Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Romantique Sol Gabetta

Avec son complice le pianiste Bertrand Chamayou, la violoncelliste argentine signe un superbe album Schumann...

Par SM | Vidéo du jour | 2 décembre 2018
Réagir
Qobuz

Avec leur nouvel album qui paraît chez Sony Classical, la violoncelliste Sol Gabetta et son pianiste quasiment favori, Bertrand Chamayou, se penchent sur l’hélas trop rare répertoire de Schumann pour violoncelle et piano. Et encore, aucune de ces pièces n’est a priori destinée au violoncelle, même si les partitions originales le proposent comme instrument possible à la place de la clarinette pour les Pièces de fantaisie, du cor dans l’Adagio et Allegro.

Ce n’est que dans les Cinq Pièces dans le ton populaire que Schumann pensera d’emblée au violoncelle ! Chamayou joue ici sur un fortepiano viennois de Streicher, daté de 1847, donc à trois ou quatre ans près l’époque de composition de ces trois ouvrages.

Quant au Concerto pour violoncelle, il est accompagné par l’Orchestre de Chambre de Bâle qui, lui aussi, joue sur instruments de l’époque romantique, pour une sonorité plus feutrée et à la fois incisive pour les attaques, bien plus boisée aussi, à l’opposé de ce qu’offrent tant d’orchestres modernes à l’effectif de cordes surgonflé.

Le 26 septembre dernier, dans le cadre de l'émission spéciale Chamayou and Friends sur France Musique, les deux amis se retrouvaient autour de ces Cinq pièces dans le ton populaire :



En 2015, Qobuz avait rencontré Sol Gabetta et Bertrand Chamayou à l'occasion d'un disque Chopin, leur premier ensemble :



ECOUTEZ SCHUMANN DE SOL GABETTA EN HI-RES 24 BIT SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters