Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Angélique Isaac Gracie

Voix juvénile et textes introspectifs, le premier album d'un troubadour aux airs de Jeff Buckley...

Par Charlotte Saintoin | Vidéo du jour | 28 avril 2018
Réagir
Qobuz

Il porte bien son nom : béni des Dieux, Isaac Gracie baigne dans la Grâce. Celle d’une orchestration vêtue d’une guitare et d'une voix à part. Courbe et tourbée pour ses 22 printemps. Depuis la sortie de son EP homemade Songs From My Bedroom, et un statut de crooner né, Isaac a fait du chemin. Entrant sous la lumière des BBC Introducing, première partie d’Angus & Julia Stone, à l’affiche du Glastonbury, Great Escape et SXSW, le jeune Londonien a dépassé les frontières de l'Angleterre.

Songwriter aguerri, éduqué à Dylan et la Beat Generation de Kerouac par sa mère-poétesse Judith, Gracie explique noircir son folk dans ses malaises. L’inverse serait mentir. Sans doute les stigmates de la chorale d’Ealing dont il squatte les bancs de 11 à 15 ans... En 2016, son EP studio The Death Of You & I envoyait déjà quatre titres prometteurs, plus nerveux. Le blondinet aux vagues allures de Kurt Cobain s’est assagit : voix juvénile et textes introspectifs. Batteries et piano légers viendront juste troubler cette intimité des plus matures. Intemporel.







ECOUTEZ ISAAC GRACIE DE ISAAC GRACIE SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters