Catégories :

iFi Audio iOne : Qobuzissime pour ce DAC à la qualité sonore de première classe !
Erratum : entrée optique

Il existe plusieurs façons de faire fonctionner un DAC, avec une connexion USB, S/PDIF, avec une liaison Bluetooth, aptX de préférence pour avoir une qualité quasi CD, ou encore via Ethernet dans les lecteurs réseau, et quelques autres liaisons moins courantes. Le nouveau DAC iFi Audio nano iOne propose les trois premières possibilités avec une excellente qualité sonore et une utilisation aisée.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 27 juin 2017
Réagir

Après avoir lancé le modèle micro iDSD Black Label Edition dont le haut niveau technologique et la pléthore de possibilités se doublent de l'utilisation de composants passifs et actifs labellisés audiophile, appareil qui semble être l'ultime édition de son DAC portable de haut de gamme représenté par le micro iDSD, le constructeur anglais iFi Audio vient de commercialiser le nano iOne qui se positionne en entrée de gamme des DAC portables.

Mais ce DAC number One a hérité d'une part de la technologie qui équipe les modèles cités précédemment, ainsi que d'autres appareils iFi Audio, dont l'horloge Femto precision clock system et le système actif de suppression de bruit de l'alimentation Active Noise Cancellation®. Le DAC nano iOne est également équipé de la puce de conversion DSD1793 de Burr-Brown Japon présente sur les autres modèles iFi Audio.

Pas de prise casque sur ce DAC, une seule sortie audio stéréo à un niveau fixe, le choix de deux filtres numériques et deux entrées numériques, une USB B et une S/PDIF coaxiale, et aussi une liaison Bluetooth aptX qui permettra de l'utiliser en mode sans fil avec un appareil compatible (smartphone, tablette ou encore PC). Un DAC avec lequel on ne se compliquera donc pas la vie et qui pourra être mis entre de nombreuses mains.


Présentation

Changement de look chez iFi Audio avec le DAC iOne puisque celui-ci est dû à un designer ayant auparavant travaillé chez Stark. On reste toujours avec un boîtier compact en profilé d'aluminium avec une partie supérieure présentant un plan horizontal et deux plans légèrement inclinés rejoignant les faces latérales, tandis que les faces avant et arrière épousent la section de ce boîtier et ne sont plus en débord comme auparavant.


C'est une matière plastique blanche qui a été choisie pour la réalisation des face avant et arrière afin de faciliter la captation des signaux Bluetooth par le récepteur interne, chaque côté du boitier étant également d'une petite fenêtre obturée par une pièce de matière plastique translucide transparente à ces signaux et laissant diffuser la lumière de la LED interne qui change de couleur selon la source choisie avec l'interrupteur à bascule marqué Input (bleu en Bluetooth, vert en USB, et rouge en S/PDIF) et illumine par rétro éclairage le logo iFi figurant dans le hublot de la façade.

Un autre interrupteur permet de choisir entre deux filtres, l'un recommandé pour l'écoute (filtre à phase minimum), l'autre convenant mieux pour les mesures (filtre standard), et enfin un petit bouton poussoir sert à lancer un appairage Bluetooth.


La connectique arrière se résume à l'essentiel, une entrée USB3 de type B, une prise coaxiale numérique S/PDIF fonctionnant en entrée et en sortie (en USB et Bluetooth), et les sorties analogiques stéréo sur prises Cinch.


Réalisation

Sur la face supérieure du circuit imprimé on trouve la connectique, les interrupteurs et le bouton poussoir, divers composants, et aussi l'antenne pour le module Bluetooth, ainsi que la carte USB enfichée parallèlement sur le connecteur d'une petite carte piquée sur le circuit principal et où se trouve également la LED multicolore indiquant la source sélectionnée.


Le processeur USB est un modèle XMOS 8U6C5 compatible avec les signaux audio numérique PCM jusque 32 bits à 384 kHz et aussi DSD. Il gère également l'entrée S/PDIF coaxiale qui utilise un transformateur d'adaptation d'impédance procurant également un isolement galvanique (pas de potentiels communs).

L'autre face accueille d'autres composants stratégiques, à commencer par le module Bluetooth, un modèle JX219 qui provient du fabricant Jingxunsoft. On peut aussi voir le micro contrôleur de gestion de la carte d'origine STC ainsi que l'horloge Femto precision clock system organisée autour du circuit intégré U300 (pas identifiable).


On trouve ensuite la puce de conversion numérique analogique, un modèle DSD1793 spécialement développé par Burr-Brown Japon et qui est ici en mesure de décoder les signaux audio numérique PCM échantillonnés jusqu'à 384 kHz et DSD jusqu'à 12,4 MHz. Enfin, le filtre actif est organisé autour d'un (excellent) amplificateur opérationnel Maxim Max97220A.

Quant à l'alimentation, elle utilise le procédé Active Noise Cancellation, présent dans d'autres réalisations de la marque, et qui, comme son nom l'indique, procède par suppression active du bruit et non pas de moyens passifs, et que l'on peut voir dans la partie inférieure droite du visuel.

Ecoute

Connaissant la qualité sonore des DAC iFi Audio, nous aurions été surpris que le nano iOne ne s'inscrive pas dans la lignée familiale, d'autant qu'il reprend une partie des éléments électroniques qui équipent d'autres appareils de la marque, et que l'amplificateur opérationnel utilisé dans le filtre actif après la conversion est en fait un amplificateur pour casque dont nous avons pu à plusieurs reprises apprécier les excellentes qualités musicales.

Pour bien nous imprégner des prestations sonores de ce DAC nano iOne, nous avons débuté nos écoutes en reliant celui-ci à un amplificateur pour casque NuForce HA-200 fonctionnant en classe A et lancé sur le nouveau desktop Qobuz la magnifique interprétation (en Hi-Res 24 bits à 88,2 kHz) des Vêpres de la Vierge de Monteverdi interprétée par La Compagnia del Madrigale et les ensembles Cantica Symphonia et La Pifarescha menés par Giuseppe Maletto, album bénéficiant de surcroît d'une excellente prise de son, ce qui ajoute au plaisir !

Et là, c'est un bonheur musical intense, le DAC nano iOne délivrant un message sonore de toute beauté, et l'on se prend à écouter et ré écouter la superbe introduction de cette œuvre Versiculum et responsorium : Domine ad adiuvandum, et aussi à pousser le volume (ça c'est le signe qu'on aime beaucoup, voire énormément, la musique comme sa restitution), où le iOne fait merveilleusement sonner les cuivres sans avoir besoin de passer par quelque artifice numérique que ce soit, et où les chœurs et autres instruments emplissent l'espace avec tout autant de magnificence et avec grande aisance, rien ne forçant et la sensation de naturel et de quasi vérité sonore transparaissant à chaque instant, l'oreille ne s'y trompant pas.

En ce qui concerne l'écoute en liaison Bluetooth aptX, celle-ci est bien sûr possible depuis un smartphone ou une tablette équipé de ce système de ccodage, mais nous avons eu la bonne surprise de constater que iFi Audio avait intégré ce codeur aptX dans le logiciel d'installation des driver sur PC, ce qui nous a permis de ne pas avoir recours au logiciel Harmony que nous utilisons habituellement avec le dongle Bluetooth Avantree DG40.


Et nous n'avons pas été indulgent pour tester la qualité de restitution avec cette liaison puisque nous avons choisi d'écouter l'Allegro moderato du Concerto pour violon de Tchaikovski dans l'interprétation iconoclaste et hors normes de Patricia Kopatchinskaja au violon avec l'ensemble MusicAeterna sous la direction de Teodor Currentzis.

Ayant déjà écouté cette version un certain nombre de fois, le DAC nano iOne nous en a donné pour sa part une restitution respectueuse de ce que nous avons l'habitude d'entendre du jeu exacerbé de la violoniste qui gratte parfois véritablement sur les cordes de son instrument, ainsi que des couleurs de l'orchestre, avec des aigus bien piqués, et de ses envols dynamique en face desquels le iOne n'a pas montré la moindre difficulté. Bref, on se régale.

On continue en liaison Bluetooth aptX et l'album Size Isn't Everything des Bee Gees, que nous connaissons bien aussi. Rien à redire, la restitution est de très grande qualité, précise et sans excès, et la bande passante large avec une excellente tenue des graves tandis que les accords de guitare du titre Blue Island filent si bien qu'ils donnent irrésistiblement envie de pousser le volume.

En liaison coaxiale et utilisé avec notre amplificateur Sony UDA-1 et nos enceintes Triangle Antal Anniversary, le plaisir musical procuré le DAC iFi Audio iOne est encore de haute volée et la restitution des titres My Sweet Lord et Isn't It A Pity de l'album All Things Must Pass de George Harrison révélait toute la richesse musicale et l'émotion véhiculées par ceux-ci avec une finesse extrême des accords de guitare et un grand sentiment de cohérence globale et d'équilibre. Notons aussi que nous n'avons pas perçu à l'écoute de différences entre les deux filtres numériques.

En conclusion, il est vrai que ce DAC nano iOne partage des éléments de qualité avec d'autres réalisations iFi Audio que nous avons primées et nous lui attribuons également notre récompense Qobuzissime pour ses hautes prestations musicales, son utilisation simple et l'adjonction d'une liaison Blutooth aptX à sa connectique USB et S/PDIF.

Spécifications
Manuel d'utilisation
Site iFi Audio
Site Elite Diffusion (importateur)
Contact

Capacités de lecture


Erratum : cela nous avait échappé, et d'autre part nous ignorions ce fait, l'entrée S/PDIF coaxiale du DAC iOne est un modèle combiné électrique optique pouvant être utilisé avec un connecteur optique Jack 3,5 mm. Un adaptateur Toslink-Jack 3,5 optique est d'ailleurs fourni par iFi Audio avec le iOne pour se servir de cette entrée avec un cordon optique standard Toslink.

Nous avons procédé à nos vérifications habituelles avec cette entrée optique et avons reporté les résultats dans notre tableau et présentons nos excuses à iFi Audio et à nos lecteurs.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

ant

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters