Lou Doillon parle toute seule

Avec "Soliloquy", elle signe un superbe 3e album plutôt rock avec Cat Power en invitée...

Par Nicolas Magenham | Vidéo du jour | 2 février 2019
Réagir
Qobuz

Pour la réalisation son troisième album intitulé Soliloquy, Lou Doillon s’est entourée de trois hommes : Benjamin Lebeau (du groupe The Shoes), Dan Levy (moitié de The Dø), et enfin son fidèle Nicolas Subréchicot, multi-instrumentiste qui l’accompagne aussi sur scène. Malgré cette forte présence masculine, c’est sans conteste la reine Lou qui mène la danse dans cet opus énergique, à la fois rock et synthétique.

C’est sans doute dans le morceau Too Much que l’optimisme de l’auteure-compositrice-interprète est le plus évident : harmonies ascendantes du refrain, bienveillance du piano, douceur des guitares électriques, le tout enrobé dans une rythmique pêchue. Quant aux très électro Burn et Widows, ils témoignent d’un sentiment de puissance hypertrophiée qui caractérise assez bien Lou Doillon. C’est définitivement elle qui commande, mais sans dureté et avec une certaine élégance.

Moins rapides mais tout aussi rayonnants, les ballades It’s You (en duo avec Cat Power), Soliloquy et Snowed In sont de jolis moments musicaux, à la fois suaves et contemplatifs. Avec cet album, Lou Doillon a donc trouvé un style d’écriture épuré et accrocheur (souvent basé sur le balancement de deux accords), et ne s’interdit l’apport d’aucun instrument, qu’il s’agisse du piano, de l’harmonica, des synthés (les arpèges d’un Korg MS20 déglingué sur le pont de All These Nights), et, bien entendu, des guitares.

On note enfin une petite tendance à une sorte de fausse noirceur, à la limite de la parodie d’un film d’espionnage de série B (Flirt), voire du cinéma d’épouvante de la Hammer (The Joke). Une noirceur pour rire, donc. Ouverture d’esprit musicale, simplicité et dynamisme : tel est le mantra de Soliloquy de Lou Doillon.





ECOUTEZ SOLILOQUY DE LOU DOILLON SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters