QIBUZ avec Migos, Drake, David Bowie, Thom Yorke, James Levine, Elton John, etc. (19 mars 2018)

Confidences, news cocasses, bruits de couloirs, brèves de comptoir et buzz en tous genres : chaque lundi, QIBUZ zoome sur l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?

Qibuz Lundi | 19 mars 2018
Réagir
Qobuz







Migos et Drake, dans le rétro

Migos et Drake se sont fait plaisir. Pour le clip de Walk It Talk It, le trio de Georgie et le rappeur de Toronto se sont amusés à pasticher Soul Train, célèbre émission de télé américaine des années 70 dans laquelle défilaient les plus grandes stars de la soul et du funk. Présentée par le cultissime Don Cornelius, le show était un vrai défilé de mode groovy, avec pantalons pattes d’eph et coupes afro.

Pour leur vidéo, Migos et Drake ont engagé Jamie Foxx dans le rôle de Don Cornelius rebaptisé pour l’occasion Ron Delirious…






Un Bowie en bronze

Maintenant que les larmes ont séché, place à la postérité ! Plusieurs projets avancent à grands pas autour de David Bowie. Le 25 mars notamment, à Aylesbury, sera inaugurée une statue de la star décédée le 10 janvier 2016. C’est dans un club de cette petite ville du Buckinghamshire, le Friars, que Bowie aurait donné naissance à son personnage de Ziggy Stardust. La sculpture en bronze baptisée Earthly Messenger est l’œuvre d’Andrew Sinclair. Par ailleurs, sur Change.org, une campagne a été lancée pour carrément changer le nom d’Aylesbury en Aylesbowie !






Richard Bona paye sa tournée

En 2015, le bassiste Richard Bona inaugurait le Bonafide, son petit club new-yorkais devenu désormais une institution. Trois ans plus tard, le bassiste récidive mais cette fois en région parisienne en lançant le Nubia. Le 15 mars, au pied de l'Auditorium de la Seine Musicale sur l'Île Seguin, ce nouveau club réunit un restaurant, un bar, une terrasse et une salle de concerts d’environ 120 places !

Complice de pointures telles que Quincy Jones ou Herbie Hancock, Bona a bénéficié de vrais moyens avec notamment une sono Bowers & Wilkins et un piano Fazioli. « Je ne veux pas juste ouvrir un club. Je veux en faire le meilleur de Paris, » a-t-il déclaré à Télérama. Côté programmation, le Nubia sera jazz (mais pas que) avec les venues prochaines de Kyle Eastwood, Eric Legnini, Lionel Loueke et Céline Rudolph, Fatoumata Diawara, l’Amazing Keystone et Richard Bona lui-même.






Thom Yorke en solitaire

Et Thom Yorke reprend la route. Le chanteur de Radiohead a en effet annoncé une poignée de nouveaux concerts européens en solo. En France, il fera escale à Paris à l’Olympia le mardi 12 juin puis à Lyon au Transbordeur de Lyon le mercredi 13 juin. Sur scène, Yorke sera rejoint par deux de ses complices d’Atoms For Peace, le producteur de Radiohead Nigel Godrich et le vidéaste Tarik Barri, tous deux déjà de la partie lors de ses précédents concerts en solo.






Elton John, repris de partout

Il n’est pas encore enterré – merci pour lui – et pourtant Elton John sera brillamment célébré le 6 avril prochain grâce à la sortie non pas d’un mais de deux albums de reprises de ses chansons ! Revamp réunira notamment des relectures signées Lady Gaga, Queens Of The Stone Age, Florence + The Machine, Ed Sheeran, Q-Tip, P!nk, Coldplay, Mumford and Sons, Mary J. Blige, Sam Smith, Miley Cyrus et quelques autres. Quant à Restoration, plus country dans l’esprit, il sera constitué de reprises interprétées par Chris Stapleton, Maren Morris, Don Henley et Vince Gill, Miranda Lambert, Lee Ann Womack, Kacey Musgraves, Dolly Parton, Rosanne Cash et Emmylou Harris, Willie Nelson, etc.






James Levine contre-attaque !

James Levine, célèbre directeur musical du Metropolitan Opera licencié après des accusations d'abus sexuels, a assigné en justice le célèbre opéra. L’information a été révélée par Bettina Plevan, l'avocate de la grande maison d’art lyrique new-yorkaise. « Il est choquant que James Levine refuse d'assumer la responsabilité de ses actes, et qu'il ait décidé au contraire d'attaquer aujourd'hui le Met avec une assignation pleine de contre-vérités », a déclaré l'avocate dans un communiqué transmis à l'AFP.

Dans sa plainte, citée par le New York Times, le chef d’orchestre accuse le Met de rupture de contrat et de diffamation, lui réclamant plus de 4 millions de dollars pour la rupture de contrat et un montant non précisé au titre de la diffamation. « Les affirmations de James Levine selon lesquelles le Met poursuit une vendetta contre lui sont dénuées de tout fondement », affirme l'avocate du Met dans son communiqué, faisant valoir que l’institution new-yorkaise l'avait soutenu pendant de longues périodes de maladie et lui avait donné « de nombreuses occasions » de s'exprimer lors de l'enquête interne lancée en décembre qui a conduit à son licenciement. « C'est seulement sur la fin de l'enquête, se rendant compte que son licenciement était imminent, qu'il a accepté d'être interrogé, mais en posant des conditions impossibles, demandant l'identité de ses accusateurs alors que l'anonymat leur avait été garanti », a ajouté l'avocate.

Le 12 mars, le Metropolitan Opera de New York avait annoncé le licenciement de Levine, au terme d'une enquête interne dont le Met a affirmé qu'elle avait confirmé que le tout puissant chef d'orchestre s'était rendu coupable d'abus sexuels. Son contrat de directeur musical honoraire prévoyait une rémunération annuelle de 400.000 dollars et 27.000 dollars pour toutes les représentations à venir, selon sa plainte… Agé de 74 ans, James Levine avait été suspendu le 3 décembre après la publication de révélations sur ces abus par le New York Times et le New York Post. Les deux quotidiens évoquaient le cas d'un homme accusant le chef d'orchestre d'attouchements de 1985, alors qu'il n'avait que 15 ans, jusqu'en 1993. Trois autres hommes ont également affirmé publiquement avoir été agressés sexuellement par Levine, même s'il n'a pas été poursuivi au pénal. Le maestro avait pris officiellement sa retraite après la saison 2015-16, après 40 ans à la direction musicale du Met, pour raisons de santé. Mais il restait directeur musical honoraire et était revenu diriger l'orchestre plusieurs fois. Sa dernière prestation remonte au 2 décembre, pour le Requiem de Verdi.






Menace d’attentat contre les Roots

Un Américain de 26 ans, Trevor Weldon Ingram, a été arrêté à Austin au Texas pendant le festival SXSW alors qu’il avait menacé de commettre un attentat lors du concert des Roots. Par mesure de sécurité, le show a été annulé. Les forces de l’ordre ont inspecté la salle de concert sans trouver pourtant la moindre trace d’explosif.






Quand Sigur Rós revoit sa compta…

Les membres de Sigur Rós ont frôlé la correctionnelle après une enquête du fisc islandais. Le groupe était sous la menace d’une accusation d’évasion fiscale de plus de 8 millions de dollars ! Les trois membres ont réglé leur dette, déclarant avoir été victime d’une grosse erreur de leur expert-comptable en qui ils avaient totalement confiance. La somme concernée était essentiellement liée aux possessions du chanteur de Sigur Rós, Jónsi, qui comprendrait notamment treize propriétés, deux motos, eux voitures, six comptes en banque et des parts dans trois sociétés pour une valeur total de plus de 6,4 millions de dollars !






Charlie Quintana lâche ses baguettes

Charlie Quintana, batteur des Plugz et de Social Distortion, est mort le 13 mars 2018, à l’âge de 56 ans, des suites d’une crise cardiaque. Le Texan originaire d’El Paso ne s’était guère limité à ces deux groupes et enclumera pour des stars aussi diverses que Bob Dylan, Cracker ou l’ancien guitariste de Guns N’Roses Izzy Stradlin. Quintana joua également dans les Cruzados et les Havalinas.






Le Wu-Tang au tribunal

Selon le site TMZ, le Wu-Tang Clan est poursuivi en justice pour avoir plagié une chanson des Diplomats, obscur groupe de soul des années 60. Titre visé, le single People Say que le Wu-Tang a publié en 2017 sur leur album The Saga Continues et qui s’inspirerait d’I’ve Got The Kind Of Love enregistré en 1969. Les Diplomats trouvent de fortes similitudes au niveau de la mélodie, des paroles et du rythme entre les deux chansons.







Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

À lire dans la rubrique Pop/Rock

À lire dans la rubrique Chanson française

À lire dans la rubrique Electro

À lire dans la rubrique Soul/Funk/R&B

À lire dans la rubrique Rap

À lire dans la rubrique Blues/Country/Folk

À lire dans la rubrique Film

À lire dans la rubrique Classique

À lire dans la rubrique Jazz

À lire dans la rubrique Musiques du monde

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters