Un eden électro

L'impeccable B.O. électro d'Eden de Mia Hansen-Love...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 15 novembre 2014
Réagir
Qobuz

Au même titre que le beau film de Mia Hanse-Love n’est pas un biopic sur les Daft Punk ou un numéro d’Envoyé spécial consacré à l’histoire de la musique électronique en France, la superbe bande originale qui l’accompagne n’est pas un vulgaire best of, attendu et convenu, consacré à la french touch. Sven Love – frère ainé de la cinéaste, co-scénariste d’Eden et DJ culte de cette même french touch – est aux manettes de ce double album de 23 titres dans sa version CD et, comme ici, 41 titres dans sa version digitale ! Un peu logique puisque l’histoire du héros du film n’est autre que la sienne. Une touchante histoire, sentimentale et personnelle, celle d’un jeune fan de house (garage de préférence) dans les années 1990/2000, aspiré par sa passion au point d’en oublier de construire sa vie… Moitié du tandem Cheers et organisateur des mythiques soirées Respect, Sven Love a réuni pour cette B.O. un impeccable et éclectique casting, allant des pionniers de la house américaine (Frankie Knuckles, Kerri Chandler, Joey Beltram, Masters At Work…) aux pontes britanniques (The Orb…) sans oublier les maîtres gaulois (Daft Punk évidemment mais aussi Catalan FC et Sven lui-même, Gilb’R alias Cheek…). Une mine renfermant également quelques pépites comme le titre d’ouverture de Sueño Latino étoffé par Manuel Göttsching ou The Mkappella de M.K. alias Marc Kinchen. A l’arrivée, on sort tout émoustillé de ce magnifique périple dance, intelligemment conçu et construit. Un trip qui s’apprécie même quand on n’a pas vu le film.





 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters