Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Audiophonics DAC PCM1794 XMOS : Qobuzissime pour cet appareil au design élégant et à la restitution sonore raffinée !

Par Philippe Daussin |

Avec le DAC PCM1794 XMOS commercialisé par Audiophonics, on a affaire à un appareil qui ne vise pas à l'exhaustivité mais joue le classicisme dans sa présentation, sa connectique et ses possibilités de décodage. Un appareil offrant par ailleurs d'excellents résultats sonores tout en restant simple d'utilisation auquel nous décernons notre récompense Qobuzissime.

La société Audiophonics, qui importe de nombreux appareils Haute-Fidélité et aussi des modules électroniques, des accessoires et des composants pour les amateurs de réalisations personnelles ou souhaitant améliorer leur installation, distribue également sous sa propre marque des réalisations judicieusement choisies dont nous avions pu tester l'une d'elles, le DAC PCM5102, un appareil auquel nous avions décerné notre récompense Qobuzissime pour ses excellents résultats sonores.

Le banc d'essai que nous allons vous proposer sera consacré à un autre appareil commercialisé par Audiophonics sous son nom de marque. Il s'agit d'un convertisseur numérique analogique destiné à une installation Hi-Fi domestique puisque non seulement il puise son énergie sur le secteur mais qu'en plus son boitier et sa conception générale le destinent à cet usage.

En effet, cet Audiophonics DAC PCM1794 XMOS disposant d'une entrée USB et d'entrées S/PDIF coaxiale et optique est doté d'une présentation lui permettant de s'intégrer sans problème dans de nombreuses installations. Il offre par ailleurs pour un tarif raisonnable d'excellentes performances sonores. Il existe également une version de ce DAC sans interface USB portant la référence Audiophonics DAC PCM1794 AK4118.


Présentation

Le convertisseur numérique analogique Audiphonics DAC PCM1794 bénéfice d'une présentation sobre et élégante avec un boîtier entièrement réalisé en aluminium sablé en finition naturelle.


Les deux molettes de commande sont situées de manière parfaitement symétrique de part et d'autre d'un afficheur central. Celle de gauche sert à la mise en marche (il s'agit d'un potentiomètre avec interrupteur dont seul ce dernier est utilisé), tandis que celle de droite est un modèle à impulsions (avant ou arrière) permettant de choisir l'entrée numérique (USB, S/PDIF coaxiale ou S/PDIF optique) et offre le choix entre deux filtres par pression centrale.

L'affichage à inscriptions jaunes sur fond bleu indique l'entrée sélectionnée et la fréquence d'échantillonnage sur sa ligne supérieure et le filtre choisi, 01 ou 02, sur sa seconde ligne.

La connectique se résume aux trois entrées numériques, USB de type B pour raccorder à un ordinateur, une tablette ou un smartphone sous Android, S/PDIF coaxiale et optique, et les sorties audio analogiques.

Réalisation

Si extérieurement le boîtier du DAC PCM1794 fait très bonne impression, cette impression est tout aussi bonne, et peut-être même meilleure, une fois le capot supérieur ôté. On peut en effet apprécier le travail d'usinage des différents éléments de ce boîtier ainsi que la qualité de la réalisation électronique.


Ici pas d'alimentation à découpage sous forme d'un bloc secteur universel, mais une bonne alimentation linéaire à l'ancienne, c'est rassurant (aussi par le poids qui ajoute à la valeur perçue), plus noble pour les puristes, et aussi ça ne génère pas de pollution haute fréquence.

Ce DAC est équipé d'un transformateur de type R-Core (le meilleur type de transformateur selon certains) de 30VA (une puissance confortable pour un DAC) comportant de multiples enroulements qui permettront d'obtenir autant de tensions continues indépendantes. En connectant le fil orange et le fil blanc, l'interrupteur de la façade réalise la mise en série des deux primaires de 110V de ce transformateur qui reçoit alors la tension du secteur de 220V.


On remarquera que l'alimentation de la partie gestion est traitée de manière moins "luxueuse" que les alimentations destinées aux autres parties de l'électronique en n'utilisant que des diodes de redressement standards (de type 1N4007, 1A, 1000V), les autres diodes de redressement étant des modèles Schottky, plus performantes (courant de 5A et chute de tension directe faible, donc moins de pertes et moins d'échauffement).

Le filtrage est assurée par des condensateurs électrochimiques de 2200 F/25V, au nombre de huit, et fabriquée par BCComponents, une marque réputée dans ce domaine. C'est très sérieux donc.

La régulation de la tension +5V de l'électronique de gestion (et d'affichage) est confiée à un classique LM7805, tandis que l'alimentation +5V de certaines puces de la partie conversion fait appel à un régulateur ajustable à faible bruit L317, tandis qu'un régulateur à réponse rapide, faible différence de tension entrée sortie, et également à faible bruit, Linear Technology LT1963 se charge de la régulation de la tension de +3,3V nécessaire à la puce de conversion numérique analogique.

Pour l'alimentation des amplificateurs opérationnels de la partie analogique, c'est un couple de régulateurs ajustables à faible bruit LM317 et LM337 qui se charge de la régulation des tensions symétriques de + ou - 15V.

L'interface USB fait appel à une petite carte piquée sur un connecteur du circuit principal, ce dernier étant commun aux modèles DAC PCM1794 XMOS et DAC PCM1794 AK4118, ce qui, de plus, évite les complications entraînées par le câblage d'un circuit sous-équipé. Là on utilise le même circuit de base et on monte la carte fille ou non, et il est même très probable que l'on puisse faire évoluer la version du DAC sans USB vers celle avec USB.


Cette carte USB utilise un processeur XMOS GT1325 compatible avec les signaux PCM jusqu'à 24 bits à 192 kHz. A ses côtés on peut voir les trois oscillateurs nécessaires à son fonctionnement et à la synchronisation avec les signaux audio numérique.

Sur le visuel ci-dessous on peut découvrir le circuit de réception des signaux S/PDIF, un modèle Asahi Kasei AK4118 assurant aussi la commutation entre les différentes entrées numériques.


La conversion numérique analogique est assurée par un circuit Burr-Brown PCM1794 (24 bits à 192 kHz) sortant des signaux différentiels en courant dont la conversion en tension est confiée à des amplificateurs opérationnels Burr-Brown OPA2604, des modèles à faible bruit utilisant, à l'exception des étages de sortie, des transistors à effet de champ (Fet). Le filtrage des signaux fait appel, quant à lui, à un amplificateur opérationnel double Texas Instruments LME49720 à très faible bruit et très faible distorsion. Ces circuits intégrés sont montés sur support pour d'éventuels essais d'autres modèles.

Ecoute

Le DAC PCM1794 XMOS Audiophonics offre une restitution sonore particulièrement raffinée mettant bien en valeur la musique. Il en est ainsi du Concerto pour violon de Beethoven par Vera Beths accompagnée par l'ensemble Tafelmusik dirigé par Bruno Weil, une interprétation sur instruments anciens dont la délicatesse et les couleurs particulières trouvent dans le DAC PCM1794 XMOS une électronique qui se met à leur service avec talent et laisse l'orchestre et la soliste s'exprimer avec beauté et plénitude, le chant du violon étant d'une grande pureté jusque dans ses plus hautes notes.

Revenons pour continuer l'écoute de ce DAC à un album que nous avons un peu délaissé ces derniers temps, les Vespri per l'Assunzione di Maria Vergine de Vivaldi par le Concerto Italiano dirigé par Rinaldo Alessandrini, également une extraordinaire interprétation sur instruments anciens. Là encore, beaucoup de finesse et des couleurs restituées avec art, des attaques vives et une large scène sonore que se partagent sans interférer instruments, solistes et chœurs.

Précisons que nous avons choisi le filtre 01 offrant un très bel équilibre avec notre installation, la restitution avec le filtre 02 en service tirant légèrement plus vers le haut et ne nous convenant pas, mais qui pourra éventuellement redonner un peu de luminosité à un système qui en manquerait.

En revanche, ce filtre 02 a plutôt bien réussi à la chanson Paradis Perdus de l'album Chaleur Humaine de Christine and the Queens, éclairant la voix de la chanteuse tout en maintenant une restitution intense, chaude et bien soutenue dans le grave, et on aurait même tendance à préférer.

Très belle restitution, intense et profonde, de la chanson One de l'album x (Deluxe Edition) de Ed Sheeran où l'on écoute non seulement l'interprète chanter, mais aussi sa respiration et où la batterie rythme cette musique très prenante comme un cœur qui bat.

En conclusion, avec sa réalisation et sa conception traditionnelles et en particulier l'utilisation d'une alimentation linéaire soignée, le DAC PCM1794 Audiophonics offre d'excellentes performances sonores marquées par un grand raffinement. Un Qobuzissime mérité.

Spécifications
Site Audiophonics
Contact

Capacités de lecture


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du DAC PCM1794 XMOS.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com