Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Aretha Franklin : la soul pleure sa reine...

Quelle que soit la façon dont on aborde l’équation, l’association des mots « voix » et « soul music » donne toujours le même résultat : Aretha ! Tout au long de sa carrière qui débuta tôt, celle que l’on surnomme Lady Soul malaxera de sa voix unique le gospel, le funk, le rhythm’n’blues, le jazz et la soul, comme nulle autre.

Par Qobuz | Vidéo du jour | 17 août 2018
Réagir
Qobuz

Une voix qui a grandi aux côtés de celles de ses sœurs à l'église de Détroit dans la chorale de son père pasteur. Le légendaire John H. Hammond qui découvre la toute jeune Aretha Franklin la signe chez Columbia au début des années 1960, désireux d’en faire une chanteuse de jazz.

Mais après quelques sessions (anecdotiques au regard de la qualité de ce que les années à venir proposeront…), elle passe dans l’écurie Atlantic de Jerry Wexler. Avec l’aide du grand producteur et des musiciens de Muscle Shoals, sa voix imprégnée de gospel pur se pare des attributs du rhythm’n’blues du Deep South pour faire vibrer comme jamais des chefs d’œuvre signés Sam Cooke, Otis Redding, Chips Moman et Dan Penn ou bien encore Ray Charles.

Cette Aretha enregistrant en Alabama, c’est un son cru dans son apparence mais bouillant au touché tout au long de chansons qui deviendront des hymnes (Respect, I Never Loved A Man (The Way I Love You), Do Right Woman, Do Right Man…). Sur un disque comme Lady Soul en 1968, elle croise même le fer avec des pointures comme Joe South, Bobby Womack, King Curtis, les Sweet Inspirations et même Eric Clapton.

Tous les albums Atlantic de la fin des années 60 et du début des années 70 de cette entertaineuse hors norme seront de vrais bijoux : Lady Soul, Aretha Now, Soul ’69, This Girl’s In Love With You, Spirit In The Dark, Young Gifted And Black, Live At Fillmore West ou bien encore Amazing Grace, un retour aux sources du gospel pur qu’elle signe en 1972.

En plus d’être une artiste majeure de la Great Black Music, Aretha Franklin est une personnalité majeure de la communauté afro-américaine. Et ses chansons accompagneront la lutte pour les droits civiques comme celle pour les droits des femmes dans l’Amérique des années 60 et 70. Un monument, sans aucun doute.

Le 16 Août 2018, alors qu'elle luttait depuis longtemps contre le cancer, la reine de la soul s'éteint à Détroit à l'âge de 76 ans.









ECOUTEZ ARETHA FRANKLIN SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters