Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Nude Party sort du garage

Le rock 60's bien nerveux d'un jeune sextet de Caroline du Nord...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 7 juillet 2018
Réagir
Qobuz

Et un 45 879e groupe garage de plus, un ! L’un de ces combos à passer plus de la moitié de l’année sur les scènes de club obscures des quatre coins des Etats-Unis… Mais comme le premier album de ce 45 879e groupe baptisé Nude Party est produit par Oakley Munson, batteur des excellents Black Lips, on se dit que tendre l’oreille n’est peut-être pas vain…

Nude Party donc... Voilà une bande d’étudiants avachis sur les bancs de l’Appalachian State University, à Boone en Caroline du Nord, qui lèvent soudainement les deux paupières lorsqu’ils branchent leurs amplis. Six aficionados de rock sixties qui ne cherchent jamais à réinventer la roue mais plutôt à faire résonner les tables de la loi rock’n’roll à coups de guitares à peine distordues, de rythmique préhistorique et d’orgue vintage…

Et comme ils ont les oreilles bien ouvertes, Patton Magee, Austin Brose, Connor Mikita, Alec Castillo, Shaun Couture et Don Merrill n’ont pas peur d’ajouter un peu de pop psyché ici ou de country-rock là. Le juke-box de Nude Party renferme aussi bien du Modern Lovers que du Velvet Underground ou du early Stones, du Pink Floyd période Syd Barrett que du Flying Burrito Brothers et mille autres légendes du siècle dernier. Tout plein de références pour ravir les fans des Black Angels, Ron Gallo, Growlers, Strange Boys, Allah-Las et autres joyeux ambassadeurs de la scène garage américaine actuelle.







ECOUTEZ THE NUDE PARTY DE THE NUDE PARTY SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters