Quand Grimal convoque Grisey et Schubert...

Cultiver les contrastes avec les Dissonances de David Grimal ce soir à la Cité de la Musique

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 19 décembre 2013
Réagir
Qobuz

Ce jeudi 19 décembre, la scène de la Cité de la Musique accueillera le violoniste David Grimal et son ensemble les Dissonances pour un concert intitulé La nature du son - Le Spectre Harmonique. Un concert mêlant les textures et les époques, cultivant ainsi les contrastes, comme Grimal les aime, avec un programme construit autour d’œuvres signées Gérard Grisey et de Franz Schubert… Vortex temporum, « tourbillon des temps » Tel fut le titre du sextuor que Grisey signa en 1994, quatre ans avant son disparition prématurée à 52 ans… L’œuvre emprunte son geste initial – un petit arpège – au Daphnis et Chloé de Ravel. Le compositeur en fait naître des atmosphères irisées, des figures tournoyantes qui laissent place à d’autres textures, en une métamorphose continue… Grisey comparait sa façon d’écrire à un « microscope imaginaire : une note devient timbre, un accord devient complexe spectral et un rythme une houle de durées imprévisibles ». L’ample et dramatique Symphonie n°8 de Schubert fera pendant à cette exploration vertigineuse de la vie microscopique des sons… David Grimal est un musicien polyvalent qui aime envisager sa vie comme un chemin vers la musique. Soliste reconnu internationalement, cet artiste engagé au parcours atypique se produit régulièrement avec de grands orchestres. Créateur du collectif Les Dissonances, il aborde tous les répertoires, osant de remarquables et atypiques aventures. Il présente ici cet alléchant concert parisien de ce jeudi 19 décembre à 20h00 :





Écoutez notre podcast avec David Grimal (décembre 2010)

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters