Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

DAC S.M.S.L Sanskrit pro : jusqu'à 24 bits à 384 kHz, DSD64 et 128, Bluetooth aptX, et avec un très beau son pour parfaire le tout !

Par Philippe Daussin |

En Hi-Fi, s'il est un domaine où l'on assiste à l'apparition de puces de plus en plus performantes en termes de capacités de traitement des données audio numérique, c'est assurément celui des appareils destinés à la lecture de musique dématérialisée. Pour preuve, le DAC Sanskrit Pro du constructeur chinois S.M.S.L utilisant la dernière génération de puce USB CMedia et le dernier né des convertisseurs numérique analogique Asahi Kasei pour offrir la lecture de tous les formats audio numérique qui existent ou pourraient exister.

Sanskrit pro, c'est donc le nom de ce nouveau DAC du fabricant S.M.S.L qui propose également un amplificateur pour casque, le modèle Sanskrit pha, et l'alimentation linéaire Sanskrit lps (linear power supply), l'ensemble étant esthétiquement et techniquement en harmonie et prenant le nom de Panda Set.

Le DAC Sanskrit pro étant livré d'origine avec un bloc d'alimentation à découpage, il peut parfaitement être utilisé dans tout système Hi-Fi, et ce d'autant plus, comme nous l'annoncions dans le chapeau, qu'il dispose de capacités de lecture des fichiers audio numérique de loin supérieures aux échantillonnages les plus élevés couramment disponibles en téléchargement, en particulier sur votre site Qobuz préféré, comme le 24 bits à 192 kHz, et le DSD chez d'autres.

Jusqu'à présent, les DAC compatibles avec les fichiers 24 bits à 192 kHz, DXD (24 bits à 353 et 384 kHz), et aussi avec les fichiers DSD, que nous avions eu l'occasion de tester, dont un autre modèle S.M.S.L, le M8, utilisaient la puce de conversion numérique analogique ESS ES9018K2M, la seule, à notre connaissance, qui offrait alors cette compatibilité sans recours à un processeur de signal utilisé avec des puces de conversion non prévues pour ces échantillonnages, comme le font certains autres fabricants.

L'apparition récente du convertisseur Asahi Kasei AK4490 offre désormais aux concepteurs une autre solution pour parvenir à cette multiplicité de décodages, et ce en mode natif (même pour le DSD qui peut être traité en natif ou converti en PCM), ce qui est selon nous un avantage sur la puce ES9018K2M utilisant le processus de conversion de taux d'échantillonnage hyperstream procurant certes un son plaisant, mais aux aigus que nous avons toujours trouvés un peu artificiels.

C'est donc cette puce AK4490 qui est utilisée dans le DAC S.M.S.L Sanskrit pro, qui est par ailleurs équipé d'un récepteur Bluetooth aptX offrant une restitution sonore en qualité quasi CD avec un appareil compatible en émission (généralement un smartphone sous Android), DAC dont nous vous proposons maintenant le banc d'essai.


Présentation

Changement de look par rapport aux produits de la marque que nous avons eu l?occasion de tester, mais toujours un souci évident de l?élégance de l?aspect de la part de la marque pour ce DAC S.M.S.L Sanskrit Pro. Le coffret de l?appareil, peu volumineux, à peine la taille d?un livre de poche, est entièrement réalisé en aluminium, avec une façade anodisée naturel de 6 mm d?épaisseur usinée dans la masse, le reste du coffret étant en finition brossée anodisé noir.


Un petit bouton situé à gauche de cette façade permet la mise en marche ou l?arrêt par appui prolongé et le changement d?entrée par appui bref, l?entrée choisie étant indiquée par un discret point lumineux blanc dans le bord gauche de la fenêtre en plexiglas qui occupe la partie droite de la façade (de haut en bas, Bluetooth, USB, entrée optique, entrée coaxiale), ce point clignotant lorsque l?entrée n?est pas synchronisée et restant fixe dès que la synchronisation est établie. Lorsque ce DAC est en marche, l?inscription Sanskrit Pro s?affiche en orange par rétro éclairage dans la partie droite du plexiglas.

La connectique comporte trois entrées numériques, une USB B pour relier à un ordinateur, une entrée S/PDIF optique et une coaxiale, ainsi que les sorties audio sur prises Cinch et la prise pour le bloc d?alimentation 9V.


Réalisation

La plus grande partie de l?électronique est rassemblée sur une carte principale occupant la quasi-totalité de la surface du boîtier, tandis qu'une petite carte montée le long de la façade est reliée à cette carte principale par un circuit souple. Cette petite carte reçoit le poussoir de mise en marche, les LED de visualisation et de rétro éclairage, ainsi que le module de réception Bluetooth. La réalisation est d?une grande propreté et la carte principale n?est équipée de composants que sur une face.


Dans la partie supérieure gauche du visuel ci-dessous on peut voir l?alimentation et le micro contrôleur de gestion, en l?occurrence un 15W408AS du fabricant STC. L?alimentation comporte un convertisseur de tension à découpage estampillé S.M.S.L (le bloc noir) générant des tensions symétriques de + 12V et ? 12V alimentant l?amplificateur opérationnel utilisé dans les filtres après conversion, ainsi que deux régulateurs de tension pour le reste de l?électronique, un 7805 pour le + 5V et un BA033 pour le + 3,3V.


On peut noter que les condensateurs électrochimiques utilisés pour le filtrage des alimentations sont des modèles Elna de 470 ?F/10V, un fabricant dont les réalisations dans ce domaine sont appréciées et on retrouve d'ailleurs des condensateurs de ce type dès l'arrivée de la tension du bloc secteur et aussi sur le + 5V de la liaison USB.

Le processeur USB est un modèle CM6632A compatible 32 bits à 384 kHz et DSD qui provient du fabricant CMedia. Cette puce assure également la réception des signaux S/PDIF jusque 24 bits à 192 kHz et est compatible OTG, c'est-à-dire qu'elle peut établir une communication avec les smartphones et tablettes sous Android comme sous iOS, le DAC Sanskrit pro se substituant alors automatiquement à la carte son de ces appareils.


Sur la vue ci-dessous, on peut voir à côté du connecteur reliant le circuit de la façade à la carte principale un circuit intégré au marquage effacé ainsi qu?un quartz. Il s?agit probablement du circuit générant l?horloge et on peut également voir deux drivers de ligne 74LC244 commutant les signaux tout en les boostant.


La conversion numérique analogique est assurée par un circuit Asahi Kasei AK4490 de la série Audio 4 Pro, sans doute la puce actuelle en mesure de décoder sans filtre extérieur le plus de formats et en mode natif, à savoir le PCM jusque 32 bits à 768 kHz et le DSD à 2,8, 5,6 et 11,2 MHz.


Les signaux sont ensuite confiés à un filtre actif construit autour d?un amplificateur opérationnel (que nous ne sommes pas parvenus à identifier) dont les éléments passifs ont été choisis avec grand soin pour leurs qualités en audio. Ainsi les résistances sont de type melf de précision et les condensateurs sont des modèles Wima MKC à diélectrique polycarbonate.

A l'écoute

Très bonnes prestations sonores de la part du DAC Sanskrit Pro de S.M.S.L qui délivre un son qui offre une très grande propreté et un très bon respect des timbres.

Ainsi, les sonorités typiques des instruments anciens, et en particulier des cordes de l'Ensemble Anima Eterna dirigé par son fondateur Jos Van Immerseel jouant la Symphonie N°4 de Beethoven, sont restituées avec fidélité et avec finesse par le DAC Sanskrit Pro dans une image sonore large et aérée et avec un beau filé de l'aigu qui laisse véritablement s'envoler les cordes.

On est conquis pareillement par la très belle restitution du Sanctus du Requiem de Fauré dans la superbe interprétation de Philippe Herreweghe dirigeant La Chapelle Royale où le Sanskrit Pro met toute sa finesse au service de cette musique diaphane et aussi grâce à sa résolution élevée et à sa grande transparence.

Mais grande transparence ne veut pas dire absence de densité et le titre One Of These Mornings de Moby extrait de la bande originale du film Miami Vice est superbement restitué et son ambiance prenante n'en acquiert que plus d'impact tandis que les moindres détails de l'accompagnement sont parfaitement mis en valeur.

Avec The Upsetter de l'album Love Letters de Metronomy, en version Hi-Res 24 bits à 96 kHz, c'est plutôt très bien aussi (mais il n'y a pas de raison pour que ça ne le soit pas !), la restitution fourmille de détails, les accords de guitare sonnent avec bonheur et le grave, très propre, ne se fait jamais envahissant.

Concernant la liaison Bluetooth aptX, celle-ci permet d'obtenir de très bons résultats sonores et nous avons pu ainsi apprécier une fort belle restitution du tube My Sweet Lord de l'album Let It Roll de George Harrison, pleine de finesse et où le chanteur, le ch?ur et l'accompagnement participent de concert et intégralement au plaisir de l'écoute, avec, là encore, de beaux accords de guitare filant bien.

En conclusion, voilà assurément un DAC auquel il ne manque pratiquement rien en capacités de décodage de formats, même si la nourriture pour certains de ceux-ci reste denrée très rare. De plus il est compatible avec les smartphones et tablettes sous Android et iOS et offre des résultats sonores de très bonne qualité. Le tout dans un joli et discret petit boîtier à un tarif à la portée d'un grand nombre d'amateurs, qui s'en plaindra ?

Spécifications
Installation des drivers
Site S.M.S.L
Contact (Contact Audiophonics, importateur)

Capacités de lecture


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du S.M.S.L Sanskrit pro.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com