Catégories :

Symphonie vietnamienne

Un voyage musical signé Nguyên Lê et Ngô Hông Quang...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 15 janvier 2017
Réagir

Nguyên Lê n’est pas un guitariste de jazz comme les autres. Sentiment confirmé avec Hà Noi Duo qu’il co-signe avec Ngô Hông Quang et qui parait sur le label Act. Ce tandem est né de la rencontre de ces deux Vietnamiens au parcours assez différent mais à la finalité commune : exprimer et partager la beauté de l'âme de leur Viêt-Nam avec le reste du monde, faire entendre ensemble les racines et le futur de la musique de leur terre d’origine. Ainsi, Hà Noi Duo est le témoin de la diversité de ce que la musique vietnamienne peut être aujourd'hui. Et comme le pays, cet album se veut coloré, pluriel, mouvant, excitant l'oreille et l'intellect, captivant l'âme. Est-ce vietnamien, jazz, traditionnel, blues, indien, africain, écrit, improvisé ? Peu importe… Ngô Hồng Quang est né 24 ans après Nguyên Lê. Son Viêt-Nam à lui est assez différent et éloigné de la guerre qui a hanté la génération précédente. L'amour de la musique traditionnelle l’a porté à devenir un virtuose de renom puis un professeur de conservatoire. Ses multiples talents peuvent s'entendre au chant, au Dan Nhị, vièle à deux cordes, Dàn Bau, monocorde, et des instruments des minorités ethniques comme le Dan Tre, vièle dotée d'un résonateur vocal, le Dan Môi ou guimbarde, dont il tire des sons assez inouïs, le Dan Tính, un luth fretless à trois cordes qui rappelle des sonorités d'Asie Centrale… Enfin, Nguyên Lê invite ici les protagonistes de ces deux derniers albums comme la kotoiste Mieko Miyazaki, le tabliste Prabhu Edouard et le trompettiste Paolo Fresu.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters