommation développé par Yamaha lui-même et la gestion de cette électronique est assurée par un processeur RISC 32 bits Toshiba TMPM462.

Ecoute

Les qualités musicales des appareils Yamaha sont un fait reconnu et le RX-V681 ne déroge pas à la règle et bien qu'il soit destiné par nature à être intégré dans une installation audio-vidéo domestique, il se fera un plaisir d'offrir une restitution stéréo de qualité, en particulier en streamant Qobuz, y compris en Hi-Res, grâce à l'application MusicCast, et pour obtenir une qualité sonore optimale nous n'avons pas oublié d'enclencher la touche Pure Direct qui offre le trajet le plus direct aux signaux et désactive l'afficheur.

Le RX-V681 offre en effet une restitution fine et nuancée des différentes Pièces favorites (Meslanges) (album en version Hi-Res 24 bits à 88,2 kHz en streaming Qobuz via Music Cast depuis une tablette sous Android) de Marais interprétées par François Joubert-Caillet et L'Achéron permettant d'apprécier pleinement cette très belle interprétation, en particulier le jeu tout en finesse de François Joubert-Caillet à la viole de gambe et la riche sonorité de l'instrument reproduite avec délicatesse jusque dans ses notes les plus aigües.

Retour à la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood, lue sur un iPad et transmise par Airplay. Là encore on ne peut que se réjouir de la clarté et la finesse de la restitution qui permet de suivre la moindre ligne mélodique et de capter sans peine le léger tintement du triangle lors de l'écoute de la première pièce The Saucy Arethusa, tandis que les cordes de Jack's The Lad sont particulièrement légères et chantantes. Une belle restitution.

A l'écoute des titres North Star et Silent Spcace de l'album Tale Of Us, on ne se plaindra pas non plus de la restitution des graves par l'amplificateur Yamaha RX-V681 qui tiennent fort bien la route et sont capables de délivrer d'important niveaux sonores sans que l'on ait l'impression que les étages sont à bout de souffle et sans percevoir d'embrouilles sur le reste du spectre. Plutôt pas mal.

Du titre Isn't It A Pity de l'album All Things Must Pass de George Harrison (version Hi-Res 24 bits à 96 kHz), l'amplificateur Yamaha RX-V681 nous donne une belle restitution, un peu éthérée et légèrement lumineuse dans la zone médium-aiguë, où la voix du chanteur est un peu mise en avant, de même que les chœurs, l'ensemble se montrant néanmoins assez prenant.

Pour conclure, nous avons passé de très agréables moments musicaux en compagnie du Yamaha RX-V681, un appareil sain, sérieux offrant des possibilités pouvant répondre aux besoins de nombreux amateurs de Home Cinema qui pourront aussi goûter à la qualité sonore du streaming Qobuz grâce à la conviviale application MusicCast.

Présentation
Caractéristiques
Manuel d'utilisation (français)
Série RX-V_81 sur site Yamaha France
Supplément pour Qobuz
Appareils et formats de fichiers compatibles

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com