Catégories :

Steve Reich, escale parisienne

Au côté de l'ensemble Bang On A Can All-Stars, le compositeur Steve Reich est à la Cité de la Musique, le 4 juillet, dans le cadre du festival Days Off.

Par Marc Zisman | Concerts, festivals et tournées | 25 juin 2012
Réagir

Mercredi 4 juillet à 20h, dans le cadre du festival Days Off, Steve Reich se produira à la Cité de la Musique. Le pape du minimalisme sera aux côtés de l'ensemble américain Bang On A Can All-Stars pour présenter certaines de ses œuvres les plus électriques, au croisement du rock et de la musique contemporaine.

L’énorme influence du compositeur américain au delà de la sphère de la musique contemporaine n’est plus à démontrer. Grands gourous du rock noise (Sonic Youth) ou des musiques électroniques (Aphex Twin), nombreux sont celles et ceux, aux quatre coins du monde, ayant puisé dans l’œuvre vaste et éclectique du pionnier de la musique minimaliste toujours aussi alerte et motivé à 75 ans passés.

Fondé il y a un quart de siècle par Julia Wolfe, David Lang et Michael Gordon, le Bang On A Can All-Stars est l’un de ces ensembles atypiques et inclassables, slalomant allègrement entre rock, jazz et musique contemporaine, et buvant allègrement à la source Reich dont ils ont d’ailleurs créés certaines œuvres. Sur scène, le groupe à géométrie variable a accompagné des artistes comme Philip Glass, Meredith Monk ou bien encore Thurston Moore. Il a aussi été amené à créer des œuvres signées notamment Terry Riley, Michael Nyman, John Adams ou bien encore Ornette Coleman.

Ce sont quelques pièces majeures de Steve Reich, présent à ce concert, que le collectif newyorkais relira ici, armé d’une instrumentation électrique résolument rock’n’roll (guitares, basse, batterie, piano) agrémentée pour certaines compositions d’une clarinette et d’un violoncelle : Clapping Music (1972), Cello Counterpoint (2003), Piano Phase/Video Phase (1967/2002), Nagoya Guitars (1994), New York Counterpoint (1985) et 2x5 (2008). Des (re)lectures ne demandant qu’à exister pour souligner, une fois de plus, la puissance et la modernité de cette musique en perpétuel mouvement.

Le site de Steve Reich

Le site du Bang On A Can All-Stars

Le site de la Cité de la Musique

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters