Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Shanling H1.2 : un DAC qui a de la classe !

Par Philippe Daussin |

Si de nombreux DAC adoptent des formes et des dimensions ne permettant pas une intégration harmonieuse au sein d'un ensemble Hi-Fi, ce n'est pas le cas du Shanling H1.2 qui se présente avec une certaine classe et avec des dimensions compatibles avec d'autres éléments Hi-Fi. De plus il offre une restitution sonore qui a, elle également, de la classe.

Les réalisations du constructeurs chinois Shanling font plus ou moins régulièrement l'objet de bancs d'essai de notre part, ainsi récemment, c'est le DAC Tempo eDA3 que nous vous avons présenté, un DAC sérieux et sans complication qui va à l'essentiel comme nous avions alors titré.

Ceci pour dire que l'appareil dont il va être question dans le présent banc d'essai sera toujours un DAC, mais plus ambitieux dans ses prétentions et allant flirter avec les modèles de haut de gamme (sans en avoir le prix) grâce à sa construction pouvant sans problème soutenir la comparaison avec certains de ceux-ci et en offrant une qualité sonore qui a de la classe.

Ce DAC H1.2 est compatible avec les fichiers PCM jusque 24 bits à 384 kHz (DXD) et aussi les fichiers DSD et sa prise casque est au standard Jack 6,35 mm correspondant à la connectique des casques Hi-Fi sédentaires traditionnels, tandis que ses sorties audio sont doubles, sur prises Cinch pour les signaux asymétriques le plus couramment utilisés, et sur prises XLR pour raccorder aux amplificateurs, généralement de haut de gamme, fonctionnant avec des signaux symétriques.


Présentation

Le DAC Shanling H1.2 est un appareil à la présentation luxueuse avec un boîtier aux formes douces et entièrement réalisé en aluminium massif anodisé brossé, dans l'esprit de certains autres appareils de la marque.


Un large plexiglas fumé occupe la quasi totalité de la face avant, encadré par les larges arrondis verticaux rejoignant les faces latérales. Un afficheur de couleur ambre (plus doux que le bleu) prend place dans la partie centrale de la façade, tandis qu'à gauche sont situés le bouton poussoir de mise en marche et celui de sélection d'entrée, et qu'à droite on trouve une prise casque au standard Jack 6,35 mm et le bouton de réglage de volume. L'ensemble repose sur de larges pieds à la façon de réalisations de haut de gamme.

Connectique

A l'arrière du DAC Shanling H1.2 prennent place deux entrées USB, une de type B destinée au raccordement d'un ordinateur, tandis que la seconde, de type A, est destinée au branchement d'un iPhone, iPod ou iPad, ainsi que deux entrées S/PDIF, une coaxiale et une optique.


Les signaux audio analogiques stéréo sont disponibles en mode asymétrique sur des prises Cinch dorées d'excellente facture et aussi en mode symétrique sur des prises XLR. Une prise Jack 3,5 mm permet le branchement d'un récepteur de télécommande déporté et le chaînage des signaux vers un autre appareil. Le DAC Shanling H1.2 peut être mis totalement hors tension par un interrupteur.

Réalisation

L'intérieur du DAC Shanling H1.2 est soigné avec une grande carte principale sur laquelle est montée la carte USB, une carte dédiée à l'amplification pour le casque, et une carte d'affichage, tandis que le transformateur d'alimentation est enfermé sous un capot métallique.


Capot ôté, on peut voir que ce transformateur est un très beau modèle de type R-core, considéré comme ce qui se fait de mieux. La tension secteur arrive sur une partie du circuit imprimé sur laquelle on trouve un petit transformateur secondaire pour le circuit de veille, dont on peut voir le relais ainsi que les composants de son alimentation à droite sous ce relais.


La tension secondaire destinée au +5V est redressée par un pont de diodes moulé, le filtrage est assuré par un condensateur électrochimique de 6800 μF/25V et la stabilisation est confiée à un régulateur LM317.

Ce sont des diodes classiques, découplées par des condensateurs à couche plastique, qui servent au redressement des tensions symétriques destinées à la partie analogique. Deux condensateurs électrochimiques Nichicon Gold Fine de 6800 μF/35V lissent les tensions redressées, et deux régulateurs, un LM317 et un LM337 stabilisent respectivement les tensions positive et négative filtrées à leur tour par des condensateurs électrochimiques de 2200 μF/25V.

L'amplification pour le casque est assurée par deux amplificateurs opérationnels Texas Instruments LM6171 qui sont alimentés par leurs propres régulateurs. On trouve aussi sur ce circuit le potentiomètre de volume d'origine Alps.


La carte USB utilise un processeur XMOS 8U6C5 pour le traitement des signaux provenant d'un ordinateur via l'entrée USB B et l'entrée USB A est gérée par la puce référencée U103 qui est un Coprocessor 2.0C MFI337S3959 d'identification iPod, celui-ci disposant d'un bus I2C qui va dialoguer avec le micro contrôleur PCA9554D fabriqué par NXP (ex Philips) et que l'on peut voir sur le visuel ci-dessous (en bas à droite, au-dessus des fils rouges et du connecteur blanc).


Les entrées S/PDIF sont prises en charge par une puce Cirrus Logic CS8416 (en bas, au milieu) et le décodage numérique analogique est assuré par un DAC ES9016 du constructeur ESS (au centre de la photo). Cette puce, qui comporte huit canaux, fait usage du processus Hyperstream propre à la marque et qui ré échantillonne sur 32 bits à fréquence élevée tous les signaux entrant ainsi que du Time Jitter Eliminator.

Un petit zoom sur la puce ES9016 permet de voir que les huit canaux de décodage sont utilisés par groupe de quatre en mode stéréo afin de diminuer le niveau de bruit d'un rapport 2 (-6dB). On voit aussi que les amplificateurs opérationnels NE5532 utilisés dans les filtres actifs après conversion sont montés sur support pour d'éventuels essais d'autres modèles et que les composants passifs sont de grande qualité (résistances melf, condensateurs à couche plastique et au mica).

Pareillement pour les étages de symétrisation des signaux qui sont réalisés avec des amplificateurs opérationnels Burr-Brown OPA2134 entourés de composants de la même veine que précédemment et dont les signaux sont commutés par des relais vers les sorties.

Ecoute

Le DAC Shanling H1.2 offre une restitution sonore qui nous a bien plu, que ce soit au travers de notre amplificateur Sony UDA-1 raccordé à nos enceintes Triangle Antal Anniversary ou depuis sa sortie casque sur laquelle nous branchions notre Oppo PM-3, une restitution qui, cependant, ne cherche pas à épater la galerie.

Nous avons ainsi apprécié une restitution ample et fort bien tenue de la Symphonie Manfred de Tchaikovsky, extrait de cet album, une œuvre sombre parsemée de traits lumineux dont le H1.2 n'altère pas le caractère et fait ressortir ces derniers comme il se doit avec un aigu bien piqué sur le triangle, mais sans excès, et que nous avons trouvé légèrement plus défini en mettant en service le filtre numérique D.F2.

A l'écoute de l'Allegro moderato du Concerto pour violon de Tchaikovski par Patricia Kopatchinskaja au violon et l'ensemble MusicAeterna sous la direction Teodor Currentzis, on note une très bonne respiration de la restitution qui suit fort bien les écarts de niveau de cet enregistrement mais le DAC H1.2 gomme aussi un peu le jeu parfois rugueux de la violoniste ainsi que les quelques duretés sur les forte de l'orchestre et civilise un peu cette interprétation où la soliste et le chef s'en donnent à cœur joie pour nous surprendre par leur hardiesse.

Du fameux tube Kind Of Magic de l'album The Platinum Collection, le DAC Shanling H1.2 nous donne une restitution aérée qui met bien en valeur la voix de Freddie Mercury mais qui se montre un rien discrète dans le soutien dans le grave, ceci expliquant peut-être un peu cela.

Effectivement, on note aussi à l'écoute du tonitruant North Star de l'album Tale Of Us une présence des graves moins appuyée qu'à l'accoutumée qui laisse un peu plus de place au reste du spectre, offrant ainsi une restitution moins oppressante, ce qui, dans le fond, n'est peut-être pas plus mal pour les oreilles !

Pour conclure, le DAC Shanling est un bel appareil, sérieusement construit, qui saura se faire une place dans un système Hi-Fi sans le dépareiller, voire en en rehaussant la valeur, et délivrant un message sonore à la hauteur de son habillage, à savoir d'une certaine classe.

Caractéristiques
Site Shanling
Contact


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du Shanling H1.2.

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com