Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!
Vidéos

Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières

Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évoque la préparation de cet événement et revient sur la personnalité du guitariste dont le style marquera les arts bien au-delà du jazz manouche.

Par Marc Zisman | Vidéos | 4 octobre 2012
Réagir
Qobuz
Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Guitare, clope au bec, p’tite moustache et roulotte. Django Reinhardt est l’archétype du musicien génial trop souvent réduit à une poignée de stéréotypes. Du 6 octobre 2012 au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris lui consacre une grande exposition pour justement balayer ces clichés et rappeler l’étendue du talent de ce musicien né en 1910 et disparu en 1953. Instruments, photos, tableaux, lettres, pochettes de disques et documents divers, Django Reinhardt, swing de Paris passe en revue une vie courte dans la durée mais longue dans ses rencontres éclectiques, de Cocteau à Ellington. A quelques heures de l’ouverture de l’exposition, son commissaire, le journaliste Vincent Bessières qui avait déjà réalisé l’exposition Miles Davis dans cette même Cité de la Musique en 2009, évoque la personnalité d’un fabuleux musicien qui chercha à se remettre perpétuellement en question.

Écoutez la playlist de ce podcast

Le site de l'exposition Django Reinhardt, swing de Paris

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters