Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Ed Banger dans les cordes

Justice, Cassius, Breakbot et tout le label Ed Banger revisité par l'Orchestre Lamoureux dirigé par Thomas Roussel. Classe et classique !

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 23 novembre 2018
Réagir
Qobuz

Faire jouer ses classiques par un orchestre classique. C’est l’idée qu’a eue Pedro Winter, le fondateur du label Ed Banger, pour célébrer ses 15 ans. Après un concert unique le 31 mars 2018 au Grand Rex, à Paris, avec l’Orchestre Lamoureux, dirigé par Thomas Roussel, les 27 titres de la playlist ont été réenregistrés à l’identique pour le disque anniversaire Ed Banger 15 qui rappelle que le label français a produit un sacré nombre de tubes.

En première ligne, trois titres funky de Breakbot, sur lesquels le plaisir du pianiste virtuose Gaël Rakotondrabe (collaborateur de CocoRosie et Woodkid) et des 70 musiciens, qui ne doivent pas avoir souvent l’occasion de jouer du disco, est palpable. Derrière, on retrouve Cassius et son hit I Love U SO, le regretté DJ Mehdi, pour une adaptation plutôt réussie de son titre Pocket Piano, lui-même basé sur le Walk Away de Donna Summer.

Si la plupart des morceaux ne dépassent pas trois minutes, les passages les plus intéressants du disque sont sans doute les medleys, comme celui entre Boston Bun, Borussia, Feadz (Paris Groove/Kinda Love/Metaman), qui laissent de la place à la créativité de Thomas Roussel. Confronté à des morceaux électro qui s’appuient généralement sur une seule séquence mélodique, le chef les assemble pour créer des tableaux et dégager une dramaturgie plus adaptée à un orchestre symphonique, avec un joli travail sur les trois titres de SebastiAn, le noisy Motor, le très théâtral Prime et l’interlude de 50 secondes Hudson River, tous issus de son album Total paru en 2011.

L’Orchestre Lamoureux s’attaque aussi à Jacques in the Box, un hymne techno qui avait relancé la notoriété de Laurent Garnier lors de sa sortie en 2014, et parvient bien à restituer son côté planant. La part du lion est attribuée à la locomotive du label, Justice, dont la musique est sans doute celle qui se prête le mieux au jeu, à l’instar de Stress, particulièrement réussi dans la retranscription de l’émotion, avant un final grandiloquent sur le medley Waters of Nazareth/We Are Your Friends. Pas de doute, quinze ans après ses débuts, Ed Banger est bel et bien devenu un label classique.





ECOUTEZ ED BANGER 15 PAR L'ORCHESTRE LAMOUREUX SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters