Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Sony HT-XT3 : un plateau sonore "Hi-Res ready", pour la télé, la vidéo et la musique !

Par Philippe Daussin |

Offensive Hi-Res tous azimuts pour Sony qui prend assurément la tête de la coalition pour la reproduction musicale de haute qualité et qui équipe ainsi sa nouvelle barre de son (ou plutôt plateau sonore) HT-XT3 d'un système électro acoustique et de capacités de lecture qui se montrent à la hauteur de la tâche.

Depuis leur apparition sur le marché, et avec l'événement des écrans plats équipés de systèmes sonores souvent très décevants, les barres de son se sont imposées en compléments indispensables des téléviseurs pour qui souhaite un son de qualité, proposant de nombreux perfectionnements, comme, par exemple, les simulations de restitution surround avec simplement des haut-parleurs en façade.

La dématérialisation de la musique a aussi conduit les barres de son à s'équiper d'entrées USB et de liaisons sans fil, Bluetooth et WiFi pour les modèles permettant l'accès à son réseau Ethernet et donc à Internet.

Alors que bien souvent certaines de ces barres de son adoptaient des designs quasi filiforme afin d'être aussi discrètes que possible, il devenait indispensable de leur adjoindre un caisson de grave. Avec son modèle HT-XT3, Sony contourne le problème d'une manière habile puisque celui-ci devient une sorte de plateau sonore, assez peu épais et profond pour accueillir deux haut-parleurs de grave qui vont venir compléter dans le bas du spectre sonore les deux haut-parleurs médium-tweeter situés aux extrémités de la face avant.

Mais ça, c'est pour la partie acoustique car le système HT-XT3 est particulièrement bien équipé également pour la partie traitement électronique en disposant d'un bon nombre d'entrées numériques, dont trois HDMI, peut se connecter au réseau, dispose d'un appairage sans contact (NFC) et décode de nombreux formats audio accompagnant les vidéo et aussi en audio pure, Hi-Res compris bien évidemment, et aussi DSD, ce qui nous a très agréablement surpris car Sony n'en fait pas mention (mais il est vrai que ce système n'est pas à proprement parler destiné au audiophiles). Place au banc d'essai.


Présentation

Le système Home Cinéma Sony HT-XT3 est tantôt qualifié de plateau sonore tantôt de base sonore car sa conception ne s'apparente pas vraiment à une barre sonore tel qu'on l'entend habituellement.


Le HT-XT3 reste cependant peu haut et d'une certaine longueur afin d'éloigner les haut-parleurs des canaux droit et gauche afin d'être en mesure de créer un effet stéréo et offre une profondeur importante afin de procurer du volume aux deux haut-parleurs de grave qui prennent place sur sa face inférieure, évitant ainsi le recours à un caisson. Cela lui permet également de présenter une surface non négligeable sur laquelle pourra prendre place un téléviseur dans la mesure où son poids ne présente pas de risque pour le HT-XT3 (jusqu'à 50 kg).


L'ensemble affiche cependant une certaine classe avec une façade et des flancs offrant un effet miroir et une plaque supérieure en verre fumé sur laquelle prennent place plusieurs touches de commande sensitives (mise en marche, sélection de l'entrée, sélection Bluetooth et appairage, et touches de volume + et -).

Quant à l'afficheur se trouvant sous les touches, il restera visible même lorsque le cache haut-parleurs sera en place grâce à la finesse du tissus acoustique garnissant ce dernier.

Une télécommande munie de nombreuses touches et d'un pavé de navigation permet d'accéder à toutes les possibilités dont est dotée cette barre de son HT-XT3.

La connectique comporte trois entrées et une sortie HDMI, cette sortie et l'entrée 1 étant adaptées à la nouvelle norme HDMI 2.0 et donc compatibles avec les contenus vidéo 4k (Ultra Haute Définition à 60 images par seconde max) et avec la protection anti-copie HDCP 2.2.


Une entrée réseau sur connecteur RJ45 permet d'accéder à divers services musicaux sur Internet ou encore des fichiers musicaux/ photo sur un autre périphérique compatible connecté au réseau avec la fonction Home Network. On dispose également d'une entrée S/PDIF optique et d'une entrée analogique sur prise Jack 3,5 mm stéréo.


Les haut-parleurs de grave sont des modèles de 11 cm de diamètre dont la membrane papier est munie d'un large cache noyau plat. Ils sont équipé d'un aimant en ferrite de 8 cm de diamètre, ce qui n'est pas loin du diamètre de leur membrane et devrait donc leur procurer de bonnes accélérations, et leur évent d'accord oblong débouche à l'arrière du coffret, à l'opposé de la connectique.


Pour les registres médium et aigu, ce sont des haut-parleurs concentriques qui sont utilisés. La partie chargée de reproduire le médium utilise une membrane apparemment tressée de 6 cm de diamètre et est équipée d'une suspension à petits plis assurant un rappel efficace, tandis que le tweeter est un modèle à dôme en tissu enduit de 20 mm de diamètre.


On remarquera sur cette vue le logo Hi-Res (qui orne également les pages de Qobuz) ainsi que le port USB A sur le côté du boîtier et le logo NFC indiquant la zone où placer son smartphone pour l'appairer automatiquement sans contact.

Nous n'avons pas pu accéder à l'électronique de cet ensemble, la plaque de verre formant le dessus du boîtier étant collée au châssis métallique contenant cette électronique. Toute tentative de démontage aurait donc été très risquée, voire destructrice. A noter cependant que l'amplification est assurée par des modules numériques S-Master HX du constructeur.

Ecoute

A l'écoute, nous avons lancé la version Blu ray Audio Naxos du Concerto pour piano N°1 de Chopin par Eldar Nebolsin au piano et l'Orchestre Philharmonique de Varsovie dirigé par Antoni Wit, après avoir pris soin de vérifier dans les paramètres si un effet sonore était appliqué, ce qui était le cas (le système était en mode movie) et nous avons donc sélectionné le mode Standard, celui-ci ne modifiant pas le son de la source.

On ne peut certes pas comparer les résultats sonores procurés par cette base sonore à ceux d'une chaîne Hi-Fi, mais la restitution du Concerto de Chopin est tout à fait crédible avec des timbres respectés (le piano sonne plutôt bien avec des aigus assez cristallins) et une dynamique appréciable. C'est pas mal du tout sachant que la restitution de musique classique n'est pas la vocation première d'un tel système et on prend assurément du plaisir à l'écouter.

Et là où le HT-XT3 nous a pour le moins épatés, c'est quand nous avons connecté une clef USB sur l'entrée prévue à cet effet et qu'il a su lire les fichiers DSD qui étaient stockés dessus en mode natif, et ce que ces fichiers soient à 2,8 ou 5,6 MHz !

Et nous avons ainsi pu apprécier une restitution de qualité et fort agréable du Magnificat du compositeur Arnesen et aussi de l'Allegro du Concerto pour violon en ré de Mozart (fichiers de test 2L.no).

Après cette heureuse expérience inattendue, la restitution, depuis l'application Qobuz sur un iPad 2 via la liaison Bluetooth, de l'ouverture de Preciosa extrait de l'album des Ouvertures de Weber enregistré par le Tapiola Sinfonietta dirigé par Jean-Jacques Kantorow et codé en AAC à environ 180 kbps nous a semblé nettement plus terne et manquer de piqué et d'aération (pourquoi pas d'aptX M.Sony ?).

Revenons à de la musique non compressée (la seule qui vaille), pour dire que c'est pas mal non plus, et même plutôt bien, avec l'Allegro de la Suite Américaine de Dvorak, en version Hi-Res 24 bits à 192 kHz lue sur clef USB, interprétée par l'Orchestre du Festival de Budapest sous la direction d'Ivan Fischer, allegro dont le HT-XT3 restitue bien le rythme endiablé, les couleurs et la dynamique, avec, là encore, un aigu bien piqué sur le triangle et les cymbales.

Avec de la musique contemporaine, la restitution sonore tient bien la route également, ainsi le titre Chaleur Humaine de l'album Chaleur humaine de Christine and the Queens sonne bien, offrant une bonne présence la voix de la chanteuse qui bénéficie du soutien de graves bien présents et nous emporte bien dans l'ambiance planante de ce titre.

Pour terminer, quitte à regarder de la vidéo autant en profiter pour visionner un concert, en l'occurrence le Concert du Nouvel An 2012 par le célèbre Orchestre Philharmonique de Vienne dirigé pour par Mariss Jansons, et ce dans son édition en Blu Ray.

Rien à redire, on assiste à un beau concert en audio-visuel où le système Sony HT-XT3 nous gratifie d'une belle restitution sonore, et nous avons particulièrement apprécié la Danse Diabolique de Joseph Hellmesberger dont le rythme endiablé (!), la vivacités et les couleurs sont tout à fait bien restitués.

En conclusion, la base sonore Sony HT-XT3 permet, dans un encombrement réduit, non seulement de regarder la télévision ou des vidéo avec un son à la hauteur des tailles d'écran actuelles, mais aussi d'écouter de la musique, y compris en Hi-Res (et aussi en DSD, ce qui nous a agréablement surpris) avec une fort bonne qualité sonore.

Spécifications
Mode d'emploi (FR, ES, DE)
HT-XT3 sur Site Sony France

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com