Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Marantz ND8006 : Test lecteur réseau DAC

Par Philippe DAUSSIN |

Test Marantz ND8006 : Découvrez le lecteur réseau DAC de la marque Marantz à l'aide de notre banc d'essai Qobuz écrit par nos techniciens de la qualité audio. Avec le nouveau lecteur multi source Marantz ND8006 on est en présence d'un appareil Hi-Fi de haut de gamme dans la lignée des réalisations de la marque, au format d'un élément traditionnel et qui permettra d'avoir accès à la lecture de la musique dématérialisée sous toutes ses formes et aussi de continuer à profiter de sa collection de CD.

Disponible depuis peu, le nouveau système multi source Marantz ND8006 propose dans un même boîtier très élégant un lecteur de CD, un lecteur réseau Hi-Res, un récepteur Bluetooth, trois entrées numériques S/PDIF ainsi qu'une entrée USB A pour support de stockage amovible et une prise USB B permettant à cet appareil de fonctionner en DAC avec un ordinateur et décodant tous les formats actuels, et donc parfaitement adapté à l'écoute de musique dématérialisée sous toutes ses formes.

Ce ND8006 bénéficie d'une conception technique évoluée et intègre en particulier le Filtre Numérique Musical de Marantz (MMDF), unique en son genre et inspiré de la technologie audiophile Marantz de référence éponyme. Il dispose de son application de contrôle multiroom HEOS et est compatible avec de nombreux services musicaux en ligne mais malheureusement pas Qobuz.

Sa compatibilité Airplay permettra néanmoins de streamer Qobuz en qualité CD depuis un smartphone, une tablette Apple ou un ordinateur Apple. Mieux encore, comme cet appareil est UPnP/DLNA, on pourra utiliser l'application mconnect Player ou mconnect Player HD qui intègrent toutes deux Qobuz (en Hi-Res pour la seconde), et ce aussi bien avec des smartphones ou tablettes sous iOS comme sous Android.

Nous vous proposons maintenant de faire un tour extérieur plus précis de ce Marantz ND8006 et d'en découvrir en grande partie la belle et performante électronique aux sonorités chatoyantes.


Présentation

Cela fait un certain temps déjà que Marantz a adopté le présentation que nous retrouvons dans ce nouveau lecteur réseau et lecteur de CD ND8006. La façade bénéficie d'une certaine dynamique avec une partie centrale réalisée en aluminium anodisée sur les côtés de laquelle sont raccordées via une gouttière verticale deux joues en résine au profil fuyant. Deux finitions sont disponibles, noir et argent.


La partie centrale accueille le tiroir à CD surplombant l'afficheur ainsi que les commandes et une prise casque au standard Jack 6,35 mm avec son bouton de volume et une prise USB A pour brancher un périphérique de stockage.

Le pavé de commandes situé sur la gauche de l'afficheur permet la configuration de l'appareil et la navigation dans les menus avec validation par pression sur la touche Enter et retour à l'option précédente par la touche Back, la touche Input permettant de changer de source d'entrée. Les commandes de droite sont celles, classiques, pour commander le lecteur de CD, la touche Play/Pause étant également active en lecture sur réseau.


Connectique

La connectique offre ce que l'on est en droit d'attendre d'un appareil moderne de ce type. On trouve une entrée RJ45 pour se connecter au réseau et quatre autres entrées numérique, une USB B pour brancher un ordinateur, et trois entrées S/PDIF, une coaxiale et deux optiques, soit une dotation sérieuse, d'autant que l'on a également droit à une liaison Bluetooth (standard) partageant deux antennes avec la liaison WiFi.


Deux sorties numériques S/PDIF, coaxiale et optique, sont également disponibles, ainsi qu'une prise RS232 pour l'intégration du ND8006 dans un système domotique. L'appareil pourra être utilisé avec sa propre télécommande ou recevoir les ordres via un autre appareil connecté par le bus prévu à cet effet. Une prise Jack repérée Flasher permet de brancher un boîtier de commande.

Les signaux analogiques stéréo sont disponibles à niveau fixe (raccordement à un amplificateur intégré disposant de son réglage de volume) ou à niveau variable pour alimenter des enceintes amplifiées ou des blocs d'amplification de puissance ne possédant pas de réglage de volume.

Réalisation

Incontestablement, le lecteur multi source Marantz ND8006 bénéficie d'une très belle qualité de fabrication. Bien que l'intérieur soit entièrement occupé, la propreté règne et les diverses interconnexions entre cartes sont réalisées par des nappes de fils maintenues par des languettes métalliques gainées de plastique. On remarquera l'utilisation d'un transformateur toroïdal blindé par une ceinture métallique ainsi que la présence de ferrites de déparasitage sur certains câbles. La structure du châssis est sérieuse et celui-ci présente une bonne rigidité.


Toutes les entrées numériques sont rassemblées sur la même carte (sous celle-ci se trouve l'alimentation à laquelle nous n'avons pu accéder), à commencer par les entrées S/PDIF optiques et coaxiales dont la prise en charge est assurée par un Digital Audio Interface Transceiver (interface émetteur récepteur audio numérique) Burr-Brown PCM9211 (24 bits à 192 kHz) assurant leur commutation. Il prend également en charge les signaux provenant du récepteur Bluetooth qui est intégré à la carte WiFi montée sur colonnettes sur le circuit. Juste au-dessus de la carte WiFi se trouve un processeur d'asservissement de CD Toshiba TC94A92FG qui décode aussi l'audio compressée (Bluetooth). Sur la gauche du visuel on peut voir le circuit de contrôle du mécanisme de lecture des CD, un modèle Rohm BA5810FM.


L'interface USB fait appel à un processeur XMOS 8U7C10 tandis que le décodage des signaux en provenance du réseau est traité par un circuit logique complexe programmable (CPLD) Altera Max Ⅴ. Tout ce petit monde est supervisé par un microcontrôleur 32 bits R5F5631 Renesas Electronics.

Sur l'autre carte prennent place le circuit de conversion numérique analogique (au centre droit), la partie filtrage des signaux (partie gauche) ainsi que l'amplificateur pour le casque (sur la droite). Comme on peut le voir ces deux dernières fonctions sont réalisées en composants discrets.


La puce de conversion numérique analogique est un modèle ES9016K2M, compatible PCM jusque 384 kHz et DSD jusque 11,2 MHz, du fabricant américain ESS. Cette puce fait appel aux processus Time Domain Jitter Eliminator et Hyperstream™ qui recalcule sur 32 bits à fréquence élevée tous les signaux audio numérique quels qu'ils soient. Comme nous l'avons déjà constaté par deux fois, trois oscillateurs sont mis en œuvre avec ce circuit, l'un pour son horloge interne et deux autres lui permettant de se synchroniser aussi bien avec les signaux audio numérique échantillonnés à 44,1 kHz et multiples qu'avec ceux échantillonnés à 48 kHz et multiples. Cela permet au processus Hyperstream de fonctionner en mode synchrone avec les signaux audio numérique, ce qui n'est pas le cas lorsque la puce n'utilise qu'un seul oscillateur, et se ressent sur la musicalité.


Comme on peut le voir, les circuits analogiques de filtrage utilisent des composants sélectionnés avec soin (résistances de type Melf, condensateurs à couches plastique), dont les célèbres Modules d'Amplification Hyper-Dynamiques de Marantz (HDAM), pour une plage dynamique large et une distorsion plus faible. On peut remarquer que l'alimentation de ces étages fait appel à des condensateurs de filtrage de très forte valeur associé à des régulations de tension transistorisées.

Il en va de même pour l'amplificateur pour casque, le HDAM-SA2, adapté à une large gamme de casques, et ne faisant usage que de composants discrets de qualité. Trois valeurs de gain peuvent être sélectionnées pour cet amplificateur depuis le menu en fonction de la sensibilité du casque utilisé.

Ecoute

Le lecteur réseau Marantz ND8006 n'étant pas compatible Qobuz, nous avons commencé par écouter L'Allegro de la Suite Américaine de Dvorak, en version Hi-Res 24 bits à 192 kHz, interprétée par l'Orchestre du Festival de Budapest sous la direction d'Ivan Fischer streamé depuis notre serveur NAS auquel nous avons accédé via l'application HEOS. L'amplification était assurée par notre amplificateur Sony UDA-1 relié à nos enceintes Triangle Antal anniversary.

La restitution sonore que nous a donnée de cette œuvre le Marantz ND8006 nous a quelque peu changé de la manière dont nous l'entendons le plus fréquemment. Ici pas de zooms secs et précis sur les détails instrumentaux mais une vision plus globale, plus concise, presque analogique pourrait-on dire. On entend bien tout, du plus petit tintement du triangle aux cymbales éclatant lors des mesures finales, mais tout cela dans une sorte de continuité musicale où la fusion entre les groupes d'instruments est assez marquée tandis que l'expression de la dynamique reste légèrement retenue.

Nous allons passer sur l'entrée USB B et utiliser Qobuz pour Mac/PC pour écouter les Vespri per l'Assunzione di Maria Vergine de Vivaldi par le Concerto Italiano dirigé par Rinaldo Alessandrini afin de peaufiner nos impressions précédentes, en particulier en termes de vivacité de la restitution. Nous l'avions ressenti, et cela se confirme, les attaques des cordes n'ont pas la vivacité qu'on leur connaît et cela participe d'une vision d'ensemble, assez typique de Marantz, d'offrir une restitution plutôt polissée et chaude, très plaisante aux oreilles et gratifiante pour la musique, et qui a ses partisans indéfectibles.

Il en va de même avec le célèbre titre des Seventies Isn't It A Pity de l'album All Things Must Pass de George Harrison dont le caractère éminemment planant voit son plafond grimper au-delà de la stratosphère, emporté par le lifting sonore embellissant que lui prodigue le Marantz ND8006.


Le ND8006 disposant d'une sortie casque ayant fait l'objet de grands soins, comme le reste de l'électronique, nous avons écouté via le lecteur CD la version physique du Concerto pour violon de Beethoven par Vera Beths au violon et l'ensemble Tafelmusik dirigé par Buno Weil.

Sur la sortie casque, avec notre Oppo PM-3, nous retrouvons cette interprétation, que nous avons bien dans l'oreille, plus ou moins telle que nous l'entendons habituellement, avec du mordant sur le jeu de la soliste et globalement une dynamique plus affirmée que sur les sorties ligne, tandis que la densité de l'ensemble de la restitution, sans se défaire d'une certaine chaleur, se montre beaucoup moins typée Marantz.

En conclusion, voilà une bien belle réalisation, extérieurement comme intérieurement, que nous propose Marantz avec ce lecteur réseau et multi source ND8006 parfaitement adapté aux nouvelles façons de stocker et d'écouter la musique. Sa sonorité chaleureuse réjouira les aficionados de la marque et ne manquera certainement pas de séduire d'autres amateurs de belles restitutions sonores !

Spécifications
Manuel de l'utilisateur
ND8006 sur site Marantz France
Contact
Liens driver USB (cliquer sur l'onglet Téléchargements)

Capacités de lecture


Produit distribué chez

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz (cliquer sur l'onglet Téléchargements)

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Pour toute question ou remarque à la Rédaction sur cet article, contactez-nous directement, en ajoutant son URL si possible, à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com