Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Jacco Gardner est sans voix !

Synthés analogiques à gogo pour le jeune maître du psychédélisme vintage...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 29 novembre 2018
Réagir
Qobuz

Jeune prince batave d’une pop baroque aux mélodies sucrées et planantes, Jacco Gardner est doté d’une sublime voix douce et d’une plume à faire pâlir les meilleurs songwriters. Sauf qu’avec son nouvel album intitulé Somnium et publié par le label Full Time Hobby, ce Hollandais volant vers les cieux du psychédélisme pop l’a rangée au placard !

Ce disque instrumental est un hommage à Somnium, un roman écrit en 1608 par l’astronome Johannes Kepler. Gardner s’est donc amusé à mettre en musique cette prose de science-fiction du XVIIe siècle. Jusqu'ici, dans son labyrinthe personnel, on croisait les fantômes de Syd Barrett, Millennium, Sagittarius, Zombies, Billy Nicholls et Love. Des influences illustres dont les fantômes se promenaient sur ses deux premiers albums, Cabinet of Curiosities (2013) et Hypnophobia (2015).

Cette fois, pour Somnium, ce sont plutôt les maîtres des synthés planants comme Vangelis, Cluster, Tangerine Dream, Brian Eno et Mike Oldfield qui semblent l'avoir fortement inspiré. Mais comme toujours avec Jacco Gardner, le dépaysement reste à nouveau total. Embarquement immédiat !



ECOUTEZ SOMNIUM PAR JACCO GARDNER SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters