Eddy Louiss est mort

Sideman de Stan Getz, Michel Petrucciani, Kenny Clarke, Stéphane Grappelli, Claude Nougaro et bien d’autres, le grand organiste de jazz s’est éteint à l’âge de 74 ans.

Par Max Dembo | Chers disparus | 30 juin 2015
Réagir
Qobuz

Eddy Louiss est décédé le 30 juin 2015 à Poitiers. Immense organiste de jazz, il travailla avec les plus grands et épaula également de nombreuses stars de la chanson française. Lorsqu’on parle d’orgue jazz, le nom de Jimmy Smith vient souvent en premier à l’esprit et pourtant, le Parisien rivalisait haut la main avec son confrère américain…

Né Edouard Louise le 2 mai 1941 à Paris dans une famille de musiciens, Eddy Louiss étudie d’abord la trompette (comme son père) et le piano. Au début des années 60, il joue dans des clubs de la capitale et se produit avec les Double Six de Mimi Perrin. Il commence alors à tripoter l’arme dont il va devenir le maître : l’orgue. Il se retrouve à jouer aux côtés de pointures nommées Johnny Griffin, Art Taylor, Dizzy Gillespie ou bien encore Stan Getz (sur Dynasty en 1971 et sur Communications en 1972). Kenny Clarke l’embarque dans son trio avec le guitariste René Thomas. Louiss enregistre aussi avec le guitariste Barney Kessel mais aussi Daniel Humair et le violoniste Jean-Luc Ponty. La chanson française fait également appel à ses services et il se met à jouer pour Claude Nougaro, Jane Birkin, Henri Salvador, Charles Aznavour, Barbara (sur Le Soleil noir en 1968, Seule en 1981 et Barbara en 1996), Nicole Croisille, Serge Gainsbourg (sur Gainsbourg Percussions en 1964) et Jacques Higelin.

Parmi ses nombreux faits d’arme, Eddy Louiss montera un big-band, la MultiColor Feeling Fanfare, avec lequel il tournera dans toute l'Europe. Il se produira aussi en duo avec deux autres virtuoses, le pianiste Michel Petrucciani et l’accordéoniste Richard Galliano… Au milieu des années 2000, des problèmes de santé l’éloignent de la scène. Il est notamment amputé du pied gauche. En 2009, un beau coffret D’un jour à l’autre annonce son comeback. L’année suivante, il remonte sur scène derrière son orgue Hammond et fête ses cinquante ans de carrière à l'Olympia, avec la résurrection de la Multicolor Feeling Fanfare de plus de 60 musiciens. Il enregistre l'album Taurorque et participe à la bande originale du film de Bertrand Blier, Le Bruit des glaçons… Au disque, Eddy Louiss laisse des enregistrements pour de nombreux labels parmi lesquels Véga, Goss, America et Dreyfus Jazz.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters