Exclusif Qobuz : test (avec vidéo-interview) de Sphear, les premiers écouteurs signés Focal !

Pour la première fois de son histoire, le fabricant Focal lance des écouteurs baptisés Sphear. Fruits d'une longue réflexion, ils sont proposés au prix de 129 € et embarquent à leur bord des techniques de retranscription dont Romain nous entretient dans la vidéo qui accompagne ce banc d'essai sur le terrain.

Par Patrick-Pierre Garcia | Bancs d'essai | 24 juin 2015
Réagir
Qobuz

Coup de tonnerre dans le monde de l'audio, la marque française Focal a bossé en toute discrétion pendant des mois sur ses premiers écouteurs (intras) qui répondent au nom de Sphear.

Si vous faites partie des fidèles de ces pages (merci !), vous n'êtes pas sans savoir que le Hi-Fi Guide s'en est allé faire un tour à Saint-Étienne, fief de la marque, pour en savoir plus sur la conception des haut-parleurs et la présentation des enceintes Sopra.

Au cours de nos pérégrinations dans les locaux, nous avons eu la surprise de nous voir annoncer la sortie imminente des écouteurs Sphear, premier effort du fabricant en direction des intras. Fort d'une gamme de casques appréciés, il semble clair qu'avec Sphear, Focal lorgne sur une cible plus "jeune", mais qui n'est pas pour autant prête à sacrifier la qualité à la compacité de l'objet.

Qobuz a énormément discuté avec les équipes sur place afin d'en savoir un peu plus sur les difficultés rencontrées, à commencer par le souhait de mettre au point un produit qui, justement, ne sonnerait pas comme une petite chose mais bel et bien comme un élément qui a du volume.

Ci-dessous, l'interview de Romain (Focal à Saint-Étienne) qui nous présente les écouteurs Sphear en vidéo décontractée :



Techniquement, il vous faut savoir que Sphear s'appuie sur un grand transducteur (une capsule) d'un diamètre de 10,8 mm. Il s'agit, à notre connaissance, d'un des plus imposants qui soient sur ce type de produit positionné dans cette strate de prix. Placer une telle capsule dans un intra est une chose, mais il est important de l'associer à une structure capable d'exploiter, voire de sublimer ses qualités.

Pour ce faire, le fabricant l'a placé dans une chambre acoustique disposant, à notre connaissance, de 3 évents (et système de type Bass-Reflex). Sphear est au final un modèle 16 ohms offrant une sensibilité de 103 dB (SPL 1 mW à 1 kHz) avec une réponse en fréquence s'étendant de 20 à 20.000 Hz.

Livré avec 3 paires d'embouts (S, M et L) et 3 paires d'embouts à mémoire de forme, le produit dispose d'un kit mains libres compatible iOS, Android et Windows Phones. La finition glossy est élégante à souhait.

Sur le terrain (nos écoutes avec des vraies oreilles) :
Sphear a été écouté avec divers fichiers musicaux connus de nos services en 16 et 24 bits, sur un baladeur Astell&Kern AK120 ainsi qu'au travers d'un Smartphone Samsung S6 Edge (Galaxy). Nos écoutes se sont étalées durant une semaine, à domicile, dans l'avion, dans le train, dans la rue...l'idée étant de nous mettre à votre place.

Le confort - avec les embouts à mémoire de forme - n'est pas une vue de l'esprit, on oublie rapidement que ces choses sont installées à l'entrée de son canal auditif.

Secundo, foi de Qobuz, ce n'est pas notre genre de nous esbaudir devant un rendu du bas-spectre, mais force est de reconnaître que les capsules d'un diamètre de 10,8 mm tiennent magiquement la cadence du grave, appuyés par l'architecture des évents (bass-reflex), c'est assez étonnant en soi. On peut affirmer que Sphear pourra se montrer plutôt impressionnant sur ce point avec certains types de musique, dont l'Electro.

La dynamique est percutante, les HP utilisés répondent vite et bien, rien à redire sur ce point.

Le rendu de l'aigu est également un point fort. Finaud, il affiche une belle texture avec cependant une petite sibilance. On a affaire à un rendu propre.

Le médium est, à notre sens, proéminent dans le message sonore, au même titre que le bas-spectre. Ce n'est pas un ""défaut" en soi, cela donne du corps au son, mais cela peut se traduire par une petite "agressivité" sur certains sons. L'avantage de l'affaire est de rentre les voix présentes et de délivrer un son qui a de la "pêche", et même de la réserve en puissance sans distorsion qui se pointe dès que l'on pousse le volume. Les écoutes ne sont pas fatigantes pour les tympans, l'auditeur est confortablement isolé des bruits externes via les embouts à mémoire de forme.

En résumé, nous pouvons écrire deux choses qui nous paraissent importantes. La première est que Sphear délivre une belle texture audio, sans doute une des meilleures de sa catégorie de prix (ses concurrents sont les Yamaha EPH-100, Sony E300 et ATH-CKS90 notamment) et que ces écouteurs nous ont surpris en raison de leur endurance dans le bas-spectre, que devrait justement apprécier la cible "jeune" visée par Focal. En effet, ces écouteurs se sont particulièrement sentis à l'aise avec les musiques électroniques, le pop et le rock.

Distribution de bons points :
Des écouteurs dynamiques, excellent rendu du bas-spectre
Rendu du médium très présent
Rendu de l'aigu agréable sans en faire trop
Belle isolation via les embouts à mémoire de forme
Kit mains libres iOS, Android et Windows
Excellent rapport qualité/prix

Distribution de coups de poings
Côté grave, on n'a pas eu la main un peu lourde par hasard à St-Etienne ?
Médium qui a tendance à prendre le pas sur l'aigu
Un peu de sibilance sur l'aigu (léger)

Caractéristiques du fabricant :

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters