Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

L'Americana de Lukas Nelson

Le fils de Willie Nelson sort son "vrai" premier album...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 20 décembre 2017
Réagir
Qobuz

Après avoir commencé à faire parler de lui aux côtés de Neil Young sur scène comme sur disques (The Monsanto Years, Earth et The Visitor), Lukas Nelson lance enfin les hostilités en solo avec le simplement nommé Lukas Nelson & Promise Of The Real. Avec son groupe, Promise Of The Real donc, il avait déjà signé trois autres opus assez confidentiels : Promise Of The Real en 2010, Wasted en 2012 et Something Real en 2016.

Cette fois, l’œuvre parue en 201, Lukas Nelson & Promise Of The Real, bénéficie d’une vraie production et d’une distribution plus sérieuse. Elle foisonne surtout de tout ce que le fils de Willie Nelson a pu entendre depuis le berceau jusqu’à aujourd’hui. Les disques de son père bien évidemment, ceux de son employeur canadien également, mais aussi pas mal de blues, de soul sudiste, de rock à guitares et de musique seventies. Un vaste fourre-tout d’Americana jamais poussiéreux à défaut d’être d’une grande originalité. Mais Lukas Nelson plaque une telle sincérité et une telle vitalité sur ses chansons qu’il est difficile de ne pas le suivre dans son road trip 100% américain…

Côté invités, la famille est là au grand complet (le papa Willie, la tante Bobbie et le frère Micah) tout comme, dans les chœurs sur deux titres, une certaine... Lady Gaga ! Oui, oui, la vraie Lady Gaga qu’on n’imaginait pas vraiment dans un décor aussi roots.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters