Gregory Isaacs est mort

La star jamaïcaine du reggae a été emportée par un cancer à l’âge de 59 ans.

Par Max Dembo | Chers disparus | 26 octobre 2010
Réagir
Qobuz

Gregory Isaacs est mort le 25 octobre d'un cancer des poumons dans sa maison de Londres. Le grand chanteur de reggae jamaïcain était âgé de 59 ans. D'une rare productivité, sa discographie comprend plus de 500 disques, entre compilations diverses et variées, participations et véritables albums officiels...

Né le 15 juillet 1951 à Fletchers Land, quartier de Kingston en Jamaïque, Gregory Isaacs avait connu son heure de gloire dans les années 1980, avec son album Night Nurse enregistré dans le studio de Bob Marley en Jamaïque. Le single du même nom restera son plus grand succès. En 1997, le thème principal de Night Nurse avait même été revisité par le duo jamaïcain Sly & Robbie avec la participation du groupe Simply Red...

C’est en 1968 que Gregory Isaacs impose son style lover avec sa chanson Another Heartache. Méga-star sur ses terres jamaïcaines durant les années 1970, il publie de nombreux morceaux produits sur son label, African Museum, qu'il fonde en 1973 avec Errol Dunkley.

On retrouve régulièrement son nom au sommet des charts reggae avec des titres comme My Only Lover, Sinner Man ou bien encore Mr. Cop enregistré au Black Ark Studio de Lee Perry.

Sous contrat avec Virgin qui développe Frontline, son propre label reggae durant la seconde moitié des années 1970, Gregory Isaacs enregistre les albums Cool Ruler (1978) et Soon Forward (1979) qui connaissent un très grand succès (notamment les morceaux If I Don't Have You, Let's Dance et Soon Forward) et lancent Gregory vers une carrière internationale. Les deux albums suivants, Lonely Lover (1980) et More Gregory (1981).

Au début des années 1980, le chanteur jamaïcain signe un contrat avec Island Records qui aboutira à la sortie de deux albums Night Nurse (1982), souvent considéré comme son chef-d’œuvre, et Out Deh! (1983).

Problèmes de drogue et séjours en prison viennent toutefois entacher le parcours d’Isaacs qui sort en 1988 son tube Rumours. Il poursuit sa carrière dans les années 1990 en enregistrant pour les producteurs les plus en vue du moment, comme King Jammy, Bobby Digital, Fattis, Black Scorpio ou encore Steely & Cleevie. Isaacs publie d’ailleurs de nombreux albums pendant cette période digitale. Il est alors l'un des rares chanteurs de l'époque roots des années 1970 et 1980 à avoir su évoluer vers ce nouveau son de style très « minimal ».

Surnommé le Cool Ruler, Dapper Slapper ou Jah Tooth, Gregory Isaacs apparaît dans les films Rockers (1978) de Ted Bafaloukos et Made In Jamaica (2007) de Jérôme Laperrousaz. Son dernier album, Brand New Me, est sorti en 2008.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters