Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

S.M.S.L Sanskrit 10th : Test DAC pas cher de chez S.M.S.L récompensé Qobuzissime

Par Philippe Daussin |

Test S.M.S.L Sanskrit 10th : Découvrez le DAC pas cher de chez S.M.S.L de la marque S.M.S.L (récompensé Qobuzissime) à l'aide de notre banc d'essai Qobuz réalisé par nos experts du son. Non seulement il est beau dans son discret boîtier disponible en rouge ou en bleu métallisé, mais en plus il délivre un son merveilleux et son prix est aussi doux qu'une brise de printemps. Le DAC S.M.S.L Sanskrit 10th, puisque c'est de lui qu'il s'agit, n'aura donc aucune peine à trouver sa place au sein d'un foyer auquel il procurera d'intenses moments musicaux.

Pour fêter son dixième anniversaire, la marque chinoise S.M.S.L a choisi de commercialiser une version spéciale de son modèle Sanskrit qui ne change pas de nom, sinon qu'il gagne le suffixe 10th et arbore une présentation rompant avec celles auxquelles nous avait habitué la marque.

S'il se présente de manière très agréable, le DAC Sanskrit 10th est également simple à utiliser et dispose d'une entrée USB (compatible avec les signaux PCM jusque 384 kHz et DSD512) ainsi que de deux entrées S/PDIF, coaxiale et optique, afin de pouvoir être utilisé avec des sources diverses.

C'est donc un appareil offrant un grand pouvoir de séduction qui n'a aucunement failli à sa tâche et dont les performances sonores lui ont valu notre récompense Qobuzissime dont nous allons vous proposer le banc d'essai.

Présentation

Avec le convertisseur numérique analogique Sanskrit 10th, S.M.S.L joue la couleur et même l'intégration discrète et de bon goût, cet appareil faisant usage d'un petit boîtier rectangulaire entièrement en aluminium anodisé d'un beau rouge ou d'un beau bleu.


La partie centrale de la façade reçoit un plexiglas fumé où se trouve discrètement intégré le bouton de marche-arrêt, muni d'une LED rouge restant allumée lorsque l'appareil est en veille, ce bouton servant également, par pression brève, à changer d'entrée numérique.

Le volume sonore peut être réglé depuis la télécommande et son niveau s'affiche temporairement de -40 à 00 à la place de la fréquence d'échantillonnage.

Sur la face arrière, on trouve deux prises micro USB, celle du bas permettant l'alimentation de l'appareil et le transfert des données tandis que celle du haut ne sert qu'à l'alimenter, le +5V de l'autre prise étant alors bloqué. Cela permet de se servir d'une alimentation séparée pour fournir de l'énergie à l'électronique, l'ordinateur, le smartphone ou la tablette raccordé envoyant simplement les données.


On dispose également de deux entrées S/PDIF, l'une sur prise optique Toslink et l'autre sur prise Cinch coaxiale. Enfin, les signaux stéréo analogiques sont disponibles à niveau variable sur prises Cinch.

Réalisation

Le circuit imprimé principal du Sanskrit 10th est relié via un circuit souple au circuit d'affichage qui possède deux afficheurs montés à 90° l'un de l'autre afin d'offrir une lecture adapté à la position du boîtier, celle-ci étant détectée par un petit accéléromètre qui semble se trouver à côté de l'inscription TOS (angle supérieure droit).


Les afficheurs sont commandés par un circuit intégré Titan Microelectronic TM1652 qui reçoit ses données du micro contrôleur STC situé près du connecteur de la carte principale. On trouve également sur ce second circuit le micro poussoir de mise en marche et de sélection d'entrée et sa LED témoin, ainsi que le récepteur de télécommande.


Sur la carte principale, l'alimentation +5V preut provenir de la même prise micro USB que les signaux numériques soit provenir de celle située au-dessus, auquel cas l'autre sera bloquée. Cette tension de +5V servira, d'une part, à fabriquer des tensions symétriques de ±12V à partir d'un module SIO5012X2 estampillé S.M.S.L, et, d'autre part, à créer les diverses tensions nécessaires au reste du circuit, à savoir du +5V, du +3,3V et du +1V qui sert de tension de référence à la puce de conversion numérique analogique.

C'est un processeur USB XMOS U308 accompagné de ses deux oscillateurs NDK à très faible bruit de phase à 45,158 MHz et 49,142 MHz pour se synchroniser avec les signaux à 44,1 kHz et multiples ainsi que ceux à 48 Khz et multiples qui va extraire des signaux USB le bus I2S qui va servir à reconstruire les signaux analogiques.


C'est un récepteur numérique ON LC89091JA qui va en faire de même avec les signaux S/PDIF en servant aussi de commutateur entre les entrées optique ou coaxiale. C'est un buffer à trois états Texas Instruments 74LC244 qui assure la commutation entre le bus I2S provenant de ce circuit et celui provenant du processeur XMOS vers le convertisseur numérique analogique.

Ce dernier est un très performant modèle Asahi Kasei AK4490, compatible avec les signaux PCM jusque 32 bits à 768 kHz et DSD jusqu'au DSD512. Les signaux différentiels en tension issus de ce circuit sont référencés à la masse et filtrés par un amplificateur opérationnel double à faible bruit NJM2114 fabriqué par JRC (New Japan Radio Company). Un circuit de mute réalisé à l'aide de transistors isole ces signaux des sorties lors des changements d'entrée ou autre opérations pouvant occasionner des bruits indésirables.


Ecoute

C'est une restitution de toute beauté, un enchantement sonore, que nous a offert le DAC Sanskrit de notre archi connue Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood à un point tel que, contrairement à l'habitude qui nous fait parfois sauter au morceau d'après sans aller à la fin du précédent, nous avons ici religieusement écouté cette œuvre d'un bout à l'autre sans la moindre coupure, emportés par un onirique flot musical auquel il eût été sacrilège de porter atteinte !

On monte encore d'un cran dans l'émotion pour s'approcher des sommets de la beauté musicale à l'écoute de la Messe Brève N°7 de Gounod. On a bien du mal à trouver les mots pour décrire l'intense émotion procurée par la beauté céleste de cette musique restituée avec une telle ferveur et une telle pureté, et qui coule, fluide et naturelle, sans la moindre aspérité, servie à la quasi perfection par ce DAC S.M.S.L Sanskrit 10th.

Autre style musical avec l'album The Essential Paul Young, mais très fortes émotions musicales également à l'écoute des grands tubes du chanteur à la voix si typique et si prenante mise au service de nombreux titres d'une veine mélodique riche et intense qui nous sont restitués avec toute leur beauté et leur pouvoir émotionnel.

Quant à la fort belle chanson Eyes Without A Face de Billy Idol, elle nous comble les oreilles par la chaleur des voix de l'interprète et du chœur féminin, mélangeant avec bonheur les passages lyriques et les moments plus dynamiques.

En conclusion, avec son modèle Sanskrit 10th, S.M.S.L offre un convertisseur numérique analogique visuellement beau et aux prestations sonores superbes, parmi ce que nous avons entendu de plus beau. Un excellentissime et Qobuzissime millésime que ce Sanskrit 10th !

Spécifications
Manuel d'utilisation (en anglais)
Site constructeur
Contact


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du S.M.S.L Sanskrit 10th.

Capacités de lecture


***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Pour toute question ou remarque à la Rédaction sur cet article, contactez-nous directement, en ajoutant son URL si possible, à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com