L’Opéra de Dijon voyage en Bohême-Moravie

L’Opéra de Dijon poursuit son voyage en Europe Centrale et plus précisément en Bohême-Moravie pour cette nouvelle saison 2014-2015.

Par Tiphaine de Belloy | Sur Scène | 9 juillet 2014
Réagir
Qobuz

Chaque saison est l’occasion pour l’Opéra de Dijon d’inviter ses auditeurs au voyage. Après la Russie, l’Italie, Paris, la Hongrie, Vienne, la Scandinavie et les pays du Nord dont la saison s’achève, l’Opéra a mis cette fois-ci le cap sur l’Europe Centrale et Orientale, en Bohême-Moravie. Prague sera à l’honneur à travers une riche programmation qui célébrera également le 250ème anniversaire de la mort du compositeur dijonnais Jean-Philippe Rameau. La saison lyrique s’ouvrira avec Castor et Pollux de Rameau sur une mise en scène du directeur du Komische Oper de Berlin, Barrie Kosty. La tragédie lyrique sera interprétée par les musiciens du Concert d’Astrée sous la direction d’Emmanuelle Haïm. Le 14 novembre, Les Arts Florissants et William Christie joueront la pastorale héroïque Daphnis et Eglé ainsi que La Naissance d’Osiris.

William Christie - © Jean-Baptiste Millot


La saison tchèque interprétée par les artistes dijonnais commencera en janvier avec l’opéra en trois actes Kátia Kabanová de Janácek, mis en scène par le directeur général et artistique de l’Opéra de Dijon, Laurent Joyeux. Suivra Brunibár, de Krása, un opéra pour enfants en deux actes mis en scène par Christian Duchang. En mars, Der Kaiser von Atlantis (L’empereur de l’Atlantide) d’Ullman, sera interprété par les Jeunes Solistes de l’Académie de l’Opéra de Dijon et mis en scène par Benoît Lambert. L’incroyable Wozzeck de Berg sera confié à Sandrine Anglade et le maestro Emilio Pomarico à la tête de l’orchestre de la SWR Baden-Baden und Freiburg. En juin le spectacle lyrique Carnet d’un disparu de Janácek sera mis en scène par Emmanuelle Cordoliani. L’Italie sera également à l’honneur avec Le Barbier de Séville sous la baguette d’Antonino Fogliani spécialiste du bel canto, sur une mise en scène originale de Jean-François Sivadier.

Antonino Fogliani- © Carlo Cofano


La saison se composera de deux mini-festivals. Résistance par les arts mêlera opéras et musiques de chambre et fera découvrir plusieurs quatuors tchèques tels le Quatuor Bennewitz ou encore le Quatuor Pavel Haas. Entre le 28 mai et le 7 juin Un printemps entre Bohême et Moravie, mettra Janácek à l’honneur parmi d’autres compositeurs. Cette saison sera également l’occasion d’entendre en octobre, David Grimal et Les Dissonances sur un cycle Brahms. En décembre, le violoncelliste Xavier Philipps et Les Dissonances célèbreront Chostakovitch, les Traversées baroques joueront La Nativité de Schütz et deux pièces de Michna et Harant pour un voyage chez les compositeurs tchèques. En janvier les auditeurs pourront entendre Ariane à Naxos par Anima Eterna Brugge. En mars, Bach sera à l’honneur lors des Bachfest avec Andreas Staier les 25 et 26, Jordi Savall le 27, le claveciniste Brice Pauset le 28 et le Café Zimmermann le 29 qui interprètera trois cantates sacrées avec Christian Immler et la soprano Sophie Karthaüser.

Jordi Savall - © David Ignaszewski


La danse contemporaine et de nombreux autres concerts seront également à découvrir au fil de la programmation pour une saison riche tournée vers Prague et L’Europe Centrale.

Réservations sur le site de l’Opéra de Dijon

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters