Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

FiiO Mont Blanc E12 : un amplificateur nomade pour casque qui a un sacré punch !

Par Philippe Daussin |

Votre dernier casque sonne merveilleusement bien mais votre smartphone peine à lui délivrer des graves comme vous les aimez avec du niveau. Qu'à cela ne tienne, l'amplificateur autonome pour casque FiiO Mont Blanc E12 saura s’acquitter de cette tâche avec brio !

Marque chinoise très jeune puisque née en 2007, FiiO, qui revendique d'aspirer à élever la réputation du "fabriqué en Chine" ainsi que de proposer la Hi-Fi avec du style, offre ainsi un catalogue de produits essentiellement adaptés à la mobilité réalisés avec un grand soin et qui se sont imposés sans peine parmi les audiophiles nomades.

Parmi les réalisations de la marque on peut citer les réputés baladeurs numériques (X1, X3 et X5, ces deux derniers en étant à leur seconde génération) ou encore des DAC portables avec amplificateur pour casque, un modèle sédentaire particulièrement compact, le E10K, des écouteurs intra auriculaires et aussi des accessoires.

Le présent banc d'essai va être consacré à l'amplificateur pour casque portable Mont Blanc E12, un costaud à la ligne fine qui dispose d'une puissance confortable grâce à l'utilisation d'une batterie de 12V.


Présentation

L'amplificateur pour casque FiiO Mont Blanc E12 se présente dans un boîtier compact en aluminium brossé anodisé noir peu épais et d'une bonne prise en main grâce à ses arêtes biseautées et à son poids rassurant.


La façade accueille le bouton de marche-arrêt volume à la gauche duquel se trouvent deux LEDs, une bleue qui reste fixe lorsque le fonctionnement est normal et clignote en cas de problème, et une rouge qui clignote lors de la charge de la batterie, passe au fixe en fin de charge et clignote rapidement lorsque la charge devient faible.

La prise Jack 3,5 mm située au milieu de la façade sert au branchement du casque tandis que l'on branchera la source que l'on veut écouter sur l'autre prise.

Sur le côté gauche se trouve une prise micro USB pour la charge de la batterie, et un petit interrupteur à glissière permet de renforcer le niveau des graves, tandis que deux autres interrupteurs du même type, mais demandant d'être actionnés avec un stylet, prennent place sur le côté droit. L'un permet de choisir le gain qui correspond le mieux au casque que l'on utilise, soit un gain de 0dB soit un gain de 16dB, tandis que l'autre enclenche un réducteur d'effet stéréo (crossfeed) procédant par mélange incomplet des deux voies (limitation de la séparation entre les canaux).


Réalisation

Sur le visuel ci-dessous on peut voir la place occupée par la batterie, la moitié de l'espace interne, l'électronique tenant néanmoins sur les deux faces d'un circuit imprimé pas très grand d'une surface à peine supérieure à celle de cette batterie.


L'une des faces de ce circuit est bien garnie en composants, recevant pour ainsi dire la majeure partie de l'électronique.


On peut ainsi voir, sur la droite de la photo, un peu en hauteur, le circuit de charge et de gestion de la batterie, un bq24133 fabriqué par Texas Instruments. Ce circuit adapte le courant de charge au courant que délivre le chargeur, diminuant le temps de charge en proportion. La batterie délivre une tension de +12V aussi va-t-il falloir élever le +5 V en provenance du connecteur USB à une tension supérieure à ces +12V afin de pouvoir procéder à sa recharge.

C''st un autre circuit Texas Instruments, un TPS61175, un convertisseur élévateur pouvant traiter des courants jusqu'à 3 A, qui va se charger de cette opération (en bas à droite sur la photo).

Un circuit inverseur de tension (partie en haut à droite) inverse la tension de +12V de la batterie en -12V afin que l'électronique d'amplification soit alimentée en tensions symétriques.

L'étage de gain de l'amplification est organisé autour de deux amplificateurs opérationnels OPA1611 de la série SoundPlus? de Texas Instruments affichant des niveaux de bruit et de distorsion extrêmement faibles.

On trouve également sur cette face un petit micro contrôleur qui veille au grain et prévient de tout fonctionnement anormal (à droite du potentiomètre).

On peut voir sur la seconde face du circuit les condensateurs de liaison entre l'étage de gain et les buffers qui vont fournir le courant au casque. Ces condensateurs sont des modèles Wima à couches polycarbonate, parmi ce qui se fait de mieux pour les liaisons en audio, et les buffers sont des LME49600 fabriqués par Texas Instruments en mesure de délivrer avec un très faible taux de distorsion une puissance de 500 mW dans une charge de 32 ? avec une alimentation de + ou - 15V (ici l'alimentation n'étant que de + ou - 12V, cette puissance sera un peu inférieure mais néanmoins déjà assez élevée pour un amplificateur nomade).


Du fait de son alimentation en tensions symétriques on ne trouve pas de condensateurs entre les sorties de l'amplificateur et le casque, ce qui ne peut qu'être bénéfique à la restitution, tant en qualité sonore qu'en bande passante dans le grave puisqu'il n'y pas de condensateur pour faire filtre avec l?impédance du casque. Le potentiomètre de volume provient de chez Alps et un relais déconnecte les le casque en cas de problème.

Ecoute

L'amplificateur pour casque FiiO Mont Blanc E12 est un véritable concentré de puissance dans un volume réduit, l?utilisation d'une batterie délivrant une tension de 12V n'étant pas étranger à la chose.

En effet, à l'écoute du redoutable tableau Dans le Hall du Roi de la Montagne extrait de Peer Gynt de Grieg par Jeffrey Tate conduisant le Berliner Philharmoniker, le FiiO E12 n'a pas besoin qu'on tourne beaucoup le bouton de volume pour envoyer les décibels.

Et l'animal montre dès les premières mesures qu'il a du répondant, en particulier dans le grave avec des pizzicati de contrebasses très présents (on se demande même s'ils ne le serait pas même un peu trop). Quoi qu'il en soit la gradation vers l'explosion finale va bon train et on parvient même à entendre les cymbales au milieu de la débauche frénétique de la grosse caisse et des timbales.

Bon ça déménage fort, mais, comme nous le confirme l'écoute du tableau suivant, La Danse de la Fille du Roi de la Montagne, qui nous gratifie encore de beaux moments percutants, les passages moins agités gagneraient à faire montre d'un peu plus de subtilité, mais l'ensemble fait quand même preuve d'une sacrée santé !

Sur ce constat, allons donc voir du côté des Pink Floyd et de leur album culte The Wall qui devrait nous permettre de nous éclater en compagnie du FiiO E12. C'est peu de le dire, et c'est sans doute la première fois que nous écoutons cet album au casque avec une telle débauche d'énergie dans le grave et nous n'avons pas pour autant envie de crier grâce et nous nous laissons également charmer par des voix et des accords de guitare bien en place.

Avec le titre Giorgio by Moroder de l'album Random Access Memory de Daft Punk, inutile, avec notre casque orthodynamique, d'enclencher le renforcement des basses, celles-ci ne manquent absolument pas et sont particulièrement percutantes mais n'empêchent aucunement à la voix du chanteur d'être d'une grande intelligibilité et ne noient pas les autres instruments.

Pour conclure, cet amplificateur nomade compact et particulièrement puissant nous semble en mesure de faire face aux casques les plus difficiles à alimenter, et s'il ne se montre pas d'une subtilité extrême, c'est pour mieux faire parler la poudre !

Spécifications
Manuel d'utilisation
Site FiiO
Support en ligne E12


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt de l'amplificateur Fiio Mont Blanc E12.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com