Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Bowie inédit

Un live londonien de 1978 revient sur sa fascinante période "berlinoise"...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 30 juin 2018
Réagir
Qobuz

Après avoir bouclé Low et Heroes, les deux premiers albums de sa trilogie berlinoise, David Bowie passe la majorité de l’année 1978 à parcourir la planète. Durant cette tournée maousse baptisée Isolar II Tour, le Thin White Duke chante devant un million de personnes, lors de 70 concerts donnés dans 12 pays ! La star est surtout libérée de ses problèmes d’addiction qui la faisait jusqu'ici monter sur scène après avoir ingurgité des quantités astronomiques de cocaïne…

Enregistré en avril et mai 1978 et publié en septembre de la même année, l’album live Stage montrait un Bowie en pleine transition, aux prises avec ses débuts glam, son avenir soul et son présent new wave. D'abord publié à l’occasion du Record Store Days en avril 2018, Welcome To The Blackout (Live London ’78) qui sort cette semaine encage lui aussi cette même période. Enregistré à Earls Court à Londres le 30 juin et le 1er juillet 1978 par Tony Visconti, producteur complice de toujours, voilà un double live inédit offrant des versions un brin plus énergiques que sur Stage. Le son fascinant des chansons de Low et Heroes perd sur scène un peu de son étrangeté mais reste envoûtant. Et les « vieux tubes » comme Rebel Rebel et Ziggy Stardust gagnent en luxe ce qu’il perdent en violence, même si sur Suffragette City, le Britannique est totalement possédé. Enfin, pour épauler Bowie, les guitaristes Adrian Belew (lead) et Carlos Alomar (rythmique) lui tricotent des interventions souvent renversantes. Un document immanquable pour les fans du chanteur mais aussi pour les novices.





ECOUTEZ WELCOME TO THE BLACKOUT (LIVE LONDON '78) DE DAVID BOWIE SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters