Il était une fois la Great Black Music...

Du 11 mars au 24 août 2014, la Cité de la Musique propose l’exposition Great Black Music autour des artistes américains et africains ayant marqué l'histoire des musiques populaires au XXe siècle. Demandez le programme !

Par Max Dembo | Actualité | 3 mars 2014
Réagir
Qobuz

Le terme est à la fois galvaudé, ambigu, évident et flou. Au choix. Sans doute que chacun à sa propre définition, sa vision bien à lui de ce qu’est la Great Black Music. Grâce à la grande exposition parisienne qui se tient à la Cité de la Musique au Parc de la Villette, en partenariat avec Qobuz, du 11 mars au 24 août, le sujet sera une fois de plus disserté ou tout simplement… écouté ! Michael Jackson, Cesaria Evora, Marvin Gaye, Billie Holiday, Fela Anikulapo Kuti, Aretha Franklin, Bob Marley, Myriam Makeba ou bien encore Oum Kalsoum : ils ont tous marqué l'histoire des musiques populaires au XXe siècle et font aujourd'hui partie d'un patrimoine commun, bien au-delà des pays ou des communautés locales qui les ont vu naître. Du fleuve Congo à Congo Square, de la jungle de Harlem au bitume de Lagos, de l'île de Gorée aux rivages des Caraïbes en passant par certains quartiers de Londres et de Paris, groove sons, et mélopées ont peu à peu pris corps et âmes pour donner un sens à l'expression de musique noire .

Découvrez la playlist Great Black Music sur Qobuz !


John Coltrane - © Impulse!


Cette exposition Great Black Music entend rassembler les pièces du puzzle qui font des musiques noires une évidence pour l'oreille et les corps dansants, et une énigme pour les chercheurs. Basée sur un grand nombre d'archives audiovisuelles, d'instruments et de modules pédagogiques, de dispositifs numériques interactifs, cette manifestation se déroule en six grandes parties thématiques. Elle fait ainsi le pari d'embrasser le large spectre des musiques noires, pour leur rendre hommage et donner à réfléchir sur les notions de création musicale dans un monde globalisé.

Fela Kuti - © Knitting Factory Records


Great Black Music est une coproduction de la Cité de la musique et de Mondomix, et constitue une version enrichie de l’exposition Les Musiques noires dans le monde conçue par Marc Benaïche et présentée à Dakar, Saint-Denis de la Réunion et Johannesburg. Cette nouvelle version bénéficie du concours de l’anthropologue Emmanuel Parent dont les recherches portent sur les musiques afro-américaines et leur théorisation par les intellectuels et musiciens noirs américains, et d’une sélection d’instruments proposés par Philippe Bruguière, conservateur au Musée de la musique.

Billie Holiday - © Verve Records


Cette exposition multimédia propose plus de 11 heures de contenus audiovisuels pour une véritable immersion musicale et sensorielle. Un dispositif de visite interactive personnalisée accompagne le visiteur durant tout son parcours et après sa visite. Une chronologie illustrée raconte l’émergence d’une conscience panafricaine, qui s’est souvent exprimée en musique.



La collection d’instruments rares de Victor Schoelcher, conservée au Musée de la musique, atteste de l’héritage des peuples déplacés et des mutations d’un continent à l’autre. Des jeux et modules pédagogiques, à destination du jeune public et des familles, jalonnent également le parcours et invitent à la découverte des instruments traditionnels. Trois cabines de cours de danse (hip-hop, disco et salsa), à utiliser seul, en famille ou entre amis, permettent de se filmer puis de se visionner. Deux jukebox interactifs proposent une sélection de musique urbaine d’Afrique et une sélection d’instruments africains (musique traditionnelle et musique urbaine).

À découvrir autour de l'article

À lire sur James Brown

À lire sur John Coltrane

À lire sur Billie Holiday

À lire sur Fela Kuti

À lire sur Bob Marley

À lire dans la rubrique Soul/Funk/R&B

À lire dans la rubrique Rap

À lire dans la rubrique Jazz

À lire dans la rubrique Musiques du monde

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters