Washed Out, un été hédoniste

Avec "Mister Mellow", la chillwave n'est pas morte !

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 3 juillet 2017
Réagir
Qobuz

La chillwave passe-t-elle l’épreuve du temps ? Autant le vérifier avec un des pionniers du genre, Ernest Greene alias Washed Out. En cinq secondes seulement, Mister Mellow, qui paraît chez Stones Throw, label californien plutôt habitué au hip hop underground, rappelle la règle d’un jeu qui n’a finalement pas bougé d’un iota.

Voilà en effet un troisième album flirtant avec ce savant mélange d’effets, de synthés, de boucles, de samples et de chant filtré accompagné de lignes mélodiques simples. Comme chez ses confrères Neon Indian et Toro y Moi, Greene orchestre une sorte d’easy-listening hype du troisième millénaire, une B.O. hédoniste au possible. Et dans ce domaine, Mister Mellow remplit sa mission, le cerveau de Washed Out n’oubliant jamais de donner une tonalité solaire et estivale à sa musique.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters