Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Quand Tom Waits retrouve Marc Ribot...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 16 septembre 2018
Réagir
Qobuz

Depuis trente-cinq ans, le nom de Marc Ribot apparaît sur les pochettes d’albums signés Tom Waits, Alain Bashung, Diana Krall, John Zorn, Robert Plant, Caetano Veloso et 9 758 autres musiciens. Et lorsqu’il ne prête pas sa guitare atypique aux plus grands, il s’amuse, sous son nom, à démonter le rock, le jazz, le funk, la musique cubaine et tout ce que ses doigts touchent. On appelle le New-Yorkais aujourd’hui âgé de 64 ans pour son son, sa touche, cette ambiance cabossée qu’il a su façonner et qui ne ressemble à aucune autre. Comme un anti-guitar hero, l’arty Ribot est un extraterrestre qui vient de la marge jazz d’abord. Mais l’ADN de son avant-garde est aussi fait de rock’n’roll, de soul voire de classique…

Le militantisme, pour ne pas dire l’extrémisme musical de Marc Ribot, est aussi social voire ouvertement politique comme le prouvent Songs of Resistance 1942 – 2018, paru sur le label ANTI. Un copieux album publié volontairement en pleine ère Donald Trump qui réunit des chants partisans italiens antifascistes de la Seconde Guerre mondiale, du mouvement des droits civiques aux États-Unis et des ballades contestataires mexicaines. Ribot est à la baguette de ces morceaux éclectiques alternant entre rock percussif, jazz libertaire, soul cuivrée ou folk classique. Et pour donner plus de visibilité et de puissance à son entreprise, il a confié le micro à une belle brochette de stars là aussi bigarrées : Tom Waits, Steve Earle, Meshell Ndegeocello, Tift Merritt, Syd Straw, Justin Vivian Bond, Fay Victor, Sam Amidon et Ohene Cornelius. Un disque puissant et nécessaire.

Tom Waits donc... La complicité entre lui et Ribot étant plus que solide, elle est comme une évidence sur le premier single extrait de ces Songs of Resistance 1942 – 2018, relecture intense et vibrante de Bella Ciao, chant de révolte italien célébrant les résistants pendant la Seconde Guerre mondiale opposés aux Allemands alliés de la République sociale italienne fasciste. Les paroles ont été écrites en 1944 sur la musique d'une chanson populaire que chantaient au début du XXe siècle les saisonnières qui désherbaient les rizières de la plaine du Pô et repiquaient le riz, pour dénoncer leurs conditions de travail. Un hymne à la résistance dans le monde entier interprété ici par Waits et Ribot et dont le clip est signé Jem Cohen, réalisateur et photographe engagé qui consacre une partie de son oeuvre aux musiciens et ainsi collaboré avec Patti Smith, Fugazi, Terry Riley, R.E.M., Godspeed You! Black Emperor, DJ Rupture, Elliott Smith, Vic Chesnutt, Mary Margaret O’Hara ou bien encore Jonathan Richman. Une superbe vidéo exclusivement composée d'images filmées lors de manifestations anti-Trump à Washington :



ECOUTEZ SONGS OF RESISTANCE 1942 - 2018 DE MARC RIBOT SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters