France Brésil

Quand le Brésil inspire les musiciens français…

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 9 mai 2014
Réagir
Qobuz

A l’approche des chaleurs estivales et surtout à un mois du coup d’envoi de la vingtième coupe du monde de football au stade Maracaña de Rio, il semblerait que le Brésil ait inspiré les maisons de disques – Erato en l’espèce – et fortement stimulé leurs projets crossover, comme on dit le jargon professionnel… Pour preuve deux albums fraichement livrés où virtuoses de la sphère classique croisent le fer avec ceux de la chanson. Avec Brazil tout d’abord, le Quatuor Ebène propose une lecture personnelle de la bossa et de la samba, bousculées qu’elles sont dans un cocktail multiculturel, avec les partitions de Terry Gilliam pour le film Brazil, avec des tangos argentins et de nombreux auteurs de chansons tels Stevie Wonder, Sting ou même Charlie Chaplin ! Une aventure atypique à laquelle les Ebène ont convié Stacey Kent et Bernard Lavilliers, passionnés tous les deux de ces musiques. Toutes les transcriptions sont du Quatuor Ebene. La formation chambriste sera d’ailleurs avec la Britannique et le Stéphanois, le 12 mai, sur la scène parisienne du Théâtre du Châtelet pour défendre ce projet… Autre casting mais thématique pas si éloignée que ça avec cette fois Rio Paris. Une escapade proposée par Natalie Dessay qui embarque trois amies au… Brésil ! Aux côtés d’Agnès Jaoui, d’Helena Noguerra et de la guitariste Liat Cohen, la soprano propose un disque chaleureux et sans prétention, aux couleurs de Rio et de ses sortilèges. La guitare est au cœur de la musique brésilienne, classique ou populaire, et de nombreux musiciens brésiliens ont séjourné à Paris et développé un lien solide et fort avec la capitale française. C’est ainsi que les quatre femmes se sont réunies pour construire ce pont musical entre Rio et Paris.





À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters