Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Gorillaz, séquence introspection

Un nouvel album plus pop et mélancolique pour le groupe de Damon Albarn...

Par Charlotte Saintoin | Vidéo du jour | 3 juillet 2018
Réagir
Qobuz

Le Damon n'est jamais loin. 2017, en tournée avec Gorillaz, son imagination coule The Now Now sur le logiciel GarageBand et les toits ensoleillés d'hôtels américains. Onze pistes fignolées avec Jamie Hewlett et son équipe. Le leader de Blur veut éviter de trop s'entourer. Histoire de ne pas éponger ce trop-plein de featurings – une bonne quinzaine, de Pusha T à Benjamin Clementine en passant par Peven Everett – qui inondent Humanz, sorti en avril 2017.

The Now Now agit en négatif. Là où Humanz est hip-hop, collectif et extraverti, The Now Now est pop, intimiste et mélancolique (Fire Flies). Ce sixième opus de Gorillaz a l'amplitude d'un plein air, hors-champ, d'une conception hors studio, tout en ayant celle de l'introspection.

Il se contente de la crème de la crème, bien tapée mais loin d'être périmée : George Benson (à la guitare sur Humility), Snoop Dogg et Jamie Principle (Hollywood). Il réduit de moitié ses pistes, s'éloigne du croisement de genres, funk-dub-reggae-dance, sorte de palimpseste indigeste, et labile sur scène. Plonge dans un groove rétrofuturiste, simple. Albarn confirme, s'il le fallait, qu'il a encore un paquet de choses à dire.



ECOUTEZ THE NOW NOW DE GORILLAZ SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters