Le BSO connait la crise

En raison de la crise actuelle, le prestigieux Orchestre Symphonique de Boston (BSO) dirigé par James Levine annule sa tournée européenne de 2010.

Par Marc Zisman | Actualité | 27 avril 2009
Réagir
Qobuz

L'Orchestre Symphonique de Boston (BSO) a annulé la tournée européenne qu'il devait accomplir en février 2010, « en raison du ralentissement de l'économie et de l'incertitude qui en résulte », a-t-on appris auprès des producteurs de ses concerts à Paris. Par conséquent, le BSO, selon l’AFP, ne donnera pas les concerts prévus les 21 et 22 février à la Salle Pleyel, précisent dans un communiqué commun la salle de concerts parisienne et les Productions internationales Albert Sarfati (PIAS).

« Nous regrettons d'avoir à prendre une telle décision, mais en ces temps incertains nous devons consacrer l'ensemble de nos ressources et de notre énergie au bon déroulement des activités de l'orchestre à Boston, Tanglewood et New York », écrit le BSO dans un communiqué cité par les producteurs parisiens.

Les institutions culturelles américaines (orchestres, maisons d'opéra, compagnies de danse...), dont le financement dépend des fonds privés, subissent de plein fouet depuis plusieurs mois les conséquences de la crise économique et financière.

Dirigé par le chef américain James Levine depuis 2004, le BSO appartient au big five, le club historique des cinq meilleurs orchestres américains (avec Chicago, Cleveland, New York et Philadelphie), aujourd'hui rejoint par les deux grandes phalanges symphoniques de la côte ouest (Los Angeles et San Francisco). Le BSO a pour mécène principal la banque suisse UBS, qui a subi des pertes colossales avec la crise.

Le site officiel de l’Orchestre Symphonique de Boston (BSO)

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters