Toro Y Moi, l'hédoniste

Entre smooth funk, electro et disco, un 6e album plus chillwave que jamais pour l'Américain...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 10 janvier 2019
Réagir
Qobuz

L’hédonisme pur et dur. Chazwick Bradley Bundick alias Toro Y Moi n’a pas envisagé autre chose sur son sixième album baptisé Outer Peace et qui paraîtra le 18 janvier 2019. Une sensation que ce maître de la chillwave (avec Washed Out et Neon Indian) répand depuis 2010 avec beaucoup de classe. Adossé à des sonorités de smooth funk échappées des années 80 (ambiance premiers films de Michael Mann), des sons de synth-pop tout plein d'effets, des plages de chant à peine filtré, des lignes mélodiques simples (pas simplistes) et une rythmique lancinante voire carrément chloroformée, Toro Y Moi confirme ce en quoi il a toujours cru : l’onirisme mâtiné de soul…

En 2015, après la sortie de What For ?, il abandonne le confort de son nid douillet d’Oakland pour une parenthèse solitaire, plus au nord, à Portland. Là, dans l’Oregon, il écrit Boo Boo, publié durant l’été 2017. Un choix visant à éradiquer le superficiel pour mieux se concentrer sur l’essentiel.

De retour dans la Californie de sa Bay Area, Toro Y Moi a conçu Outer Peace comme un bilan de toutes ses expériences passées. Une manière de rappeler ses valeurs, qu’elles soient funk et disco (Ordinary Pleasure) voire house (Freelance et Laws of the Universe). On le sent surtout en maîtrise totale de son art, plus soulful que jamais. Comme obsédé à peaufiner la trame mélodique de ses chansons – assez courtes – qui s’immiscent dans les neurones au fil des écoutes.





ECOUTEZ OUTER PEACE DE TORO Y MOI SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters