Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Amplificateur numérique S.M.S.L A6 : quand la glace fait parler le feu !

Par Philippe Daussin |

Moins compact que nombre de ses homologues, l'amplificateur numérique S.M.S.L A6 offre une connectique plus riche, dont une entrée phono et une sortie ligne, tandis qu'il confie son amplification à un module Icepower Bang & Olufsen offrant de très bonnes performances sonores.

Plusieurs réalisations de la marque chinoise S.M.S.L ont déjà fait l'objet de bancs d'essai Qobuz, dont un certain nombre de convertisseurs numérique analogique, mais aussi quelques amplificateurs tout numérique (FDA, full digital amplifier), tous ces appareils, très compacts, offrant de très bons résultats sonores.

L’amplificateur A6 qui va être l'objet de ce banc d'essai, par son gabarit d'élément de mini chaîne et affichant un certain son poids, ainsi que sa connectique lui permettant de fonctionner comme pré amplificateur, pourra aussi bien être utilisé avec un ordinateur relié à son entrée USB qu'au sein d'une petite chaîne Hi-Fi de qualité où son entrée phono sera appréciée des amateurs de vinyles.


Présentation

Avec son boîtier couleur anthracite et ses angles arrondis, l'amplificateur S.M.S.L A6 bénéficie d'une présentation agréable, discrète et moderne. Comme avec les autres réalisations de la marque que nous avons pu tester, l'impression que l'on a face à cet appareil est très bonne.


Contrairement à la plupart des photos que l'on peut trouver sur Internet, les inscriptions sont conformes au visuel que nous avons choisi. La rotation du bouton de gauche sélectionne la source, tandis qu'un appui central permet d'entrer dans le menu. Celui-ci donne accès à l'égalisation (Direct, SDB ou Tone : réglages de grave et d'aigu) à la couleur du rétro éclairage (blanc, rouge, vert, bleu, jaune ou pourpre).

L'afficheur de type OLED partage la place centrale de la façade avec la prise casque au format Jack 3,5 mm, tandis que le bouton de droite sert à la mise en marche (pression centrale) et au réglage du volume. Une petite télécommande en aluminium est fournie avec l'appareil.

Connectique

Fait assez rare avec ce type d'amplificateur, l'alimentation est intégrée dans le boîtier et on trouve donc une embase secteur sur le panneau arrière à côté de laquelle prennent place les borniers pour les enceintes avec lesquels on pourra utiliser des fiches banane ou des fils dénudés.


On dispose d'une entrée USB B pour brancher un ordinateur (ou un smartphone ou une tablette sous Android avec un adaptateur OTG USB A) et de deux entrées S/PDIF, une coaxiale et une optique, pour raccorder des appareils comme un lecteur de CD ou de DVD. Une sortie analogique stéréo des signaux décodés côtoie deux entrées analogiques stéréo, dont une pour platine phono.

Réalisation

On a un peu l'impression d'être dans une autre époque technologique en découvrant l'électronique de l'amplificateur numérique S.M.S.L A6 tant les autres modèles de ce type que nous avons pu ouvrir, dont le Q5 Pro de la même marque, offraient une électronique d'une extrême compacité.


L'amplificateur déjà, un module stéréo classe D (amplification à découpage) Icepower 50ASX2 fabriqué par Bang & Olufsen et délivrant 2 x 45W/4Ω, occupe une bonne partie de l'espace.


Ce module intègre sa propre alimentation à découpage, d'où l'absence de bloc secteur externe, et celle-ci est dérivée sur la carte principale afin qu'y soit fabriquées les autres alimentations nécessaires au reste de l'électronique. On peut y voir une régulation symétrique ainsi que deux régulations à découpage utilisant des convertisseurs Texas Instruments TPS54331, et aussi le micro contrôleur de gestion TAP15W4K58S4.


La carte USB utilise un processeur USB CMedia CM6632A compatible PCM et DSD. On y trouve aussi un récepteur S/PDIF LC89091 provenant de chez On Semiconductor, et la puce de conversion numérique analogique Asahi Kasei AK4452 (24 bits à 768 kHz et DSD jusqu'à DSD512), suivi par un filtre actif construit autour d'un double amplificateur opérationnel National Semiconductor LMH6643.


C'est sous cette carte USB que se trouve la partie pré amplificateur qui utilise égalemant un double amplificateur opérationnel National Semiconductor LMH6643 et un réglage de volume électronique NJM1194 fabriqué par JRC (Japan Radio Company). Celle-ci bénéficie de sa propre alimentation symétrique utilisant un LM317 et un LM337.


Dans la partie de gauche on peut voir le pré amplificateur phono utilisant un amplificateur opérationnel dont le marquage a été effacé, ainsi que les régulateurs intégrés BA033 et 78M05 alimentant la carte USB et l'amplificateur pour casque, un modèle intégré Texas Instruments TPA3130A2.

Ecoute

Nos écoutes ont été effectuées avec le mode Direct sélectionné sur l'amplificateur et en alimentant nos enceintes Triangle Antal Anniversary.

Lue avec Foobar2000 sur notre PC, la Symphonie N°39 de Mozart par le SWF Symphony Orchestra dirigé par Michael Gielen bénéficie au travers du S.M.S.L A6 d'une belle restitution, déployant une image sonore assez large et ce sans nécessiter de pousser le volume, et révélant toutes les beautés de cette œuvre sans en accentuer le trait, laissant s'exprimer sans peine les moindres lignes instrumentales et offrant tenue et densité aux tuttis orchestraux.

Mouvementée, riche en couleurs, la Bacchanale de Samson et Dalila de Saint-Saëns, extraite de ce bel album consacré au compositeur par Neeme Järvie dirigeant le Royal Scottish National Orchestra, voit toute sa dynamique restituée avec fougue par le S.M.S.L A6 dans une joyeuse débauche de décibels, tandis que les sonorités aussi exotiques que rares colorant cette bacchanale étincellent de mille feux. Bref, une restitution pleine de vie qui ne distille pas d'ennui !

Dans le genre qui décoiffe grave dans les basses fréquences, là où le moindre amplificateur à découpage se sent en général plutôt très à l'aise, les titres Northstar et Silent Space de Tale Of Us sont des tueries, comme on dit, et pourtant, ce n'est pas ce qui effraie le S.M.S.L A6 qui se fait un plaisir d'envoyer des graves fermes et puissants. Ainsi, volume à 25, l'animal commence à taper très fort, et à 30 c'est le tsunami, intenable dans notre espace relativement restreint, mais on sent qu'il y a encore de la ressource du côté de l'amplificateur ! Et tout ça avec un dégagement de calories à faire pleurer un amplificateur en classe A.

Après cette overdose d'énergie tellurique, il est bon de se reposer un peu les oreilles en écoutant la célèbre chanson de Queen Bohemian Rhapsody ou encore le nom moins célèbre titre Kind Of Magic de l'album The Platinum Collection, ce qui reposera aussi un peu les puces d'amplification du S.M.S.L A6. Ces titres ont été restitués avec aération et finesse, permettant d'apprécier les riches accompagnements ainsi que tous les effets, comme les subtiles variations de volume et de plans sonores. S'il sait cogner, l'amplificateur A6 sait aussi faire dans la finesse.

Quant à la sortie casque, elle n'est pas le parent pauvre et offre de très bonnes performances en termes de qualité des timbres et de dynamique et offre une bonne puissance.

Pour conclure, voilà un amplificateur moderne offrant de très bonnes performances sonores, agréable à utiliser et à l'aspect agréable et sécurisant.

Spécifications
Site S.M.S.L
Contact


Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt de l'amplificateur S.M.S.L A6.

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com