Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Mass Fidelity Relay : Test convertisseur Bluetooth aptX

Par Philippe Daussin |

Test Mass Fidelity Relay : Découvrez le convertisseur Bluetooth aptX de la marque Mass Fidelity à l'aide de notre banc d'essai Qobuz. La liaison Bluetooth restant limitée à la diffusion de données à faible débit, celui du CD reste donc hors course, alors comment faire pour contourner ce handicap ? Avec le protocole aptX bien sûr !

On ne peut avoir de doute sur le fait que la dématérialisation de la musique soit à l'origine d'une véritable renaissance de la Haute-Fidélité et peut-être plus encore puisqu'elle est à l'origine de l'apparition de nouvelles marques qui redonnent un sacré coup de jeune à un marché qui était encore il y a peu de temps frappé d'atonie.

C'est ainsi que nous découvrons régulièrement de nouveaux venus au festin de la musique sans support pour croquer leur part du gâteau, comme la marque canadienne Mass Fidelity.

Comme cela arrive souvent dans de nombreux domaines d'activité, la société Mass Fidelity est née de la passion commune pour la musique d'un groupe d'audiophiles, de designers et d'ingénieurs.


Le premier appareil proposé par Mass Fidelity, qui se nomme Relay, est un récepteur sans fil Bluetooth intégrant un module CSR avec aptX® intégré permettant une restitution sonore proche de celle procurée par le CD. Il sera cependant nécessaire d'utiliser une source, ordinateur, smartphone... disposant du Bluetooth v4.0 en émission.

Le son de ce Relay sera-t-il aussi pur que ses lignes, découvrons-le au travers de ce banc d'essai.


Présentation

Vue la complexité du Relay, nous ferons d'une pierre deux coups en présentant les côtés pile et face sur un même visuel.


Le boitier du Relay est réalisé en aluminium massif anodisé et, à l'ouverture de celui-ci on remarque que le dessus de ce boîtier est collé sur une carcasse obtenue par usinage dans la masse d'un bloc d'aluminium.


Ca change des résines injectées et présente assurément une résistance mécanique et une immunité aux perturbations électromagnétiques de loin supérieures. On remarquera aussi que les cordons de modulation livrés en standard avec l'appareil sont de bonne qualité.

Vue la fonction du Relay, on ne trouve sur l'un des côtés que la prise pour le bloc secteur, un poussoir de mise en marche, le connecteur d'antenne et les prises Cinch de sortie du signal audio.

Une LED tricolore rouge-blanc-orange, placée sur le dessus du boîtier indique, lorsqu'elle s'illumine en blanc, qu'un appairage avec un dispositif émetteur Bluetooth est actif. Lorsque l'on choisit le mode numérique (maintien du poussoir de mise en marche pendant 5 s), cette LED passe en orange.

L'électronique est très proprement réalisée avec un circuit principal regroupant la plupart des éléments tandis qu'un petit circuit enfiché perpendiculairement accueille la connectique et le poussoir de mise en marche.


Au milieu du circuit principal "trône" le module de réception Bluetooth aptX BTM513 fabriqué par Buddies Technology et utilisant une puce CSR BC05-MultiMedia External de Cambridge Silicon Radio (CSR).

La liaison Bluetooth aptX a été développé par la firme irlandaise Audio Processing Technology (qui a été rachetée en 2010 par CSR) et permet de diffuser des fichiers audio stockés dans un smartphone (ou un ordinateur) Bluetooth v.4.0 avec une qualité sonore très proche de celle d'un CD (16bits à 44,1kHz).

Cette liaison utilise un système de compression qui n'a rien à voir avec les compressions style MP3 et consort qui sont "destructrices" d'informations musicales.

Elle fait appel à un type spécial de codage numérique qui traite la différence entre les échantillons du signal numérique d'origine (compression de type "ADPCM"), permettant de réduire la quantité d'informations dans un rapport de 4:1 sans affecter de manière notable la restitution musicale

Réception et conversion

Après leur réception par ce module BTM513 (circuit marqué Relay 0112), les signaux démodulés sont pris en charge par une puce Cirrus Logic CS8420 (en haut à gauche sur la photo) qui en extrait les différents trains d'informations numériques qui permettront leur traitement par le convertisseur numérique analogique.

En l'occurrence ce dernier n'est rien moins que la puce capable des plus grandes prouesses actuellement, le PCM5102 de Burr-Brown (en haut légèrement à droite). Celui peut en effet convertir des signaux échantillonnés sur 32 bits à 384 kHz, ce qui, dans le cas du Relay ne servira pas à grand chose, me direz-vous !

Peut-être, mais ce convertisseur possède également la particularité d'intégrer ses propres étages de filtrage et ne nécessite que l'adjonction d'un filtre "passif" externe (résistances et condensateurs).


Au risque de nous répéter, nous apprécions énormément les résultats sonores procurés par ce type de convertisseur, qui sont, selon nos oreilles, beaucoup plus authentiques qu'avec l'utilisation d'un filtre à amplificateurs opérationnels.

Pour tout dire, ceux-ci nous ont emballés avant de savoir quelle était la puce utilisée pour la conversion, on ne peut donc dire qu'un quelconque effet de prédisposition aurait pu nous influencer.

Utilisation et écoute

La première manipulation consiste à appairer le Relay avec le smartphone ou la tablette, qui doit-être équipé du Bluetooth v4.0, rappelons-le (pour info : sources et récepteurs compatibles apt-X ou Audio Products Powered by CSR aptX®).

Voici ce que cela donne avec une tablette Asus Eee Pad Transformer.

Sélection du Relay dans les périphériques Bluetooth.


Connexion du Relay.


Le Relay fait partie des périphériques Bluetooth de la tablette.


Nous avons utilisé l'application Qobuz pour Windows 8 (voir voir cet article) pour réaliser nos écoutes et au plaisir tactile de cette application s'est ajouté le plaisir d'une restitution sonore de qualité.

Force est de reconnaître que la liaison Bluetooth aptX permet d'obtenir une qualité de restitution qui tromperait très certainement plus d'une oreille en "aveugle".

Avec le superbe Gloria RV589 de Vivaldi dans la lumineuse et excellente interprétation de Rinaldo Alessandrini à la tête du Concerto Italiano, on n'est absolument pas déçus par les résultats sonores procurés par le Relay de Mass Fidelity.


La restitution des cordes, en particulier des violons, de même que celle des trompettes énonçant leur thème "glorieux" et inoubliable, est d'une grande véracité et les solistes comme les choeurs se montrent tout aussi convaincants et restent d'une grande lisibilité, même quand ça "pousse" très fort.

Pas grand chose à redire non plus avec Beat It ou Thriller de Michael Jackson, la musique pulse, la basse claque comme il faut, c'est du grand spectacle, rien à voir avec la restitution aseptisée et plate d'un fichier compressé et ça donne vraiment envie de pousser le volume.

Voilà, notre décision est prise et si on nous avait dit un jour que nous prendrions une telle décision, nous n'aurions pas voulu le croire. Nous décernons notre récompense Qobuzissime à ce DAC Mass Fidelity Relay parce que nous avons trouvé sa qualité sonore excellente, qu'il est sérieusement construit avec une puce de conversion de course, qu'on a même le droit de le trouver beau avec son boîtier en aluminium massif au design épuré, et qu'il montre (même s'il n'est pas le seul, précisons-le) que la liaison Bluetooth pas vraiment conçue pour une transmission Hi-Fi peut fort bien s'y prêter.


Caractéristiques
Manuel d'utilisation
Site Mass Fidelity (en français)
Contact