Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

iBasso D-Zero MK2 : à emporter ou à consommer sur place sans retenue !

Par Philippe Daussin |

Après avoir investi les salons pour s'intégrer dans la chaîne Hi-Fi et devenir quasiment la première source musicale, les convertisseurs numériques analogiques USB fonctionnant de concert avec un ordinateur entament une mutation leur permettant une compatibilité avec les smartphones et tablettes, que ce soit sous Android ou Apple OS. Leur amplificateur casque peut aussi servir directement avec un signal analogique, et leur taille est parfois lilliputienne, comme cet iBasso D-Zero MK2.

Depuis le banc d'essai que nous avons consacré il y a quelques mois à peine au DAC avec amplificateur pour casque D42 Mamba, la marque chinoise iBasso a réduit de manière assez drastique ses propositions commerciales en matière de DAC portables dont son catalogue était auparavant particulièrement riche.

L'offre actuelle de DAC se compose de quatre appareils, le D-Zero MK2 qui sera l'objet de ce banc d'essai, le D42, le DB2 Boomslang2 et le PB2, ces deux modèles acceptant les signaux numériques 24 bits à 192 kHz et disposant d'une sortie casque symétrique sur un connecteur spécifique. La marque commercialise également deux lecteurs audionumérique nomades jouissant d'une excellente réputation, les DX50 et DX90.

Les DAC iBasso, dont les prix se situent (sur le site de la marque) entre 119 et 325 $, sont donc particulièrement intéressants et offrent des possibilités pour ainsi dire inédites dans leur gamme de prix.

Nous vous proposerons sans doute d'ici quelque temps le banc d'essai du DB2 ou du PB2 pouvant "driver" un casque en mode symétrique (ponté ?) mais pour l'heure, nous avons choisi de vous présenter le D-Zero MK2, moins ambitieux que ses deux grands frères et néanmoins intéressant à plus d'un titre.

En effet, si le D-Zero MK2 lit les fichiers numériques jusqu'à 24 bits à 96 kHz, il dispose d'un très bon amplificateur pour casque de conception original, qui peut amplifier un signal analogique en provenance d'une source nomade grâce à son alimentation sur batterie, ce DAC pouvant également se connecter à un smartphone sous Android (4.1 ou plus) grâce à sa fonctionnalité OTG, ou encore à un iPod, iPhone ou Ipad, via le camera kit.

De plus sa compacité et son faible poids permettent de l'oublier, sans le perdre pour autant...

Présentation

Avec tout juste 11 mm d'épaisseur, 55 mm de largeur et 101 mm de longueur, faire un DAC avec amplificateur pour casque plus fin et plus petit que ce D-Zero MK2 iBasso paraît assez difficile !


On trouve donc sur la façade très peu haute du D-Zero MK2 la couronne dentée extérieure d'un potentiomètre "à plat", un minuscule interrupteur à trois positions (milieu : hors tension, à droite : DAC avec ampli, à gauche : amplification de l'entrée auxiliaire), cette entrée auxiliaire prenant la forme de la prise Jack 3,5 mm située à gauche de cet interrupteur, entrée se transformant en sortie en fonctionnement DAC, et enfin une deuxième prise Jack 3,5 mm destinée au branchement d'un casque dont l'impédance sera comprise entre 8 et 300 ?.


Le raccordement à l'ordinateur se fait via une prise mini USB et un petit interrupteur permet de choisir de charger la batterie ou non, tandis qu'un second interrupteur offre le choix d'un gain bas ou élevé pour l'amplificateur selon la sensibilité du casque utilisé.

Fabrication

Grande densité de composants sur le circuit du D-Zero MK2, en particulier sur la seconde face, la première étant en grande partie occupée par la batterie (d'une capacité de 1500 mAh sous 3,7V), les connecteurs, les interrupteurs, les condensateurs électrochimiques et au tantale, les relais, ainsi que le potentiomètre de volume, tous ces éléments montant la garde en périphérie du circuit.


L'autre face du circuit est très densément peuplée et on y trouve l'interface USB qui est confiée à un contrôleur VIA Vinyl Envy VT1729A associé à une mémoire Flash SST 25VF512, ainsi que les deux puces Wolfson WM8740 (24 bits à 192 kHz), à raison d'une par canal, et qui se chargent de la conversion numérique analogique.


Le filtrage des signaux après conversion est réalisé par des filtres actifs organisés autour d'un amplificateur opérationnel double Analog Devices AD8656 en technologie CMOS, une technologie assez rarement utilisée pour ce type de composant, principalement à cause des faibles alimentations supportées et du niveau de bruit, mais ici, si la tension de service reste modérée, on note un très faible niveau de bruit (inférieur à celui d'un NE5532, pour comparer à un modèle faible bruit fréquemment utilisé en Hi-Fi).

Vient ensuite un amplificateur opérationnel double de type LMV358 fonctionnant en "rail to rail", c'est-à-dire dont l'excursion du signal peut atteindre les alimentations, autorisant ainsi une amplitude maximale, et deux circuits en boîtiers SO8 au marquage effacé (partie inférieure droite de la photo), ces composants étant directement utilisés dans l'amplificateur pour le casque.

L'analyse de l'environnement direct de ces composants au marquage effacé, en particulier les résistances de très faible valeur (4?7) qui y sont reliées, et le fait que iBasso parle sur son site de structure à amplificateur opérationnel et buffer, nous incitent à penser qu'il pourrait s'agir d'étage buffers à transistors MosFet double encapsulés dans un même boîtier (il en existe de nombreux modèles, en particulier des HexFet chez International Rectifier pouvant très bien servir à cet usage), un schéma particulier où seul l'un des transistors procure un gain en courant avec une excellente linéarité.

On remarque aussi la présence d'un convertisseur de tension Texas Instruments TPS61085, probablement destiné à transformer les 3,7V de la tension de la batterie en 5V.

Ecoute

Restitution aérée, fine, détaillée, avec un peu de brillance dans le haut du spectre pour ce DAC avec amplificateur iBasso D-Zero MK2.

L'ouverture de Preciosa de Weber, extrait de l'intégrale des ouvertures réalisée par Jean-Jacques Kantorow dirigeant le Tapiola Sinfonietta, se montre ainsi particulièrement chantante, tandis que les cors de l'ouverture du Freischutz résonnent avec majesté dans l'atmosphère pesante du début de ce morceau.

Belle restitution de l'un de nos albums de test indémodables, la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood. Là encore, on peut apprécier l'aération et la finesse du message sonore délivré par le D-Zero MK2, agrémenté de cette pointe de brillance, la très bonne dynamique et la bonne tenue en puissance sur les envolées orchestrales dont fait preuve cet appareil dans la pièce finale Rule Britannia, preuve de la très bonne qualité de l'amplification.

Bref, pas mal du tout pour ce petit appareil portable qui montre de très bonnes aptitudes et pourra également revitaliser sans problème la restitution sonore de tout signal analogique en provenance d'une source nomade.

Dans le genre riche dans les basses fréquences, le titre Chaleur Humaine de l'album du même nom de Christine and The Queens n'a pas fait peur au D-Zero MK2 qui a alimenté avec vaillance notre casque orthodynamique de 16 ? d'impédance (demandant donc du courant), et a délivré une restitution solide dans le grave gardant une bonne clarté et de la cohérence même à un niveau sonore relativement élevé.

Restitution qui tient fort bien la route aussi de Georgio by Moroder du célèbre album Random Access Memories de Daft Punk dans sa version 24 bits à 88 kHz, où là encore on parvient à obtenir un niveau sonore confortable permettant de suivre sans problème l'excellent travail du groupe français sur les sonorités.

En conclusion, si vous recherchez un petit DAC avec ampli casque, qui ne soit ni cher ni encombrant, pouvant être branché sur un PC ou sur un smartphone, ou encore un iDevice, et qui délivre un son de qualité, alors ce modèle iBasso D-Zero MK2 devrait être en mesure de répondre à vos attentes.

Spécifications
Mauel d'utilisation (en anglais, Owner's Manual)
Site iBasso

Nos remerciements à Audiophonics pour le prêt du iBasso D-Zero MK2.

Capacités de lecture

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com