Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Leon Bridges, entre deux ponts

Le jeune Texan modernise sa soul vintage...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 6 mai 2018
Réagir
Qobuz

Leon Bridges a retrouvé le chemin vers 2018 ! Enfin presque… Après un premier album paru en 2015, l’étonnant Coming Home, qui en avait fait une sorte de fils spirituel de Sam Cooke et d’Otis Redding, un soul brother maîtrisant chaque recoin des grooves sixties, le jeune Texan signe cette fois un disque bien plus éclectique : Good Thing.

L’entrée est langoureuse comme du Curtis Mayfield sur Bet Ain't Worth The Hand. Plus loin, il déboule sur un dancefloor funky eighties avec You Don't Know et If It Feels Good (Then It Must Be). Plus loin encore, il opte pour une nu soul de velours avec Shy

C’est le sentiment général qui se dégage de ce deuxième album : ne jamais rester les deux pieds dans la même mare de groove. Exit donc ce sentiment vintage général et place à un groove pluriel. A ce rythme, Leon Bridges est bon pour l’Auto-Tune sur son troisième opus…







ECOUTEZ GOOD THING DE LEON BRIDGES SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters