Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Quatuor Goldmund, union sacrée

Les Munichois s'attaquent aux quatuors à cordes n°3 et 9 de Chostakovitch...

Par SM | Vidéo du jour | 26 juillet 2018
Réagir
Qobuz

Depuis sa fondation à Munich, le Quatuor Goldmund s’est rapidement imposé comme l’un des plus magnifiques jeunes ensembles européens. On a déjà pu les entendre au Festival d’Aix, aux Ludwigsburger Schlossfestspiele, au Schleswig-Holstein Musik Festival, en tournée internationale en France, à travers la Scandinavie, aux États-Unis, au Canada, en Autriche – le prestigieux Musikverein de Vienne – ou en Suisse.

Le premier album des Goldmund consacré au père du quatuor, Haydn, avait été unanimement salué par la critique. Leur nouveau disque dédié à Chostakovitch, comportant le phénoménal Troisième Quatuor de 1946 (qui fut censuré par la dictature communiste pour « pessimisme et formalisme »), et le plus rare Neuvième de 1964 – œuvre de l’ultime maturité donc – qui, chose inhabituelle chez le compositeur, fut l’objet de maints remaniements. Saluons cette nouvelle interprétation, dans laquelle le quatuor donne vraiment l’impression d’être un seul et même instrument à seize cordes plutôt qu’un agglomérat de quatre instruments disparates.





ÉCOUTEZ LES QUATUORS N°3 & 9 DE CHOSTAKOVITCH PAR LE QUATUOR GOLDMUND SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters