Le groove caribéen d’Anthony Joseph

Avec son nouvel album, Anthony Joseph s’impose comme le plus sérieux des héritiers de… Gil Scott-Heron et Fela ?

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 14 septembre 2011
Réagir
Qobuz

Soul, funk, musique caribéenne, afrobeat et groove en tous genres, Anthony Joseph est perçu par beaucoup comme le Gil Scott-Heron du Troisième Millénaire. Et si sa formation a évolué pour son nouvel opus baptisé Rubber Orchestras – le batteur Michel Castellanos et le joueur de congas Oscar Martinez ont rejoint le saxophoniste/flûtiste Colin Webster, le bassiste Andrew John et le guitariste Christian Arcucci –, la formule alchimique reste la même, tout comme les intentions qui s’entendent entre les lignes du titre. Au final, la variété des ambiances du disque, où la nouvelle rythmique cubaine imprime des cadences plus calypso rock en surimpression de la trame voodoo funk, impressionne grandement. Intense et festif à la fois comme sur le nouveau single She Is The Sea :

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters