Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

S.M.S.L M9 : un DAC alliant l’élégance du design et de la qualité sonore !

Par Philippe DAUSSIN |

Les constructeurs asiatiques se montrent particulièrement féconds sur le marché des convertisseurs numérique analogique en proposant des réalisations toujours au faîte des dernières nouveautés en matière de puces, comme ce DAC S.M.S.L M9 utilisant la dernière version de processeur USB XMOS compatible 32 bits à 768 kHz et DSD512.

Il y avait le DAC S.M.S.L M8, deux ans déjà, voici maintenant le M9, l'indice a grimpé d'un cran, le tarif aussi, mais si le M8 avait un look raffiné, il restait discret, alors que le M9 affiche son élégance de manière ostentatoire.

Il est aussi plus puissant que son aîné et offre des possibilités de décodage adaptées à tout ce que l'on peut trouver actuellement sur le marché des fichiers audio numérique, en vente libre, ou en laboratoire, et propose plus de paramétrages, dont certains très peu courants, permettant en particulier d'affiner la restitution sonore.

On citera ainsi, parmi ces paramétrages, la possibilité d'inverser la phase au cas où l'on aurait un doute sur la chaîne de transmission des signaux numériques dont on ne sait pas vraiment si l'intégrité est garantie depuis le studio jusqu'à nos oreilles. N'oublions pas non plus la présence, en plus de la sortie casque standard, d'une sortie casque symétrique sur mini Jack 2,5 mm. Et maintenant, nous vous proposons de découvrir sans plus tarder ce bel appareil.


Présentation

Design très original et très réussi selon notre appréciation pour le DAC S.M.S.L M9 avec son boîtier slim line en aluminium anodisé naturel, usiné dans la masse, à la finition sablée aux formes anguleuses d'où émerge un petit afficheur carré présentant une bonne lisibilité et offrant de nombreuses informations.

Dans la partie droite de la façade un petit poussoir permet la mise en marche et l'arrêt de l'appareil, ainsi que l'affichage momentané de la configuration après un appui bref lors du fonctionnement, tandis que le bouton de volume, de type encodeur avec pression centrale, permet également la navigation dans les menus parmi lesquels se trouve le menu des entrées qu'il faudra sélectionner pour changer d'entrée numérique.

A l'extrémité gauche se trouvent les deux prises Jack destinées au branchement de casques. Sur la première, au standard 6,35 mm trois contacts, sera raccordé un casque ou un écouteur traditionnel avec retour commun des deux transducteurs, tandis que sur la seconde, au standard mini Jack 2,5 mm quatre contacts, sera branché un modèle symétrique équipé d'une prise Jack mâle adaptée et dont les deux transducteurs sont alimentés indépendamment l'un de l'autre.

La connectique arrière se résume à la prise pour l'alimentation secteur, le connecteur USB B pour raccorder un ordinateur, les deux entrées S/PDIF, optique et coaxiale, et la sortie stéréo analogique sur prises RCA qui doit être sélectionnée via le menu, toutes les sorties ne pouvant pas être actives simultanément (RCA<-->Sortie casque normal<-->Sortie casque symétrique).

Réalisation

Hormis les diverses prises de la façade, les commandes et l'afficheur, le circuit principal du S.M.S.L M9 accueille toute l'électronique dans une implantation soignée où l'on trouve, d'un côté l'interface USB, l'alimentation et le micro contrôleur de gestion, et de l'autre, l'interface S/PDIF, la conversion et les amplificateurs pour casques.


Dans l'alimentation, la tension qui arrive du bloc est soigneusement filtré (self et condensateur de 1500 μF) avant d'être convertie en diverses tensions, dont deux tensions symétriques, par un circuit TPS65131 de Texas Instruments afin d'alimenter les amplificateurs opérationnels utilisés sur la carte ainsi que les circuits d'amplification pour les casques.


Le micro contrôleur de gestion de l'électronique et de l'affichage, un modèle IAP15W4K, se trouve en bout de l'alimentation et on peut voir à ses côtés un régulateur 3,3V de type BA033.

L'interface USB, à l'opposé, fait appel à un puissant processeur XMOS XU208 compatible avec les fichiers audio PCM jusqu’à 32bits 768kHz ainsi que les fichiers DSD64, DSD128 et DSD512. Celle-ci côtoie le circuit d'interface S/PDIF, un Cirrus Logic CS8422 qui est en fait un convertisseur de taux d'échantillonnage asynchrone (ASRC) possédant quatre entrées S/PDIF et aussi des entrées pour un bus I2S, utilisées ici avec celui en provenance du processeur XMOS.


Viennent ensuite les deux convertisseurs numérique analogique Asahi Kasei AK4490 (un par canal), des puces très performantes pouvant décoder des signaux PCM jusque 32 bits à768 kHz et DSD jusque 11,2 MHz, ces derniers pouvant être traités en mode natif ou après conversion interne en PCM.

Les signaux, qui sortent en mode différentiel (de même amplitude mais en opposition de phase, l'un croissant pendant que l'autre décroît) des AK4490, sont ensuite nettoyés par des filtres actifs construits autour de performants amplificateurs opérationnels doubles Texas Instruments OPA1612, dont on trouve trois autres unités sur le circuit. L'une est destinée à amplifier les signaux pour la sortie stéréo, et les deux autres sont situées à l'entrée des circuits de volume numérique Burr-Brown PGA2311 offrant des atténuations quasiment identiques sur leurs sorties contrairement à des potentiomètres.

Enfin, on trouve deux amplificateurs stéréo pour casque TPA6120A2 de Texas Instruments, chacun d'eux amplifiant un canal en mode symétrique, la commutation entre le fonctionnement avec un casque à retour commun et celui avec un casque à transducteurs alimentés en mode ponté se faisant pas des relais.

Ecoute

Casque Oppo PM-3 chaussé, conversion de taux d'échantillonnage sur Off, filtre et autres réglages sur normal, bref on fait en sorte de ne pas modifier le signal, et retour à l'un de nos plus anciens album de test, la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood.

Et c'est une belle restitution alliant finesse, douceur et une certaine densité que nous offre le DAC S.M.S.L M9 de cette œuvre, peut-être pas aussi aérée qu'il nous arrive de l'entendre, mais ne manquant pas d'attrait et de séduction en se montrant très convaincante et plutôt impériale lors des puissants accords des cuivres ouvrant le très glorieux Rule Britannia.

En jouant sur la fréquence d'échantillonnage avec l'ASRC et aussi en essayant les différents filtres numériques, on parvient à modifier la restitution de manière assez sensible (mais sans avoir l'impression de dénaturer la musique) et on peut relativement bien affiner cette restitution afin de l'adapter au mieux à ses oreilles.

Ces réglages (ASRC sur 176.4 kHz, Sound Mode 1, Filter Sharp) nous donnant plutôt satisfaction, nous sommes passés à l'écoute de Georgio By Moroder de l'album Random Access Memories de Daft Punk, en version Hi-Res 24 bits à 88,2 kHz, et c'est une restitution fouillée, précise, aérée qu'a procurée le DAC S.M.S.L M9, où l'on peut suivre et apprécier pleinement paroles et lignes mélodiques dans un ensemble cohérent, bien tenu, et solide dans le grave.

Passons à une écoute sur nos enceintes Triangle Antal Anniversary pilotées par un amplificateur Sony UDA-1 de la Messe de Sainte Cécile de Gounod par Willi Stein dirigeant des membres du Sinfonieorchester Des Südwestfunks. Cette œuvre s'accommode fort bien de la restitution sonore du DAC S.M.S.L M9 en mode de base, qui accentuerait même son caractère spirituel et profondément méditatif, en particulier dans le Benedictus qui s'élève dans les hautes sphères de la beauté et de l'émotion, ce qui n'est pas vraiment pour nous déplaire. Quant à l'action de l'ASRC et des divers filtres, si elle reste bien audible, elle n'entame que très peu les impressions évoquées précédemment.

Pour conclure, le DAC S.MS.L M9 est appareil séduisant sur toute la ligne, s'adressant aux amateurs de beaux objets offrant une belle restitution sonore pouvant être modifiée de manière sensible mais réaliste.

Spécifications
Manuel d'utilisation (en anglais)
Contact


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du S.M.S.L M9.

Capacités de décodage

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com