Oud et Grosse Pomme

Quand Dhafer Youssef côtoie l’énergie new-yorkaise...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 24 septembre 2016
Réagir
Qobuz

Il a beau jouer du oud, un instrument que certains esprits obtus n’imaginent que dans un contexte bien cadré, Dhafer Youssef est un vrai citoyen-musicien du monde qui se soucie guère des frontières, des barrières et des étiquettes. A 48 ans, le Tunisien a déjà travaillé avec des confrères aussi divers que Tigran Hamasyan, Zakir Hussain, Bugge Wesseltoft, Uri Caine, Jon Hassell, Paolo Fresu, Nguyên Lê, les ex-Tackhead, Doug Wimbish et Will Calhoun, Mino Cinelu, Markus Stockhausen ou bien encore Omar Sosa. Dédié à Damas, composé en Inde et enregistré à New York, son nouvel album intitulé Diwan Of Beauty And Odd porte l'empreinte de l’énergie propre à Big Apple. Avec son oud coloré et son chant habité (dans les aigus, il est stupéfiant !), Dhafer Youssef sculpte ici un jazz pluriel avec le pianiste Aaron Parks, le contrebassiste Ben Williams, le batteur Mark Guiliana et le trompettiste Ambrose Akinmusire. Quatre complices d’outre-Atlantique connus pour leur virtuosité, leur ouverture d’esprit et leur capacité à créer dans n’importe quel contexte.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters