Tugan Sokhiev prolonge à Toulouse

Le chef russe Tugan Sokhiev, directeur musical de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse depuis 2008, prolonge son mandat de cinq ans.

Par Caroline Reinhart | Nominations et Prix | 11 octobre 2010
Réagir
Qobuz

A seulement 33 ans, Tugan Sokhiev, jeune chef russe à la brillante carrière internationale, qui a été nommé directeur musical du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin à compter de septembre 2012 pour une durée de 3 ans, a choisi de poursuivre à Toulouse « ses rêves artistiques avec ce bel orchestre ». Son contrat a été renouvelé à compter du 1er septembre 2011 jusqu'au 31 août 2016. Il prévoit que Sokhiev consacrera au minimum quinze semaines par an à la phalange toulousaine.

Tugan Sokhiev était directeur musical de l'orchestre du Capitole depuis 2008, après avoir été pendant trois ans premier chef invité et conseiller musical de la formation toulousaine. Il succédait à Michel Plasson, connu pour s'être fait, avec ses musiciens, l'interprète de la musique française.

Avec Sokhiev, le répertoire de l'Orchestre du Capitole s'est ouvert plus largement à la musique russe et allemande ainsi qu'à la musique contemporaine. Vingt et un nouveaux musiciens ont été recrutés pour trois ans en 2009.

Dans le cadre de l'Année France-Russie, l'orchestre se rendra du 31 octobre au 1er novembre à Saint-Pétersbourg où Tugan Sokhiev a fait ses études musicales.

Il se rendra également en Espagne du 28 février au 3 mars, en Italie en mai, et jouera à deux reprises à la salle Pleyel à Paris, le 3 novembre et le 17 mai. Il présentera, en outre, une production à l'Opéra Comique à Paris, Les Fiançailles au couvent de Prokoviev, du 28 février au 3 mars.

Les temps forts de sa saison 2010-2011 à Toulouse sont deux créations mondiales et une création française de trois compositeurs russes contemporains: Beyond The Seven Seals d'Elena Firsova (9 septembre), le Concerto pour harpe de Boris Tischenko (7 avril) et le Concerto pour hautbois de Rodion Chtchedrine (5 mai).

Le site de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters