Votre panier est vide

Catégories :
Bancs d'essai

Schiit Mjolnir : quel nom, mais alors quel son, et Qobuzissime pour cet ampli casque !

Par Philippe Daussin |

Encore un amplificateur pour casque, et encore un Qobuzissime pour ce modèle Mjolnir choisi par nos soins parmi les réalisations de la marque américaine Schiit, et il va peut-être falloir qu'on arrête d'avoir la main heureuse, ou qu'on se mette à jouer au loto. En attendant, place au banc d'essai.

Schiit est une marque américaine fondée par deux vétérans de l'industrie audio, Jason Stoddard et Mike Moffat. Les appareils de la marque sont conçus de manière à pouvoir être fabriqués avec facilité aux Etats-Unis et ainsi être vendus aux tarifs abordables des appareils manufacturés en Chine, et de plus ils sont garantis cinq années.

Une marque très intéressante donc, et qui propose un catalogue assez large (pour une petite marque) avec des pré amplificateurs (un modèle "passif" à 49 $, et un pré ampli phono à 129 $), des amplificateurs pour casque (avec un premier modèle, le Magni 2, à 99 $, le haut de gamme, le Ragnarok, culminant à 1699 $), des DAC, et aussi des accessoires, ces appareils ayant souvent des noms souvent imprononçables provenant de la mythologie nordique.

Nous vous proposons donc le banc d'essai de l'amplificateur pour casque Mjolnir, ce nom étant celui du marteau de Thor, dieu nordique de la Foudre, choisi en référence à la puissance de 8 watts que peut délivrer cet appareil dans un casque de 32 ohms d'impédance, pouvant ainsi asséner un véritable coup de marteau sur la tête !

Ce modèle se situe juste sous le Ragnarok que nous venons d'évoquer et est affiché à la moitié du prix de ce dernier, soit 750 $ aux USA.

A ce tarif, Schiit offre un très bel appareil Made in USA habillé d'aluminium anodisé brossé, mais il faudra acquérir un casque disposant d'une connectique XLR permettant d'alimenter séparément les deux transducteurs puisque le Mjolnir fonctionne exclusivement, et ce de l'entrée à la sortie, en mode symétrique selon une topologie propre à Schiit et baptisée Crossfet?.


Le Schiit Mjolnir est le seul amplificateur pour casque utilisant cette topologie inspirée de l'amplificateur à tubes Circlotron (ou cross-shunt push-pull topology) mis au point en 1950 par Electro-Voice. Cependant il utilise des transistors FET en entrée et MosFet en sortie qui sont à l'origine, en combinaison avec cross de cross-shunt, de l?appellation Crossfet? choisie par Schiit.

On ne se trouve donc pas en présence d'un amplificateur pour casque où quatre amplificateurs identiques fonctionnant deux à deux en opposition de phase alimentent les transducteurs du casque en mode ponté, donnant la possibilité de ne prélever que la partie positive de l'amplification pour un fonctionnement standard (points froids des transducteurs à la masse) via une prise Jack à trois contacts.

Le Schiit Mjolnir ne possède donc pas de prise Jack et il est absolument impossible de le faire fonctionner en mode standard, les protections entrant alors en jeu et empêchant tout fonctionnement.

Cet appareil vise entre autres le marché des casques réclamant plus de puissance que la normale, comme certains modèles orthodynamiques, et équipés en conséquence de câbles véhiculant les signaux des voies droite et gauche de manière totalement indépendante.

Il sera toujours possible à tout un chacun de modifier ou de faire modifier le câblage de son casque en cas d'acquisition d'un Schiit Mjolnir, car il le mérite largement pour son prix pas prohibitif du tout, sa conception hors normes, et ses qualités sonores exceptionnelles pour lesquelles nous lui avons décerné notre récompense Qobuzissime.

Présentation

Design très épuré pour l'amplificateur pour casque Schiit Mjolnir dont le boîtier en aluminium massif accueille dans sa partie droite un bouton de volume et les trois prises pour l'alimentation symétrique d'un casque, à savoir une prise XLR stéréo à quatre contacts et deux prises XLR à trois contacts, l'une pour le canal gauche, l'autre pour le canal droit. Pas de possibilité de brancher un casque avec une prise Jack standard donc.


Une discrète LED bleue témoin de fonctionnement prend place entre le bouton de volume et les prises XLR.

Connectique

Une seule entrée pour cet amplificateur pour casque, en mode asymétrique sur prises Cinch (marquée SE comme Single End) ou en mode symétrique sur prises XLR (marquée Bal comme Balanced). Le choix de l'une ou l'autre se fait par l'inverseur situé entre ces prises.


Une sortie symétrique stéréo à niveau variable sur prises XLR permet de se servir du Schiit Mjolnir comme pré amplificateur tandis qu'un interrupteur situé à côté de la prise secteur permet de mettre l'appareil hors tension.

Fabrication

Réalisation impeccable pour l'électronique du Schiit Mjolnir occupant une seule carte où aucun fil ne vient gâcher la beauté de la chose.


Cette carte est fixée sur une plaque d'aluminium constituant le fond du boîtier sur lequel sont fixés les divers transistors ayant besoin d'être refroidis. A noter que le boîtier en aluminium extérieur habille un châssis métallique interne.


Une fabrication peu courante donc, du moins sur un appareil de ce prix.

L'alimentation, ou plutôt les alimentations, occupent la partie gauche de la carte électronique. Deux transformateurs servent à fabriquer les différentes tensions et on trouve ainsi six ponts de diodes et les condensateurs électrochimiques de filtrage qui leur sont associés, à savoir huit condensateurs de 8200 ?F/35V, deux de 4700 ?F/50V et deux de 1500 ?F/160V, des valeurs très confortables.


On trouve également une autre alimentation de type symétrique (à gauche sur la vue ci-dessous) au niveau de l'amplification. Elle utilise des régulateurs 7815 (positif) et 7915 (négatif) associés respectivement à des transistors MosFet de types IRF610 et IRF9610 afin d'en augmenter les capacités en courant. Ceux-ci sont fixés sur le fond du boîtier qui leur sert de refroidisseur.


La partie amplification utilise des amplificateurs opérationnels Burr-Brown OPA177, des transistors FET 2SK373 et des transistors de puissance MosFet de type IRF610, et dont on n'aperçoit guère que les écrous de fixation sur le fond du boîtier.

Le constructeur n'a pas choisi de transistors "complémentaires" du IRF610 (MosFet de type P, symétrique du type N si l'on veut), à savoir le modèle IRF9610, parce que ses caractéristiques ne sont pas rigoureusement les mêmes que celles du IRF610, à la polarité près, et a jugé préférable d'utiliser des transistors de même type appairés, l'un travaillant avec un signal direct, l'autre avec un signal en phase inversée ou antiphase.

L'amplification n'utilise qu'un seul étage à transistors Fet 2SK373 pour fournir le gain en tension et il n'est pas fait usage de contre-réaction, ce qui ne peut qu'être favorable à la qualité sonore.

On note aussi la présence de résistances de précision de marque Dale, tandis que le réglage de volume est assuré par un potentiomètre Alps à quatre pistes de type RK27. Des composants de qualité donc.

Ecoute

Cet amplificateur Schiit Mjolnir employant un schéma symétrique de l'entrée à la sortie et ne pouvant fonctionner que de la sorte, il n'y a pas ici à se poser d'autres questions et nous avons donc utilisé celui-ci avec notre casque orthodynamique équipé d'un cordon à deux conducteurs par transducteur et d'une prise XLR à quatre contacts.

Et ce sont des grands moments de restitution musicale que nous avons vécus avec cet amplificateur pour casque, peut-être même les meilleurs, et nos écoutes, qui ont débuté avec la superbe interprétation de la Fantaisie Ecossaise de Max Bruch par Kyung Wha Chung au violon et le Royal Philharmonic Orchestra dirigé par Rudolf Kempe, un enregistrement d'origine analogique remasterisé avec art en 24 bits à 96 kHz, s'annonçaient d'emblée comme exceptionnelles.

Une restitution sonore de très haut niveau, exceptionnelle même comme nous venons de le dire, de la Fantaisie Ecossaise de Bruch, donc, où l'on baigne dans un flot musical de toute beauté avec un violon qui chante merveilleusement, accompagné par un orchestre d'une somptueuse beauté, et ce même en poussant le niveau où à aucun moment les forte ne donnent l'impression que le marteau de Thor va nous tomber sur la tête. Du grand art.

Superbe restitution également de l'album Vespri per l'Assunzione di Maria Vergine de Vivaldi dans l'interprétation de Rinaldo Alessandrini dirigeant le Concerto Italiano, où la vivacité des attaques des cordes, ou encore l'ampleur de l'espace sonore dans lequel ch?urs et solistes s'expriment avec un bonheur indicible, inciteraient presque à augmenter le volume pour s'en régaler à l'extrême quitte à faire subir le martyre aux tympans. Un vrai pousse au crime ce Mjolnir !

Et comme la Musique ne se résume pas qu'à Max Bruch et Vivaldi, plongeons-nous dans les sons synthétiques hyper travaillés de l'album Random Access Memories de Daft Punk que nous n'avons presque redécouvert avec l'amplificateur Mjolnir (le casque y est un peu pour quelque chose aussi).

Là encore on est complétement immergé dans la musique de Daft Punk, comme si on était en "disco", et on reste véritablement scotché par la présence quasi physique du chanteur lorsqu'il s'exprime dans le titre Georgio by Moroder. Bluffant !

On s'en met plein les oreilles également avec Narcissus is Back de l'album Chaleur Humaine de Christine and The Queens, et où la restitution pleine et ample ne peine à aucun moment et semble vraiment en mesure de lâcher des flots de décibels ! Pas raisonnable mais tellement bon !

En conclusion, seul amplificateur au monde à offrir une réelle amplification symétrique selon un schéma exclusif pour une écoute au casque, le Schiit Mjolnir nous a conquis au plus haut point par ses prestations sonores exceptionnelles, et aussi pour le reste ! Congratulations, Schiit, and big big Qobuzissime award !

Spécifications
Owner's Manual
Site Schiit
Site Audiophonics (Distributeur)
Contact

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com